Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Comrades Marathon – Greenwood met fin au règne des Russes

Victorieuse en 6h18’15’’, cette Ecossaise de 35 ans résidant au Canada a devancé les jumelles russes Elena et Olesya Nurgalieva (6h23’18’’ et 6h24’51’’). Ce premier objectif de la saison atteint, elle va pouvoir préparer les Templiers en toute quiétude.

Athlète complète, Ellie Greenwood réussit au plus haut niveau tant sur route qu’en trail. En témoigne son palmarès impressionnant. Championne du monde 2010 des 100 km en 7h29’05 devant l’Italienne Monica Carlin et sa compatriote Lizzy Hawker, elle s’était ensuite classée seconde des Comrades en 2012. Dans le domaine du trail, elle compte entre autres résultats, deux victoires à la Western States : 2012 et 2011, une à la CCC et une à l’UROC. Toutefois, blessée en 2013, cette jeune femme toujours souriante a dû s’abstenir de compétitions d’envergure cette année-là. Frustrée d’en être réduite à observer ses adversaires concourir, il lui tenait sans doute à cœur d’effectuer un come back tonitruant. Ce dont elle a eu l’occasion hier lors de la 89e édition de cet événement sud-africain, qui a réuni 18000 coureurs désireux de rallier en moins de 11 heures Pietermaritzburg à Durban, distantes de 90 km.

Réputé vallonné et il s’agit d’un euphémisme, ce parcours traverse le Pays Zoulou, via la « Vallée des 1000 Collines ». Egalement, bien que des points d’eau soient installés tous les miles, tous les concurrents finissent par souffrir de la chaleur.

Cependant, ce tracé convient parfaitement à Ellie. Rapide, elle peut maintenir un rythme élevé durant plus de 6 heures d’effort et habituée à cumuler du dénivelé, le relief ne l’inquiète pas.

De la sorte, envisager la première place ne relevait pas de l’utopie. Néanmoins, comment parvenir à mettre à mal la suprématie des sœurs Nurgalieva, qui demeuraient intouchables depuis 11 ans ?  Sans doute parties sur bases trop élevées, ces dernières ont fini par céder. A 18 km du but, le destin de la représentante du Commonwealth bien calée en 3e position à 8’ des filles de l’Est semblait pourtant scellé. Prudente au cours des 45 premiers kilomètres, elle est parvenue à produire un finish époustouflant en avalant les 10 derniers kilomètres en 40 minutes, quand, dans le même temps, le duo eurasien collait au bitume.

Au final, Ellie Greenwood l’a emporté avec un avantage de 4’ et en 6h18’15’’. Ce chrono correspond à une moyenne de 4’15’’ au km et un rythme de 14,5 km/h et serait synonyme d’une performance inférieure à 7 heures sur 100 km. Maintenant riche d’une prime de 350000 Rands (25 000 Euros), la championne va se consacrer sereinement à la préparation des Templiers, où au sein de l’équipe européenne elle prendra part au challenge : France against the world. Sinon, l’épreuve masculine a été dominée par les Sud-africains. Quant au Suédois Jonas Buud, seul Européen au sein du top 10, il s’est hissé au 7e rang. Lui aussi présente un profil similaire à celui de Miss Greenwood avec une référence de 6h28’57’’ sur 100 km, la seconde marche du podium à l’UTMB en 2012, pléthore de victoires au Swiss Alpine Marathon et la volonté de découvrir les Templiers en octobre.

Christophe Rochotte