Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

DAWA pulvérise le record de l’ultra trail du Verdon

Les 12 et 13 Juin 2010, dans le cadre majestueux du parc naturel classé du Verdon, les 132 compétiteurs (122 hommes et 10 femmes ) de cette 18ème édition ont  affronté une des courses les plus  techniques et sélectives du monde de l’ultratrail. Avec 8 nationalités représentées au départ, l’ultratrail  du Verdon (100km) confirmait son attractivité et sa renommée au dehors des frontières Françaises. Une épreuve devenue internationale !

Un favori……au rendez vous !

Dès le départ à 5 heures du matin Samedi, Dawa Sherpa, le favori de l’épreuve partait en tête. Les 10 premiers kilomètres étaient parcourus  assez rapidement avec un petit groupe de 4  coureurs qui conservaient le népalais à portée de vue . Très régulièrement, Dawa creusait l’écart. Inutile de maintenir le suspense, 10 minutes  puis 20 puis 40 puis 1 heure d’écart vers la mi course……

Derrière, plusieurs  prétendants  devaient combattre avec le terrain et le parcours redoutablement sélectif : 6500 mètres de dénivelé, l’ombre des descentes en foret, le soleil des plateaux arides et la fraicheur du Verdon tout en bas du parcours  Le début de l’après midi marquait l’arrivée d’un franc soleil provençal. Baptiste  DUBAN, en pleine progression depuis quelques temps dans l’ultra trail le confirmait. «  Je viens de l’Oisans, la chaleur de l’après midi m’a gêné, la course est dure, mais  il suffit de regarder le paysage autour de soi  quelques secondes pour retrouver la motivation » ; 4 ème à mi course, il revenait régulièrement sur  Jean Marc ZAUGG  qui allait subir un coup de fatigue musculaire «  Je suis sans doute un peu à court d’entraînement. J’ai eu très mal aux jambes et quand Baptiste a dû le voir, et il est revenu sur moi à la remontée des gorges, les grosses marches à franchir m’ont handicapé. Il est passé je n’ai rien pu faire » . Vainqueur de l’épreuve il y a 2 années, il soulignait  les énormes progrès  du balisage «  Cette année le parcours était génial, et il n’y a eu aucune  interrogation. Le balisage était parfait, l’organisation  est remarquable ». 

Avant même la tombée de la nuit , Dawa franchissait la ligne avec 1 h 41 d’avance sur  Duban, en pulvérisant le record de l’épreuve : 13 h 24’28’’ contre 15 h 19’’ !!!  Frais, disponible, il soulignait au micro l’extrème technicité «  Je voulais faire le Verdon depuis longtemps. et je n’ai pas été déçu ! C’est la course la plus dure que j’ai affronté. L’équivalence avec les autres épreuves me pousserait à dire qu’il s’agit plutôt d’un 120 ou 130 km et non d’un 100 !  J’ai adoré la beauté du parcours, je reviendrai avec grand plaisir . » Plus loin, sur le parcours, une longue cohorte de frontales allaient bientôt s’allumer pour les autres concurrents, ceux qui s’apprêtaient à passer une nuit d’efforts toute étoilée, sous le regard de la centaine de bénévoles, ouvreurs, ravitailleurs, sécurité et secours qui veillaient sur eux pas à pas.

La première féminine, Muriel Batifoulier, se classait 14ème du scratch, et elle aussi sans grande adversité, creusait un écart substantiel avec plus d’une 1 h 56 d’avance sur l’Américaine Maislen !

Des courses annexes très disputées.

Le  30 km couru lui le Dimanche matin  est parti à un rythme proche du sprint sous les ordres de …Dawa, qui s’était levé tôt pour encourager les autres trailers. Il baissait le drapeau d’une épreuve qui a surpris par sa consistance. En effet, c’est sur cette distance que les défaillances physiques ont été les plus nombreuses. Une épreuve  remportée par Sébastien Baccheti. «  Le parcours est ultra dense et sélectif. La première montée a été dévastatrice. »

Michaêl Baudet  gagnait lui le 17 km «  Très belle épreuve, parcours superbe, je suis très heureux d’arriver en tête » .

Enfin, le 8 km a rempli son rôle d’initiation pour nombre d’amateurs. Une initiation qui en plus de l’effort  physique pur impose une certaine expérience : savoir suivre et comprendre le parcours . Résultat, certains plus  pris par leur foulée ont oublié de lever la tête et se sont dérouté du bon parcours !  Ils reviendront, plus aguerris la prochaine fois !

Résultats des 30km et 100km dans la rubrique consacrée