Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Everest Sky Race : J. Raï récidive, L. Hawker 3ème

Au terme de la cinquième édition, déjà mythique, de l’Everest Sky Race (235 km, +11000, – 7000 m, en 9 étapes),  le Népalais Jorbir Raï a remporté un second succès après celui de 2008.
Il succède ainsi Deepak Rai (vainqueur en 2009), deuxième de l’épreuve cette année, devant l’Anglaise Lizzy Hawker. Une nouvelle fois, les " Princes de l’Himalaya " ont imposé leur style sur les Chemins du Ciel. Depuis 2003, date de la création de l’ESR, les Népalais se sont toujours imposés dans le Khumbu, puisque Sumba Sherpa (2003) et Dangima Sherpa (2005) sont au palmarès. Mais si les Sherpa sont considérés comme les Kenyans asiatiques en course d’altitude, les Raïs, ethnie voisine, sont les Ethiopiens.
Des similitudes qui se retrouvent également dans la morphologie. Au-dessus de 5000 m, ils sont intouchables. Pour preuve, cette année, les quatre Népalais au départ, dont deux femmes, sont dans le Top 8 : Jorbir Raï (1), Deepak Raï (2), Dolma Sherpa (6) et Minikala Raï (8). Des places que les Népalaises ont acquises dans les étapes de haute montagne. Alors que les Européens arrivent à s’exprimer sur des formats de courses moins himalayens (Christophe Jaquerod et Benoit Laval ont remporté l’Annapurna Mandala Trail en 2005 et 2010), ils montrent leurs limites au-delà de 5000 mètres. Et comme l’ESR se dispute à une moyenne de 4500 mètres – l’AMT se situe à 3200 m – les Raïs, Sherpas et autres Limbus sont dans l’univers…
Lizzy Hawker – The Queen Elizabeth, comme la surnomme les Népalais – a néanmoins réussi une course remarquable en remportant quatre des neuf étapes. A ce jour seule Corinne Favre avait pu en gagner une et c’était en 2005 en compagnie de Christophe Jaquerod sur la Mandala. Lizzy a également été en tête du classement général jusqu’au sommet du Gokyo Ri (5.350 m), terme de la 6e étape. Du jamais vu au Népal. Quelles que soient les courses dans l’Himalaya : Marathon de l’Everest, Annapurna 100 km, Annapurna Mandala Trail, Himal Race, Everest Sky Race, Solo Khumbu Trail… La Britannique a ainsi démontré qu’elle était la meilleure ultra-fondeuse de la planète, de l’ultra-mountain au 24 heures, en passant par les courses par étapes. C’est en compagnie de Jorbir et Deepak que Lizzy a terminé l’ESR 2011, à Pangboche, hier. " L’étape finale a été de toute beauté, raconte Fabien Brusson, le coureur-cameraman. Lizzy est arrivée avec Jorbir et Deepak, sous le regard de l’ l’Amadablam (6856 m). En 4 h 18, de Lobuche (4910 m), ils sont montés au Kala Pattar (5.540 m) et redescendus à Pangboche (3.930 m). 4 h 18 ! ". Pour mémoire, l’étape faisait 30 km (+850 m, -2250 m) et les coureurs avaient leur sac sur le dos (7 kg). " Marie Sergé et Francis Beauvallet ont clôturé cet ESR de nuit, en arrivant juste avant le cérémonie de remise des prix qui a duré fort tard…"
Une cinquième édition de l’Everest Sky Race épique et mythique pour tout le monde : coureurs, marcheurs et organisateurs. A ce titre, l’agence Great Mountain Holidays a été à la hauteur de l’évènement. Pour tous ces hommes et ces femmes, il n’a pas été seulement question de l’exploration de la vallée séculaire de la Rowaling. Ce fut aussi celles de leurs limites et de leur âme. C’est dans cet esprit que Lizzy Hawker avait d’ailleurs pris le départ de l’ESR 2011. " Sur la dernière étape, elle a encore été exceptionnelle, rapporte Sylvain Bazin. Elle a été l’image du parcours et de la dernière étape, avec une vue incroyable du sommet du Kala Pattar sur le Mont Everest (8.850 m). La plupart des coureurs étaient fatigués, souffrant de rhumes et de bronchites. Seuls les Népalais ont mené grand train pour assurer leur victoire finale, malgré l’opposition exceptionnelle de Lizzy qui, bien qu’affaiblie, a su résister, encore, avant de terminer avec eux, main dans la main."
Le Lobuche Est au programme
Si la version Sky Race de l’ESR, la version alpinisme a débuté. Neuf coureurs et marcheurs poursuivent leur aventure sur les Chemins du Ciel. Emmanuel Rémy, Philippe Pias, Fabien Brusson, Maryse Dupre, Mickaël Delonglée, Jean-Marc Wojcik, Bruno Ringeval, Magali Juvenal, Patrice Coutaz et Christophe Sergé vont rester une semaine de plus pour tenter l’ascension du Lobuche Est (6.119). Plus de dossard, plus de chrono, juste l’envie de rester dans l’esprit de l’Everest Sky Race…
De la course au sommet pour rester Altius, Altius, Altius…
Photo : Jorbir Raï sur le Glacier du Cho La (5.420 m). Il court encore… (Photo : Bruno Ringeval).
Classement (235 km, +11000, – 7000 m)
1. Jorbir Raï : 38 h 12 08
2. Deepak Raï : 38 h 26 35
3. Elisabeth Hawker : 38 h 54 39
4. Emmanuel Rémy : 42 h 16 50
5. Peter Osterwalder : 43 h 28 54
6. Dolma Sherpa : 44 h 34 36
7. Richard Bull : 44 h 48 50
8. Minikala Raï : 45 h 48 50
9. Syvain Bazin : 45 h 55 00
10. Frédéric Doyen : 46 h 49 00
11. Virginie Duterme : 47 h 49 29
12. Beat Hintermann : 50 h 01 16
13. Max Hintermann : 50 h 03 32
14. Philippe Pias : 59 h 14 04
15. Fabien Brusson : 59 h 15 00
16. Maryse Dupre
17. Mickaël Delonglée
18. Jean-Marc Wojcik
19. Bruno Ringeval
20. Magali Juvenal
21. Patrice Coutaz
22. Christophe Sergé           
23. Marc Perier
24. Philippe De Witte
25. Marie Sergé
26. Francis Beauvallet
27. Pascal Beaury Sherpa (non partant à Gokyo).
28. Didier Rageau (Abandon au Drolombao Glacier, étape 5).
29. Alain Blactot (Abandon à Na, étape 6).
30. Ivano Marelli (np)
31. Patrick Hilti (np)