Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

#France 2015 : rencontre M. Gobert / A.L Rousset

Maud Gobert - Anne Lise Rousset -Championnat de France de Trail 2015

A la veille des Championnats de France, rencontre entre Maud Gobert et Anne Lise Rousset, toutes 2 membres de l’équipe de France de Trail, Maud avec déjà 2 titres tentera d’inscrire son nom pour la 3ème fois au palmarès tandis qu’Anne Lise sa cadette de 11 ans, essaiera de remporter son premier titre majeur.
Preview avec la liste complète des favoris ICI

Maud à Anne Lise : on t’a pas beaucoup vu depuis les Championnats du Monde, quel a été ton programme ?
Anne Lise Rousset - Chamionnat du Monde 2015Une semaine après les Mondiaux, en reprenant tout juste les baskets, je me suis blessée. Le verdict a tardé à se prononcer, mais l’IRM a révélé une tendinite au tenseur du Facia Lata. Et c’est parti pour les séances de kiné et les multiples reprises infructueuses…

Bref, 2 mois de galère avec en prime un Ice Trail Tarentaise sur la touche et un voyage en Norvège pour la Tromso annulé. Je n’ai donc repris l’entraînement que début août alors que nous partions pour 15 jours de vacances « trailistiques » dans les Alpes. J’ai donc bien souffert à la reprise mais le plaisir de trotter dans les montagnes était tellement fort que la patate est revenue ! J’ai conclu notre petit périple par un 25 bornes à Manigod où je me suis bien fait plaisir. Côté professionnel, j’ai pu avoir un peu plus de temps jusqu’à fin août : j’ai donc poursuivi mon entraînement habituel sans courses au programme.

« besoin de se rentrer dedans » : Maud Gobert

Anne Lise à Maud : et toi, Bravo pour la 2nde place à la Gore-TexTransalpine Run, mais comment arrives-tu à concilier tant de foncier en montagne et une si vive allure sur 10 bornes 2 semaines après (1) ?
Merci, à vrai dire, je ne sais pas trop; la montagne fait partie de ma vie de tous les jours; je pense qu’il y a une bonne part de génétique là dedans: « merci papa, merci maman ! ».
Et sans doute de beaux restes de mes années de cross aussi, le besoin de se « rentrer dedans », des sensations que l’on ne retrouve pas forcément lorsque l’on fait de longues distances à part sur une fin de parcours lorsque l’on est devant.

Maud à Anne Lise : quel a donc été ton planning de cette dernière semaine (travail, entraînement, alimentation spéciale) ?
J’ai eu la chance de pouvoir organiser mon emploi du temps professionnel pile-poil ! Dernière garde mardi sans sortie nocturne et en vacances à partir de mercredi midi, trop bien ! Côté entraînement, cette dernière semaine est très « light » : 3 footings tranquilles, quelques accélérations et du repos ! Et dans l’assiette, pour une fois, j’ai tenté de limiter les féculents en début de semaine pour refaire le plein à partir de jeudi, mais rien de très stricte.

Anne Lise à Maud : As-tu repéré le parcours ? Qu’en penses-tu ?
Maud Gobert Championnats du Monde 2015
Je n’ai aucune connaissance du parcours, ce sera la « surprise ! Je suis arrivée Jeudi soir ; j’irai « jeter » un coup d’œil ce vendredi matin, et aussi courir (comme m’avait habitué mon ancien co-équipier de Team Thierry Breuil), sur les 10 derniers km du parcours.
J’ai regardé cependant le profil, il est « cassant »; sans relâches….on verra bien, surprise (sourire) !!!!

Maud à Anne Lise : et toi ?
J’ai déjà couru le 34 km du Sancy en 2012, je m’étais d’ailleurs bien régalée. En plus, mes parents n’habitent pas très loin et je connais bien le coin. Je suis quand même retournée fin août sur le parcours pour reconnaître l’intégralité en 2 jours.

Le parcours est magnifique mais je pense extrêmement exigeant ! La première partie est très roulante, mais après 25 km, les choses se compliquent. Nous n’aurons guère de répit…La seconde partie est très « casse-pattes » ! Ce ne sera pas facile du tout ! Mais, quels paysages, avec le soleil en prime !

« J’ai bien hâte » : Anne Lise Rousset

Anne Lise à Maud : bâtons or not bâtons ?
Maud GobertA priori sans bâtons, car il est possible d’après le profil de courir tout le temps, et les bâtons m’occasionneraient une gêne je pense, à moins de faire de la marche nordique !
J’irai quand même sur le terrain repérer et j’aviserai au dernier moment si besoin.

Maud à Anne Lise : Comment te sens tu à l’approche du rendez-vous ?
C’est une bonne question ! Je ne sais vraiment pas jauger ma forme.
En tout cas, j’ai bien hâte !

Maud à Anne Lise : la question qui tue, quels sont tes points faibles et tes qualités ?
Mes points faibles : les vaches Salers sur le parcours (les vraies du Cantal !!), je crains ne pas pouvoir résister, comme pour les chèvres sur Annecy…
(explications : son amour pour les animaux reprend toujours le dessus… elle aime passer du temps avec dès qu’elle en croise, Anne Lise est vétérinaire).
Mes points forts : j’ai trouvé 2 trèfles à quatre feuilles avant-hier !

Anne Lise à Maud : et toi donc ?
On va commencer par mes points forts : dure au mal, tenace et relaxe (j’ai tellement eu la pression lors de mes années de compétitions sur la neige qu’aujourd’hui, je n’arrive pas à me mettre sous pression)
J’ai aussi une facilité à récupérer assez vite entre 2 échéances.

Mes points faibles : peut-être parfois des départs trop rapides, et une alimentation en course parfois un peu « pauvre »( je ne mange pas trop en course, mais je bois beaucoup! ); j’ai souvent froid  aux extrémités de mon corps (Syndrome de Raynaud).

Anne Lise à Maud, et sinon, as-tu trouvé ton partenaire canin d’entraînement ?
AH comment as tu vu ça ? J’adore les bergers Australiens, j’aimerai énormément en posséder un, mais je suis souvent absente en inter-saison…..Je me verrai bien faire de la rando l’hiver, courir l’été avec un « toutou ». mes filles en plus adorent !
On va réfléchir….mais pourquoi pas !
Tu pourrais peut-être me le garder et même devenir sa marraine, le soigner…. ???? Hein, Anne-lise , dis oui !!!!!

(1) : Maud a terminé seconde de la GTX Transalpine Run en compagnie de Caro Freslon, course par étapes de 8 jours en duo à travers les alpes (270 km / 16000 m D+) et réalisé 2 semaines après 37’52 » au 10 km d’annecy

Par Fred Bousseau – ©photos Yves Marie Quemener, Fred Bousseau, Adrien Séguret