Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Gap 2013, Michel Lanne : « garder un peu d’imprévu »

Dimanche 6 octobre, Gap accueille sur deux des tracés du trail Gapen’Cimes, les premiers championnats de France de trail. Ils sont organisés par la Fédération française d’athlétisme en partenariat avec la ville de Gap et le club Gap Hautes-Alpes athlé.

RETROUVEZ LA LISTE COMPLÈTE DES FAVORIS ICI

Parmi les nombreux favoris du 57 km Michel Lanne, team Salomon. Il a profité des derniers jours de l’été pour repérer le tracé.
 » C’était l’occasion d’effectuer une sortie longue pour me faire une idée du profil du terrain et profiter des paysages. En général, le jour de la course, je n’ai pas vraiment le temps de contempler les sites que je traverse ! J’ai reconnu les vingt premiers et vingt derniers kilomètres, qui sont à mon avis, les plus difficiles. Je pense que le parcours présente tous les types de profils et terrains que l’on peut rencontrer en trail. On évolue sur des pistes carrossables plutôt roulantes, puis des montées raides sur sentier herbeux ou pierreux, suivies de descentes assez techniques. La partie finale peut également réserver quelques surprises. En bref, le tracé est assez complexe et il faudra être complet pour remporter cette belle épreuve.  »

Michel Lanne, gendarme secouriste au PGHM de Briançon, n’a pas prévu de revenir sur le 57 km Edelweiss avant le 6 octobre.  » J’ai effectué une reconnaissance pour ne pas être surpris le jour J, mais ça s’arrête là. Je ne veux pas tout calculer et apprendre par cœur le parcours. J’aime garder un peu d’imprévu et d’inconnu pour la course. Ce premier championnat de France de trail sera l’occasion de se confronter aux meilleurs coureurs français. C’est intéressant et particulièrement motivant. Maintenant, je ne me fixe pas d’objectif. Je vais faire comme d’habitude et m’appliquer à donner le maximum pour faire le meilleur résultat possible.  »

Michel Lanne apprécie cette distance. Il déjà couru quelques trails de format similaire et appris à gérer ce type d’effort.
« Cela peut paraître assez long mais pourtant, une baisse de régime passagère peut coûter cher. Il ne faudra rien lâcher pendant six heures d’effort environ. Quant au profil, je suis plutôt adepte des gros dénivelés bien techniques. Sur la Gapen’cimes, je dirais que c’est un peu roulant, mais je me suis particulièrement bien entraîné pour progresser dans ce domaine. Ma forme actuelle est bonne. Après mon entorse de la cheville début août, j’ai repris l’entraînement avec une grosse envie et beaucoup de fraîcheur. J’ai fait un bloc de travail de 4 semaines, travaillé ma vitesse en côte en fractionné et pas mal tourné à plat sur un anneau de course. Quelques reconnaissances dans la vallée de Serre Chevalier, sur le parcours du futur Serre Che Trail Salomon, que j’organise la saison prochaine m’ont permis d’optimiser mon l’endurance. Je me sens bien et motivé à l’idée de courir pratiquement à domicile !  »

Focus sur ses performances 2013
En 2013 Michel Lanne a remporté le 30 km du trail Blanc de Serre-Chevalier, 22 km du Snow trail Ubaye Salomon, 40 km des Drailles de la Galinette, 58,5 km du trail de Sainte-Victoire, partagé avec François D’Haene une victoire sur le 80 km du Mont-Blanc, terminé deuxième du 42 km du trail du Ventoux et 10ème du marathon de Zegama-Aizkorri, étape des Skyrunner® World Series

Robert Goin – photo Fred Bousseau

Michel Lanne - Salomon