Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Grand Raid des Pyrénées 2015

Julien Courbet s’impose sur le GRP 160 en 26h’00’48 devant Nahuel Passerat et Yannick Gourdon qui finissent main dans la main à la seconde place en 26h31’33. Jocelyne Pauly (Xiberotarrak) s’impose en 30h12’47 devant Nastercia Silvestre (POR) 32h09’00 et Marcia Zhou (Hong-Kong) : 34h23’45

Le V2 de Draguignan, Pierre Saucy s’impose sur le 120 km en 21h15’46 devant Frédéric Laxalde, 21h16’22 et le breton Mael Prigent 21h19’35. Chez les féminines, Hillary Gerardi (That’s Fine Track Club) en 26h14’31 devant Martine Latger (Blagnac – 31) en 26h57’20 et Carole Duhart (Spuclasterka – 29) en 26h58’39.

Sur le 80 km, Maxime Cazajous (Team Mizuno / Givrés de Nay – 64) s’impose en 10h11’28 devant Thomas Galpin (CA Balma / Team Running Olivan – 31) 10h26’33 et Adrien Seguret (Oxsitis / Odlo – 12) 10h33’58.
Chez les dames, Claire Dubes s’impose en 12h50′, suivie de Estelle Carret en 13h00 et Brunilde Girardet en 13h23′.

Julien Courbet après s’être perdu lors de l’édition 2014 a pris une belle revanche cette année mais termine épuisé après un combat contre l’abandon tout au long du parcours. Le gendarme de Cauterets, originaire de Picardie est âgé de  32 ans. Il a déclaré à l’arrivée : « Je connaissais assez bien le parcours … La belle météo permet d’apprécier les paysages par rapport à l’édition 2014 dans le brouillard ou je termine dix après m’être perdu. Je suis un peu surpris de cette victoire. Le plateau était peut-être un peu moins relevé ? J’ai senti dès le départ que c’était partit lentement. Et pourtant, j’ai vraiment souffert avec l’abandon dans ma tête à plusieurs reprises en ne pensant tout au long du parcours qu’à m’arrêter ! J’ai trouvé la force de continuer en passant chez moi à Cauterets. Il y avait une foule de 300 personnes environ qui m’attendait avec la famille et les amis. Les applaudissements et leur attente m’ont donné des frissons et presque les larmes aux yeux … De ravitaillement en ravitaillement, je me suis fixé des étapes en faisant le bilan de moi-même. A savoir si les jambes répondent encore, si on arrive à boire. J’ai eu des problèmes pour m’alimenter. Si j’avais eu à la fois des soucis pour m’alimenter et m’hydrater, je n’aurais pas fait long feu … Il y a aussi une part de chance pour construire une victoire. On peut se blesser à tout moment. Le terrain est technique avec du cailloux en permanence ! Une heure après l’arrivée, je ne me vois pas refaire la course en 2016. J’aimerais avoir la possibilité d’aller voir autres choses mais il y a toujours ses histoires de points, de tirage au sort … Je suis arrivé en Haute-Garonne il y a dix ans puis dans les Hautes-Pyrénées il y a deux ans. Après avoir fait 15 années de cyclisme en régional, ma pratique du trail est venue en montagne. Le vélo m’a donné une bonne caisse mais je n’ai pas une bonne technique comme les cadors du 80 km. Je le vois en course ou je perds beaucoup de places. Je me débrouille mais il manque cette technique pour être avec les meilleurs. Depuis avril, j’ai un entraineur qui est ostéo. J’ai beaucoup appris avec lui sur le corps et l’humain. Je n’y connaissais rien. C’est ce qui m’a permit de tenir cette année sans m’emballer. »

Julien Courbet, vainqueur du 160 km

Julien Courbet, vainqueur du 160 km

Jocelyne Pauly a fait la course en tête tout au long de cet ultra. Une belle première pour cette enseignante de sport qui n’avait jamais fait aussi long et a démarré le Trail l’an dernier en gagnant le trail des Gypaètes. « Cette année, j’étais en tête de l’Euskal trail (130 km ) quand la course a été neutralisé. A Vielle Aure, j’ai fais la course en tête, accompagné par mon ami jusqu’à Cauterets. J’ai trouvé ça dur et long mais comme je suis têtu …». Jocelyne n’est pas pour autant une débutante car elle affiche un chrono de 1h20 sur semi et 2h54 sur marathon. Elle court depuis 8 ans et n’a pas basculé définitivement sur les sentiers et selon son état de récupération se verrait bien du côté de Rennes pour les France de marathon en octobre…

Jocelyne Pauly au lac bleu entre le Pic du midi et Hautacam

Jocelyne Pauly au lac bleu entre le Pic du midi et Hautacam

Pierre Saucy s’impose sur le 120 km pour sa première participation. Il a déclaré à l’arrivée : « Je voulais finir dans les 30. J’ai commencé le sport il y a très longtemps par le triathlon puis le trail depuis le début avec le challenge des Trails de Provence, une place de 22 au Grand Raid de la Réunion, la TDS en 2014 avec un gros coup de barre et une place de 90 … Ici on à l’impression avec le terrain technique d’aller à la même vitesse en descente ou en montée et on a vraiment souffert de la chaleur. Il fallait bien gérer son eau. C’est un parcours très beau avec le village de Gavarnie qui me donne envie d’y retourner demain en famille … »

Frédéric Laxalde a pris une belle « boîte » dans une descente et termine deuxième tel un boxer au bord du KO. « J’ai découvert le trail en librairie en 2007 … Je suis tombé sur des revues avec des photos magnifiques et ça m’a donné envie. Avant, je faisais de la course à pied au sens large, de la course sur route mais aussi quelques petites courses en nature qui ne s’appelaient pas trail à l’époque. Je viens de la côte basque et j’aime quand ça monte. Je n’aime pas les faux-plats où il faut trottiner … Je suis surpris d’être sur le podium et je me demande ou sont les jeunes ? »

Le breton Mael Prigent est troisième du 120. « Je ne courais pas du tout quand j’étais jeune ! J’ai commencé en 97 pour préparer l’ascension du Mont-Blanc … Ca fait maintenant depuis 5 ans que je cours régulièrement avec 5 sorties semaine avec du vélo le dimanche. Mon objectif était de finir cet ultra en moins de 24 h … Je ne pensais pas du tout faire ce chrono. Je suis resté à mon allure et il y a eu beaucoup d’abandons devant. J’ai eu une gestion prudente avec quand même la moitié du parcours, des soucis musculaires et des crampes qui frisaient … Mes entraînements se font sur le GR ou sur une bosse dans les Mont d’Arrée que je fais durant 5 heures en aller retour. C’est pas très drôle mais efficace comme les escaliers aussi que je met au menu de temps en temps. On arrive à trouver du dénivelé positif en Bretagne ! »

Pierre Saucy, frédéric laxalde et Mael Prigent, le podium du 120 km

Pierre Saucy, frédéric laxalde et Mael Prigent, le podium du 120 km

GALERIE PHOTO 2015

 ——————————————————————————————————————–

PREVIEW 2015

Le Grand Raid des Pyrénées est né de la volonté d’un petit groupe de trailers, d’offrir aux Pyrénées et à tous les passionnés de trail, une course identique à ce qui pouvait se faire ailleurs, mais qui n’existait pas ici.
Le Grand Raid des Pyrénées est devenu une course mythique dans l’univers du trail.
Chaque coureur rêve de boucler au moins un fois cette course, réputée comme l’une des plus dures du circuit. Les sentiers très techniques et les vallées étroites et encaissées de ce jeune massif haut-pyrénéen offrent de longues ascensions, suivies de descentes toutes aussi longues qui s’enchaînent sans répit.
Tel est le patrimoine génétique de la course.

Le Grand Raid des Pyrénées 2015 en quelques chiffres

GRP - Grand Raid des Pyrenees - Paul Vilcot3 courses proposées – voir favoris ci dessous :

=> Le Grand Trail : 80 km et 5 000 m D+/ –
Départ 22/08 à 5h – Max 25 h – 1403 participants

=> Le Tour des Cirques 120 km et 7 000 m D+/-
Départ 21/08 à 9h – Max 40 h – 634 participants

=> L’Ultra : 160 km et 10 000 m D+/-
Départ 21/08 à 5h – Max 50 h – 678 participants

=> 2738 coureurs attendus sur les 3 parcours dont 9% de femmes
=> 50 heures de course maximum pour l’Ultra.
=> 17 nationalités représentées
=> 550 bénévoles
=> 30 accompagnateurs en montagne
=> 30 infirmiers et médecins
=> 400 repas servis lors de la Pasta Party (jeudi et vendredi soir)
=> 1800 repas servis lors du buffet d’après course
=> 4000 litres de coca, 4000 litres d’eau gazeuse, 6000 litres d’eau plate pour les ravitaillements sans eau courante, 16 000 bols de soupe, 500 pains de campagne, 2000 paquets de jambon, 600 saucisses sèches, 3300 bananes, 2000 compotes, 800 cakes au fruit, 230 kg de pâtes….
=> 15 points de ravitaillement dont Artigues, Col de Sencours, Hautacam, Villelongue, Cauterets, Esquièze-Sère et la station Tourmalet La Mongie
=> 5 villes traversées (Cauterets, Pierrefitte-Nestalas, Luz-Saint-Sauveur, Esquièze-Sère et Gavarnie) et de nombreux villages (Vielle-Aure, Artigues, Villelongue, Sassis, Grust, Viella, Gèdre …)
=> 10 cols pyrénéens (Col de Portet, Col de Bastanet, Col de Sencours, Col de Bareilles, Col de Contente, Col de Riou, Col de Barèges, …)
=> 7 stations de ski traversées (Piau-Engaly, Saint-Lary, Soulan, Tourmalet La Mongie,, Cauterets, Luz-Ardiden, Hautacam, Gavarnie)

Les Favoris 2015 du #160

Imanol Aleson Orbegozo (2ème en 2014), Jérome Fournier (vainqueur du 80km en 2013, cette année, il s’est inscrit sur le 160km, c’est l’un des objectifs de sa saison…dans ses montagnes), Jose Vicente Benito (2e sur l’Ultra 2011 et 3e sur l’Ultra 2012)
Mais aussi Nahuel Passerat, le local Paul Marie, Lionel Bonnefous, Yannick Gourdon, Samuel Etienne, Julien Courbet, Lionel Planes.

Chez les dames, Agnès Francastel lauréate du 80km en 2011 et Nathalie Wurry, 3ème du 150 en 2009 et l’Espagnole Natércia Silvestre, 3ème du 80km en 2012.

Les Favoris 2015 du #120

Laurent Brochard, ancien cycliste et Champion du Monde en 1997, sera l’homme à battre, avec face à lui Julien Mouluquet et François Pagnoux.

Chez les dames, on suivra Véronique Douat vainqueur du 120km en 2014, Caroline Senzier 3 ème du 120km en 2014 et Valérie Vieira.

Les Favoris 2015 du #80

Nicolas Bouvier-Gaz, l’homme en forme du Team New Balance toujours avec le sourire, Maxime Cazajous, très à l’aise sur ces terrains escarpés, Nicolas Facchin, Thomas Galpin, Pascal Massou, Adrien Seguret et Pierre Mouluquet
Brunilde Girardet
sera la grande favorite chez les dames.

le Grand Raid des Pyrénées 2014 ICI

(compte rendu, photos des courses, résultats complets)

Par Fred Bouseau – © Paul Vilcot

GRP - Grand Raid des Pyrenees

GRP - Grand Raid des Pyrenees - Paul Vilcot - 8 sur 13

GRP - Grand Raid des Pyrenees - Paul Vilcot - 2 sur 13

GRP - Grand Raid des Pyrenees - Paul Vilcot - 3 sur 13

GRP - Grand Raid des Pyrenees - Paul Vilcot - 6 sur 13

GRP - Grand Raid des Pyrenees - Paul Vilcot - 4 sur 13