Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Templiers 2012, F. Antolinos et N. Picas héros des Causses

Fabien Antolinos, vainqueur des Templiers 2012

Une 18ème édition qui restera dans les annales pour plusieurs raisons, tout d’abord des conditions météos très difficiles avec du vent, quelques flocons et surtout des températures très froides, -3°C sous abri avec sans doute -8° avec le vent sur le plateau.
Ce vent finira par chasser les nuages et ramener le soleil mais ne sera pas suffisant pour réchauffer l’aire d’arrivée.
Cette édition retiendra aussi 2 podiums de très haut niveau et internationaux, mais aussi l’établissement du classement final du Skyrunning® 2012 (Ultra marathon) et du TTN long 2012….sous le regard d’un certain Kilian Jornet présent tout au long du parcours.

Résultats complets des TEMPLIERS 2012 ICI

Vidéos du départ & des arrivées et ITW ICI

Une course de mouvement dans le froid
Comme on pouvait s’y attendre la course va partir sur les chapeaux de roues, sans doute un peu pour lutter contre le froid mais surtout avec un niveau très élevé.
Au 15ème kilomètre, alors que le jour pointait le bout de son nez, un seul homme fendait la bise, Julien Sapy, tenant tête au peloton des favoris composé d’une vingtaine d’hommes.
Au passage du premier ravitaillement (Peyreleau – km22),  Julien Sapy menait toujours la course avec dans son sillage Thierry Breuil, Julien Rancon, Pierre Laurent Viguier, Yann Curien et l’ensemble du peloton échelonné.
Dans le même temps, les favorites dames se livraient une belle bataille avec Maud Gobert qui avait quelques longueurs d’avance sur Emelie Forsberg, Nuria Picas, Lizzy Hawker et Nathalie Mauclair.
Une décision en 2 étapes…du suspense
Dans la remontée sur La Roujarie, un premier écrémage se faisait avec 4 hommes (Rancon, Viguier, Breuil et Curien) qui prenaient les commandes et comptaient 2min sur les poursuivants (Heras, Symonds, Antolinos, Owens, David, Court, Gault, Cazajous), on pensait alors que cette échappée pouvait-être la bonne…
Mais c’est aussi dans cette partie que le classement dame allait se dessiner, Nuria Picas avait pris les devant devant E. Forberg, L. Hawker, M. Gobert et N. Mauclair.
Au passage de La Roque Sainte Marguerite, sous l’impulsion de Fabien Antolinos, la jonction était faite et il étaient alors 8 à attaquer la montée sur Pierrefiche (Rancon, Viguier, Curien, Symonds, David, Heras, Owens et Antolinos) avec en embuscade à 1min30s, Court, Breuil, Gault, Bringer et Chartoire.
Chez les dames, rien de changé juste des écarts qui se creusaient légèrement.
A Massebiau, 10km de l’arrivée et à l’attaque de la dernière difficulté avec l’ascension vers le Cade, Julien Rancon passait en tête avec Fabien Antolinos et Miguel Heras sur ses talons à 1min20s.
Au passage du dernier ravitaillement (Cade),  Julien Rancon connaissait une défaillance « j’ai effectué 20 km avec un voile devant les yeux » rappertera-t-il  à l’arrivée.
Fabien Antolinos prenait  alors les commandes avec toujours M. Heras dans son dos…suivaient A. Symonds, N.Martin, PL Viguier….
Il restait alors à Fabien Antolinos la montée exigeante au Pouncho d’Agast et la descente vers Millau pour s’offrir « un rêve » et « ajouter cette victoire qui manquait à son palmarès » au terme du saison pleine et parfaitement maîtrisée par un titre de Champion de France 2012.
Chez les dames, les positions se resserraient pour le podium entre E. Forsberg, L. Hawker et M. Gobert qui se tenaient en 1 min derrière N. Picas.

Sur la ligne Fabien Antolinos pouvait savourer cette belle victoire avant de s’envoler lundi pour le Japon (cadeau de sa victoire au Nivolet- Revard) tout comme Nuria Picas qui triomphait avec le drapeau Catalan dans les bras.
Des podiums internationaux….et encore des podiums.
Chez les hommes, on retrouve un Français, Fabien Antolinos (6h10min) qui devance un Espagnol Miguel Heras (6h14min54s) et un Anglais Andy Symonds (6h23min51s), les places d’honneur reviennent à Nico Martin (6h27min 24s), auteur d’un superbe final et Julien Rancon (6h28min57s).
Chez les dames, c’est 5 nations aux 5 premières places, Nuria Picas (esp – 7h16min53s) devant la Norvégienne Emelie Forsberg (7h26min15s) et l’Anglaise Lizzy Hawker (7h26min24s), puis Maud Gobert (7h30min) et la jeune Italienne Silvia Sérafini.

=> Cette épreuve était également la finale du Skyrunning® Ultra Marathon
Victoire de Nuria Picas devant Anna Frost (abandon ce jour au 22ème kilomètre) et Emelie Forsberg.
Chez les hommes c’est Kilian Jornet qui s’impose sans avoir eu à participer aux Templiers, devant Andy Symonds et Philippe Reiter.

=> Au TTN, Fabien Antolinos devient officiellement Champion de France devant Sylvain Court et Nicolas Martin, alors que chez les dames, Nathalie Mauclair, 6ème ce dimanche avait déjà le titre en poche.

Fred Bousseau