Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

GRP 2013 : à qui le tour ?

Sur le 80km, finale de la Trail Running Cup Salomon Endurance Mag 2013

Des quatre lauréats 2012, 80 et 160km mélangés donc, une seule retente l’aventure cette année et c’est Karine Sanson sur la petite distance. Autant dire d’ailleurs qu’elle pourrait jouer le doublé cette année encore avec une possibilité d’intégrer le Top 25 sans souci. La femme de Bouliac a les crocs et elle vient de gagner pas plus tard qu’il y a quinze jours dans la région…
Mais elle aura face à elle une adversaire de taille en la personne de Maud Combarieu, seconde de la CCC 2012.
Chez les hommes, toujours sur cette distance de 80km, c’est sans doute là que le niveau est le plus élevé. Du moins sur le papier. En effet le « Grand », comme il est aussi nommé, fait partie d’une manche de la Cup Salomon-Endurance Mag et à ce titre, tous les membres de l’équipe espoir du Team Salomon se sont alignés (T. Baronian, G. Beuaxis, F. Nabias et S. Devillaz)Sacha Devillaz Fabien Nabias Thibaut Baronian et Guillaume Beauxis photo Robert Goin. On surveillera donc avec attention Guillaume Beauxis qui a une revanche à prendre après avoir été contraint à l’abandon l’an passé alors qu’il était encore dans la foulée de Dawa Sherpa après 30km… Dawa qui, lui, ne défendra donc pas sa couronne. Mais pour Guillaume, la tâche ne sera pas aisée. Loin de là ! Car quelques régionaux aux dents longues ne seront pas là pour faire dans la dentelle. Ainsi Pierre-Laurent Viguier, le « Kenyan Orange », deuxième l’an passé à la Sainté-Lyon semble avoir bien préparé son coup mais on peut aussi citer un Christian Montuelle qui s’essaye sur la distance ou encore Maxime Cazajous en embuscade…

=> Sur le 160km, en l’absence du Japonais K. Yamamoto qui avait enflammé Vielle Aure l’an passé et de Vincent Delebarre son dauphin, les regards se porteront peut-être vers Bruno Bareilles, qui était parti bille en tête en 2012, mais qui s’était fait pénalisé par défaut de matériel. Le vétéran pyrénéen connait le parcours comme sa poche. Mais aussi et surtout vers Iker Karrera, l’Espagnol du team Salomon, que l’on ne présente plus et qui fait office de grandissime favori.

Difficile toutefois de faire un état des lieux plus détaillé. On sait qu’il y a trois Japonais au départ, mais on les connait moins que Kenichi, on sait aussi qu’il y a toute une ribambelle d’espagnols… Parmi les Français, Grégo Widy et Jean-Maurice Henry représentent les îles de belles manières et puis il y a les locaux, Yves Moreillon, Patrick Délikat. Sans oublier bien sûr Sébastien Lefbevre en embuscade.

Chez les féminines enfin, sans Maria Semerjian, lauréate 2012 et 24ème au sratch, c’est sans doute Karine Herry pour son « dernier ultra » (VOIR ARTICLE ICI) qui vire en tête dans les pronostics. Même si Agnés Francastel, la locale, a toutes les qualités pour venir jouer les trouble-fêtes !

Une chose semble certaine pourtant à cette heure : il devrait faire beau vendredi (départ de l’Ultra à 5h)  et la pluie devrait faire son apparition samedi.

Rémy Jégard.
© Photos : Rémy Jégard, Robert Goin, Michel Arnaud.

Grand Raid des Pyrenees