Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Gruissan – Rancon remet le couvert !

On l’annonçait comme le grand favori de l’épreuve et il n’a pas déçu. Mais il s’est est fallu d’un rien que Julien Rancon ne puisse doubler la mise du côté de Gruissan et de son massif de la Clape. En effet le Montpellierain David Laget a réussi cette année le petit exploit de le pousser dans ces derniers retranchements…

Comme à l’habitude trois courses étaient au programme de ce Gruissan Phoebus Trail disputé dans l’Aude et plus précisément dans le fameux massif de la Clape, paradis des amoureux de nature et de sports nature. Le petit parcours de 18 kilomètres a été une nouvelle remporté par Laurent Soulier. Le gars de Narbonne, journaliste à l’Indépendant, n’a pas encore trouvé rival à sa poigne. C’est sa cinquième victoire dans ses terres. Julie Martin gagne chez les féminines. Cette épreuve a réuni près de 700 concurrents. Il y en a eu à peu près autant, voire un peu plus, à s’élancer sur le 23km aussi appelé Las Caladas. Là aussi on a eu droit à une cinquième victoire. Celle de Christelle Monier, elle aussi de Narbonne. Elle finit onzième au général. Chez les garçons, c’est Jean-Vincent Carbou qui fait la différence très rapidement…

Mais bien sûr la course du jour, c’était sans conteste le long parcours de 50km. Et pour la deuxième année consécutive, c’était aussi la première manche du Trail Tour National, version longue. Aussi quelques uns des meilleurs traileurs du moment avaient le déplacement dans le Sud. Mais on pouvait également noter quelques absences de marque, telles Thierry Breuil, pas encore prêt, Gilles Guichard, pourtant un habitué, ou même Sylvain Court, révélation de 2010, tout juste opéré des dents de sagesse.

Bref l’archi-favori était bien Julien Rancon, tenant du titre. Pourtant il faudra véritablement tout son courage pour qu’il parvienne à ses fins cette année. Parti très vite avec David Laget dans ses basques, ils feront un petit bout de route ensemble. Mais Julien accélère encore pour se retrouver seul et du coup puise un peu dans ses réserves. Et cette fois l’écart ne se creuse pas vraiment. Il plafonne à deux minutes. Julien pioche un peu au retour, interminable, avec le vent de face qui forcit de plus en plus. Il marche même dans la dernière montée. David, le marathonien de Montpellier, ne semble plus très loin. Heureusement l’arche d’arrivée approche. Julien qui envisage cette année le titre sur les longues distances du TTN, lui le tenant du titre sur les courtes, a tenu bon ! Mickaël Pesaro complète le podium alors que Fabien Avélino fait la plus belle remontée en finissant quatrième après avoir été pointé sixième au 30ème…

Chez les féminines, quatre filles se sont bien battues durant toute l’épreuve sans qu’aucune d’entre elle ne réussisse jamais à mettre définitivement la main sur la course. Ainsi Sandrine Moto-Ross passe très vite en tête, mais elle ne creuse pas d’écart conséquent et Virginie Covignon, Liliane Cleret et Véronique Chastel sont toujours sur ses basques. Finalement Véronique abdique, mais ce sera la seule. Sandrine l’emporte en 4h42’ et Liliane est juste derrière en 4h43’….

Tout ce beau monde pouvait profiter dès lors d’un bon cassoulet pays, revigorant. En effet la météo a été particulièrement difficile en ce dimanche 13 février, même si il a fait nettement moins froid qu’en 2010 bien sûr…

Rémy Jégard

Podium :
Hommes
1)    Julien Rancon 3h28’
2)    David Laget 3h30’
3)    Mickaël Pasero 3h38’
Femmes
1)    Sandrine Moto-Ross 4h42’
2)    Liliane Cleret 4h43’
3)    Virginie Covignon 4h46’