Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Huay Huash Trail – Une première au Pérou

C’était une première. Un trail par étape au Pérou, 8 étapes pour un total de 200 kilomètres comptant quelques 15000 mètres de dénivelé, avec 13 cols au dessus de 4500 mètres d’alititude à franchir au coeur de la cordillère Huay Huash, une cordillère du nord des andes péruvienne, assez courte (30 kms de long) mais réputée pour ses cols pentus (dont le Yerupara, à 6600m) et ses lagunas aux eaux claires.

Un superbe terrain de jeu exploré depuis quelques années par le maître d’oeuvre de l’épreuve, le coureur-baroudeur Christophe Le Saux. Un parcours exigeant aussi mais pondéré par des étapes relativement courtes et des conditions de bivouac de bonne qualité qui allaient cependant mettre à rude épreuve certains organismes. Le froid et l’altitude demeurant un aspect important pour l’adaptation à ce genre d’épreuve, à l’instar de ce que l’on a vu au Népal.

Le peloton d’une vingtaine de coureurs souvent expérimentés a plutôt bien réussi cet examen de passage péruvien. A l’issue de la dernière étape, on déplore seules deux concurrentes n’ayant pas pu terminer à pied le parcours, pour cause de blessure ou de fatigue. Le niveau général s’est même révélé bien dense et à part quelques soucis digestifs, les sentiers de la Huay Huash n’ont apporté que du bonheur.

C’est en défricheur que Christophe Le Saux, à la fois initiateur et coureur de cette aventure andine, s’est imposé au terme de ces huits étapes ponctuées par de superbes panoramas sur les glaciers et des bivouacs le plus souvent au bord des lagunas d’altitude, toujours aux alentours des 4000 mètres, après 22h d’effort.

Il a cependant dû s’employer lors des dernières étapes pour contrer les attaques du coureur péruvien Béto qui prend une excellente 2e place. Cet athlète, au physique robuste, est un alpiniste et un grimpeur de renom au Pérou mais n’avait jamais participé à une épreuve de trail. A l’instar des coureurs népalais, il s’est révélé très à l’aise en altitude et sur les terrains techniques. A la 3e place, on retrouve un grand monsieur des courses par étapes en altitude, Pascal Beaury, qui du haut de ses 60 ans rivalise encore avec ces athlètes d’excellent niveau. Le quinté est complété par Jérôme Viviand et Vincent Minier.
Chez les filles c’est Fanny Nédelec qui s’impose juste devant Aline Pieron, après avoir fait la course en binôme la plupart du temps pour mieux affronter les difficultés et le suivi de carte qui était aussi une des particularités de l’épreuve.
Cette première en appelle certainement d’autres, pour que le Pérou deviennent une destination de trail aussi courue que l’est le Népal. Le pays et ses montagnes en ont certainement le potentiel."
Sylvain Bazin