Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Ice Trail Tarentaise, de belles nouveautés pour 2013

Ayant eu le culot et le tempérament de mettre sur orbite le détonnant Ice Trail Tarentaise (ITT) à Val-d’Isère, connu pour être le plus haut d’Europe (3653m à la Grande Motte), Laurent Vinner multiplie les coups de génie en prévision du 3ème opus, le 14 juillet prochain.

Agé de 39 ans et originaire du Pas-de-Calais, cet ancien chasseur-alpin du 7ème Bataillon de Bourg-Saint-Maurice se donne vraiment les moyens pour faire de sa course la quintessence du trail de haute montagne.
Le 30 novembre dernier, il réussit le tour de force d’intégrer sa manifestation dans la prestigieuse Coupe du Monde de Skyrunning 2013 au sein de la catégorie « Ultra SkyMarathon », justifiant son choix : « Disons-le clairement, il s’agit de drainer le cercle élitaire des skyrunners qui n’ont pas d’équivalent au monde sur le plan de la performance en course et trail de montagne ».

Le 65km, réservé à ceux qui ont déjà de la bouteille, accueillera ainsi la 3ème manche de ce circuit qui renferme quatre autres épreuves du gotha planétaire que sont : la Transvulcania, le 11 mai (îles Canaries, 83km) ; la Ronda dels Cims, le 21 juin (Principauté d’Andorre, 170km) ; le Speedgoat, le 27 juillet (Etat de l’Utah aux USA, 50km) ; enfin, l’Ultra Race Of Champions (UROC), le 28 septembre (Etat du Colorado aux USA, 100km).
Les retombées n’allaient pas tarder, les inscriptions faisant immédiatement boule de neige. Au jour d’aujourd’hui, alors que le nombre de places est limité à un millier, 300 trailers environ ont d’ores et déjà paraphé leur engagement contre moitié moins l’an passé à la même époque, les 3/4 d’entre eux optant pour l’épreuve reine, les autres s’alignant sur l’Altispeed (32km).

 
Jornet and Co, sans doute à « Val » !
Cerise sur le gâteau, les plus grands noms du skyrunning convergeront sur Val-d’Isère. Selon Jean-Michel Faure-Vincent, manager du fameux Team Salomon, on devrait retrouver au départ la plupart des étoiles qui scintillent l’escouade, tout au moins celles qui ont marqué de leur empreinte le millésime 2012 de l’Ultra SkyMarathon :
– L’Espagnol Kilian Jornet Burgada, 1er.
– L’Allemand Philipp Reiter, 3ème. Pareillement vainqueur de la Maxi-Race du Lac d’Annecy.
– L’Américain Rickey Gates, 6ème.
– La Néo-Zélandaise Anna Frost, 2ème.
– La Norvégienne Emelie Forsberg, 3ème.
– L’Italienne Silvia Serafini, 9ème (une seule manche concourue).
Mais il n’y aura pas que les égéries de Salomon à Val-d’Isère. D’autres stars sont également attendues :
Nicolas Pianet (Teams New Balance), 3ème de l’ITT 2012, vainqueur du Marathon du Mont-Blanc en 2010-2011 et 4ème l’an dernier.
Romuald De Paepe (Team Adidas), 4ème sur le Trail Tour National long 2012.
Vincent Delebarre (Team Quechua) qui relèvera le Défi des Savoie, challenge associant pour la seconde fois l’ITT et le Trail des Allobroges.
– L’Espagnole Nuria Picas Albets (Fédération Catalane d’Alpinisme et d’Escalade), championne en titre de l’Ultra SkyMarathon.
Emilie Lecomte (Team Quechua), détentrice du record féminin du GR20 et lauréate du Grand Raid de la Réunion en 2012.
Christel Dewalle (Team Terre de Running Ronhill), 1ère de l’Altispeed et recordwoman mondiale du km vertical en 2012.
Karine Sanson (Team Salomon Traid Bouliac SP), victorieuse en 2011-2012 de la National Trail Running Cup Salomon Endurance Mag.
De même, Alexis Traub (Team Scott-Odlo-Les Saisies) et Anne Valero (Team Mizuno), vainqueurs respectivement de l’Altispeed et de l’ITT en 2012, seront de la partie bien qu’on ignore à l’heure actuelle leur format de course. Naturellement, cette liste risque d’évoluer encore sensiblement.

 
Double casquette pour François D’Haene
Autre icône à rallier le 65km, et non des moindres, le lauréat sortant en la personne du Rhodanien François D’Haene (Team Salomon), 27 ans, qui avait fait également tomber dans son escarcelle en 2012 l’UTMB. A la surprise générale, il endossera aussi le costume d’ambassadeur national et international de l’ITT, intégrant le 25 janvier dernier la structure organisationnelle qu’est l’association « Trailers des Pays de Savoie » présidée évidemment par Laurent Vinner.
Le natif de Lille en expliquait aussitôt le motif : « Cette compétition ne s’apparente à une aucune autre, ni de près, ni de loin. Contrairement à certains trails où la haute montagne n’est qu’effleurée, l’ITT permet d’y rester plusieurs heures en cavalant dans la neige et sur le glacier de la Grande Motte à travers 700m de dénivelée ».
Et l’exploitant viticole du Beaujolais d’ajouter sans ambages : « Aussi, j’en ferai cette saison mon principal objectif. »
Avec le secret espoir d’engranger un second succès, forcément de prestige, de par le label international consenti à l’épreuve, de par la qualité des forces en présence, enfin de par l’extrême technicité du parcours côtoyant les frontières de l’abîme et de l’alpinisme. Parallèlement, il jouera la gagne sur l’Ultra SkyMarathon, concourant, outre l’ITT, la Transvulcania et l’UROC, trois étapes au maximum étant comptabilisées.
François D’Haene partagera son rôle d’ambassadeur avec le Chamoniard Damien Vouillamoz, 25 ans, qui pour sa part promouvra la manifestation sur un plan davantage régional. Membre lui aussi des Trailers des Pays de Savoie à compter du 27 janvier dernier, il épinglera le dossard sur le 65km qu’il avait achevé en 2012 par une magnifique 4ème place en dépit d’une totale inexpérience sur ce type de distance (également 1er sur l’Altispeed 2011). Tournant dans sa carrière, il axera sa saison sur le long, s’alignant notamment sur les Allobroges et la Côte d’Opale, liés à l’ITT par un challenge.

Nouveau et mystérieux partenaire…
Enfin, Lafuma ayant fait défection le 8 octobre dernier afin de chapeauter la SaintéLyon pour des « raisons d’orientation stratégique », Laurent Vinner a dû reprendre son bâton de pèlerin à la recherche d’un nouveau partenaire au côté de la municipalité et du Club des Sports de Val-d’Isère. Au passage, remarquons qu’après une année blanche, la mairie a pris la décision de s’investir de nouveau et de toutes ses forces dans l’un des rendez-vous majeurs de sa saison estivale.
Sans égal pour flairer les bons coups, extrêmement réactif lorsque le sort s’acharne contre lui, le chantre de l’ITT dévoilera tout prochainement le nom du parrain, et surtout celui du donateur, encore plus renommé que son prédécesseur !

François Vanlaton