Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

ITW de Greg Vollet : « Le trail Running est un état d’esprit »

Interview de Greg Vollet (Salomon)

Le Team Trail Salomon s’est structuré depuis 3 ans sous la conduite de Grégory Vollet pour s’organiser au niveau international et aller s’imposer sur tous les plus grands événements.
Emmené par Kilian Jornet, le meilleur trailer du Monde, c’est sans démériter que les autres coureurs ont réussi à s’imposer de très belle manière à l’image de Anna Frost, Emelie Forsberg, Oihanna Kortazar mais aussi Ryan Sandes, Andy Symonds, Michel Lanne, Philipp Reiter, Iker Karrera, Miguel Heras, François D’Haene, Julien Chorier, Thomas Lorblanchet, Tom Owens….
Rencontre avec Greg Vollet, ancien sportif de haut niveau (VTT), aujourd’hui responsable du sport marketing mais aussi coureur, il nous décrypte sa vision du Trail pour 2013 et après….

1/ En 3 ans vous avez tout gagné, était-ce une stratégie voulue pour permettre à Salomon de s’implanter au niveau du marché mondial ?
L’important n’est pas de gagner, mais de savoir faire partager notre passion.
J’ai choisi cette stratégie, car elle allait permettre de faire grandir le sport (ma passion!) en même temps que la marque au niveau Internationale.
Juste un exemple, la course à pied est très populaire au Brésil, mais pas le Trail running.
Nous avons donc participé en novembre 2012 à une compétition (sponsorisé par Salomon) avec 30% de route et 1500 participants pour montrer notre présence,
Finalement, en 2013, un circuit de Trail Running Salomon avec 5 courses au Brésil va voir le jour.
Il y aura un Team Amérique du Sud…Et tout le développement habituel.
Toutes les marques présentes dans le Trail Running doivent investir ensemble dans le développement du sport.
Pour moi, les marques sont concurrentes dans les magasins, mais pas sur le terrain.
Nous avons tous le même but et c’est ensemble que nous pourrons écrire les plus belles histoires.
Avoir une équipe internationale, c’est aussi la possibilité de créer énormément de contenus (Photos/Vidéos/Articles) pour donner du rêve.
Pour inspirer toutes les personnes proches de nos valeurs à aller courir en nature.

2/ Le team représente plus de 30 athlètes, quel sera le programme des grandes courses pour 2013 ?
Bien sur, nous allons suivre principalement le circuit de la Coupe du Monde de SkyRunning, que ce soit la courte ou longue distance.
Mais nous serons également présents sur d’autres compétitions qui sont clés pour notre présence internationale, comme la Western States (USA), l’UTMF® (Japon), TNF100 (Australie), K42 (Argentine), La Zugspitz (Allemagne)…

3/ le Trail running se développe et se structure partout dans le monde, quel regard portes tu sur ce phénomène ?
Le Trail Running est un retour aux sources et lie une communauté qui s’agrandit de jour en jour.
Dans le monde, le Trail Running se pratique de différentes façons, mais les valeurs restent toujours les mêmes.
Le Trail Running devient bien plus qu’un sport, c’est désormais un état d’esprit, un style de vie tournée vers le plaisir, la liberté et le partage de sa passion.
Internet y est pour beaucoup dans ce développement, c’est une réelle fenêtre sur le monde qui permet de choisir, de découvrir et de suivre sa communauté, sa passion.

4/ Que ne faut-il pas faire aujourd’hui pour tomber dans les travers du VTT que tu as connu ?
Le VTT Cross-Country est un très bon exemple à ne pas suivre !
A l’origine, le VTT XC était porteur des mêmes valeurs que le Trail Running.
Chacun était heureux de se retrouver sur les courses, de découvrir des nouveaux chemins pour improviser techniquement, de partager des bons moments autours d’un verre au camping, et les élites se mélangeaient à la masse avec toute humilité.
Puis, l’UCI est arrivé pour gérer ce sport qui avait un fort potentiel (business!).
Ils ont donc rendus obligatoire la licence cycliste (FFC) pour pouvoir participer à la moindre course (!).
Il fallait donc que le sport devienne plus spectaculaire, plus télévisuel, plus rapide, plus court…(mais aussi difficile de trouver du temps à l’antenne avec tout les sports…)
Les courses ont donc commencé à tourner sur des boucles (3 tours au début pour devenir 9 tours deux ans après).
C’était mieux pour les spectateurs, pour les caméras (il en fallait moins donc ça coûtait moins cher à produire…).
Mais personne n’a rien demandé à la communauté, à la masse qui faisait vivre ce sport.
L’état d’esprit a radicalement changé, c’était devenu de la compétition pure et dure et difficile de trouver un autre plaisir que la performance quand le parcours est connu sur le bout des pneus !
La masse était même devenue gênante pour les télés ! Il a donc fallu trouver une solution, chaque doublé (coureur qui prenait un tour par le premier) devait abandonner…C’est comme cela que nous nous sommes retrouvé à finir une Coupe de France à 75 alors que nous étions plus de 1000 au départ…Aucun respect n’a été démontré envers la masse et c’est l’approche de la discipline qui à changé.
Le Cross-Country est devenu élitiste pour 50 coureurs au JO tous les 4 ans…
Alors oui, j’ai une histoire dans le monde du VTT qui m’aide à ouvrir les yeux sur l’avenir du Trail Running aujourd’hui et de toutes les dérives que ce sport pourrait prendre.
La réunion de Courmayeur en septembre dernier avec les organisateurs de l’UTMB® et l’IAAF m’a fait peur et m’a fait remonter toute cette histoire en moi.
Nous devons être très prudent pour l’avenir de notre sport, pour qu’il reste libre, et le plus loin possible de la voie Olympique.

5/ Comment imagines tu le Trail Running en 2015 ?
Cette question est, pour moi, très liée à la précédente, car des choix vont être faits dans les mois ? années ? à venir, et qu’ils risquent de modifier notre sport que nous aimons tant…
L’important est de garder l’essence de notre sport, ses valeurs, pour qu’il puisse rester tel que nous le connaissons.
La découverte, la nature, le respect, le plaisir, le partage, la simplicité, l’improvisation, la cohésion, le challenge…
Si en 1995, le VTT à changé sans que personne (ou peu de monde…) puisse s’y opposer, en 2013 la force du Trail Running sera la puissance d’Internet !

Toutefois, voici comment j’espère le Trail Running en 2015 :

Les marques auront investis dans le sport.
Il y aura de grandes courses populaires dans le monde qui seront devenus incontournables, et un groupe d’Elites voyagera ensemble pour aller d’une course à une autre.
Les détaillants auront une offre plus large dédiée à toutes les pratiques du Trail Running.
Les consommateurs trouveront facilement un produit adapté à chacun de leurs besoins.
Les journalistes seront invités sur les plus grandes manifestations et pourront offrir à leurs lecteurs une vision internationale.
Des clubs de Trail Running pour les enfants verront le jour.
Des nouvelles pratiques commenceront à éclore et les coureurs commenceront à se spécialiser.
Le Trail Running sera devenu un style de vie, une mode qui se portera dans toutes les villes.

La famille du Trail Running se portera bien, fier d’avoir garder ses valeurs et son état d’esprit !

Par Fred Bousseau