Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

ITW de Patrick Michel à la veille du Trail Blanc de Serre Chevalier

Patrick Michel est moniteur ESF à Névache mais surtout organisateur de courses en montagne depuis 1984, et ce de façon professionnelle depuis trois ans. Son « œuvre majeure » est certainement la Sky Race partie pendant 11 ans de Serre-Chevalier jusqu’aux Championnats du Monde de 2009.
Conjointement il organise le Trail Blanc ce dimanche pour la 12ème édition.

Une course à suivre sur la page facebook ENDURANCE MAG et un jeu concours de pronostics jusqu’à demain matin.

Parmi tes multiples organisations, y-en-aurait-il une que tu préfères ? Quelles sont les grandes différences entre ces courses ?
PM : Ma préférence irait à la Sky Race parce qu’elle est plus « montagne », plus technique, plus difficile à organiser, plus compliquée.
La difficulté d’un Trail Blanc tient essentiellement au danger de se retrouver le matin du départ avec 50 cm de poudre. Il faut donc un bon parcours de repli. Ici, nous avons soigné cette option B grâce à l’acquisition d’une chenillette qui peut faire deux monotraces sur 20 km au lieu des 30 (la traversée d’un couloir d’avalanche reste interdite lors de chutes importantes de neige).
Un autre problème est celui de l’accès à la station, surtout pour les locaux qui montent en voiture le matin même. Nous avons été obligés de nous protéger en stipulant dans le règlement que l’organisation n’est pas tenu d’acheminer les coureurs sur place….

Une limitation à 800 coureurs ?
Il serait possible d’en faire partir 1200, mais ce serait au détriment de la convivialité. La logistique est optimale à 800 (les repas, le parking,…)
C’est comme pour la Sky Race, au bout de douze ans d’expérience d’une course, on sait ce qu’il ne faut pas reconduire, on voit les limites du terrain.
Pour les Championnats du Monde, on était monté à 1500, et c’était trop lourd comme organisation.

Où en sont les autres projets ?
La Snow Race de Montgenèvre n’est déjà plus à l’état de projet puisque nous organisons la 2ème édition en mars. L’idée est celle d’un Trail Blanc qui clôturerait la saison après l’avoir démarrée avec celui de Serre-Che. On espère avoir plus de monde que l’an passé, Montgenèvre est magnifique et l’enneigement en mars y est garanti.

Pourquoi organisateur professionnel malgré les difficultés qui s’accroissent ?
J’organise des courses depuis 1984. J’ai donc accumulé une grosse expérience, et j’ai, bien sûr, un gros carnet d’adresses…Cela motive. Les témoignages des coureurs aussi…
Une déception est d’avoir été lâché par le Conseil Général. Nous avons eu nos subventions divisées par deux…d’où l’appel de plus en plus obligatoire aux marques privées.

Une conclusion ?
Juste un hommage aux coureurs qui viennent nombreux malgré les difficultés d’accès : nous avons beaucoup de gens du Nord ou de Région Parisienne. C’est vrai que la station garde une échelle humaine, c’est sans doute ce qui attire ; la vallée n’est  pas sauvage, mais presque…De plus, on soigne vraiment l’accueil. A ce titre, une parenthèse concernant ceux qui trouvent les dossards chers (25 €) : ici, un coureur nous coûte 57,80 €…C’est pour ça qu’il est impératif de trouver la différence avec les partenaires…

Hervé Legac