Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

ITW de Raymond Fontaine : " je suis serein".

Raymond Fontaine (Team Asics Trail) sera dimanche parmi les coureurs très attendus sur le Marathon.
Il avait terminé second l’an passé laissant la victoire lui échapper au profit de Nicolas Pianet dans la dernière bosse de l’arrivée.
Il aura face à lui les Espagnols Tofol Castaner, sans doute Kilian Jornet et les Français Greg Vollet, Nico Pianet, Pascal Giguet, Yoan Meudec, Arnaud Perrignon….
Une course à suivre sur Facebook Endurance Mag.

Comment te sens tu pour ta deuxième participation au Marathon du Mont Blanc
?

Confiant! je suis serein car je me suis bien préparé. Ma préparation s’est bien passée avec des séances adaptées à cette course. J’ai été régulier dans mon travail et sans blessure, je me sens vraiment bien sur le format 3h/4h alors que j’étais habitué à des efforts de 1h environ.
En une année que ma sortie longue d’1 h est devenue une sortie de 4h.

Vas tu aborder la course différemment ?
J’étais dans l’inconnu l’an dernier du fait de la durée assez longue pour moi de près de 4h.
Je n’avais que l’expérience du Marathon des Causses, j’ai donc du improviser… personne ne suivait au kilomètre 20 alors je suis parti a mon rythme, puis j’ai fait une petite hypo dans le final que je n’ai pas su gérer techniquement.
Cette année, l’inconnue qu’il faudra prendre en compte , c’est le niveau des coureurs qui s’annonce exceptionnel… je vais donc plutôt  attendre et voir comment ça se passe,  mais s’il y a une ouverture je pourrai prendre l’initiative surtout dans le final qui me convient bien.
Si je suis raisonnable, je vais attendre et rester au contact des premiers jusqu’au au pied de la dernière montée, à moins que je ne puisse pas suivre, ou que je ne sois pas raisonnable du tout !!!!

Tu as du mal a réussir sur le continent, est-ce une pression supplémentaire
?

Sur toutes les courses faites sur le continent, j’ai fait 1 ou 2, hormis il est vrai mon abandon aux Templiers. J’estime que le bilan n’est pas mauvais, j’ai fait mon job.
Mon apprentissage sur le long prends du temps, je ne peux en faire l’économie. Cette maturité physique, cette épaisseur prends du temps, mais elle arrivera, on travaille tous dur dans le team pour ça.
Ben (Nave) l’ostéo et Eric (Lacroix) mon coach sont là ce we pour moi, Cathy et Laurent m’accompagnent depuis le milieu de semaine, car j’ai préparé la course chez eux dans les montagnes du Bugey.

Kilian Jornet pourrait-être au départ ce dimanche, que penses tu de cet athlète ?
J’ai un grand respect pour lui et pour tout ce qu’il a fait, mais ca s’arrête là. Pour moi, en course c’est un coureur comme un autre. J’ai eu l’habitude de l’extrême concurrence aux Champinonnats d’Europe ou du Monde de montagne, cela ne m’a jamais troublé, ça me motive plutôt et valorise ma performance quel quelle soit.
Sur la ligne de départ les compteurs sont a zéro, chacun a sa chance et j’aime" le fight", c’est mon adrénaline.

Quelle sera la suite de ta saison ?
Probablement Sierre Zinal au mois d’Août et si ma préparation avance bien , je reviendrai aux Templiers, mais je dois avancer encore un peu sur quelques points.

Par Fred Bousseau