Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

J. Boyer et M. Combarieu au sommet du Piton des Neiges

Ce dimanche 5 mai 2013 avait lieu sur l’Île de La Réunion le Cross du Piton des Neiges, reliant la ville de Cilaos (1 100m) au toit de la Réunion (3 070 m), soit 15 km pour un D+ de près de 2000m sur un sentier « typiquement réunionnais » avec racines, hautes marches, rochers, cailloux puis scories sur la partie finale…

Tout au long de cette 25ème édition, le bleu azur était la couleur du jour, dans le regard de Maud et dans le ciel dégagé permettant une vision panoramique à 360° de la Réunion, du battant des lames au sommet des montagnes…

Maud Combarieu imbattable !

Donnée favorite par tous les spécialistes, Maud Combarieu a remporté largement et pour la 2ème fois cette course arrivant à une altitude hors norme, le sommet de la Réunion culminant à 3070 m !

Elle améliore nettement son temps établi lors de sa 1ère victoire en 2009 et approche le record de Martine Maillot (2h 20’ 24 en 2011) en réalisant 2h 21’ 32 : arrivée en début de semaine à la Réunion qu’elle « retrouve avec toujours autant de plaisir », elle a eu le temps de parcourir pendant trois jours les sentiers de Mafate « qui me manquent tant ». Dès la ligne d’arrivée franchie avec son sourire habituel, Maud dit « un grand MERCI au club Avalasse, organisateur de cette course, à mon club (CA Saint-Louis de Bernard De Longprez) et René son photographe attitré ».

« Depuis mon départ pour le pays Basque, je reviens 2 fois par an à la Réunion et je serai donc présente en Octobre pour la Diagonale des Fous … » pour effacer le souvenir de son abandon dans la montée du Col du Taïbit en 2012.

Elle lance également un appel « aux Réunionnais qui ne doivent pas délaisser les formats courts au profit des formats longs et Ultras » : on peut remarquer en effet une baisse sensible du nombre de participants (350) à cette édition du Cross du Piton des Neiges, contrairement à d’autres courses où le quota d’inscrits est atteint bien avant l’heure (près de 800 participants au récent D-Tour de 45-60 km, 450 au Caldeira Trail 80 km, 800 au prochain Trail du Colorado et autant à la course de l’Arc en Ciel 60km de Juin ; le Trail se porte bien à la Réunion !

Deuxième féminine, Marie-Noêlle Bourgeois termine en 2h 27’ et améliore son meilleur temps précédent : « toute contente d’être battue par Maud, ma meilleure copine » et avec qui elle fera toute la descente du retour à Cilaos ; « Mano » qui participera à la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix, le petit frère de l’UTMB) en août prochain, a été particulièrement intéressée par les conseils de Maud qui a participé à cette épreuve renommée en 2010 et 2012 avec une belle 2ème place à la clé !

Christine Bénard complète le podium féminin en 2h 31’, « je n’étais pas très bien la semaine dernière mais j’ai quand même voulu participer à cette course du Piton que j’aime tant » alors que Hélène Haegel finit sur ses talons (2h 31’41), suivie de Estelle Carret « partie trop vite mais après un gros coup de barre, bien terminée en remontant deux concurrentes »

BOYER au sommet de son art !

Jeannick BOYER a remporté, en menant de bout en bout, la 25ème édition du Cross du Piton des Neiges courue sous un soleil radieux

Le coureur de Cilaos a écrit une belle page de la longue histoire de la doyenne des courses de montagne à la Réunion en inscrivant son nom à un palmarès prestigieux, à la suite des Jean-Paul Payet, Jerry Perrault, Thierry Icart, Benoit, Pascal et Jean-Pierre Grondin, Eric Lacroix, Juanito Lebon et Raymond Fontaine

Et il a fait la course parfaite sans se poser de question, en partant en tête dans les rues de Cilaos, pour passer le premier au Bloc puis en montant à son rythme (soutenu) jusqu’au gîte puis en accélérant encore dans la partie la plus difficile menant au sommet du Piton des Neiges : « pour gagner, il faut être devant, c’est ma tactique et ça marche bien ! » dit-il à l’arrivée, à peine essoufflé et pressé de joindre ses proches au téléphone pour leur annoncer sa victoire et leur dire qu’il « sera en bas dans un instant, mi amuse pas, mi descende » !

Jeannick Boyer réalise en solitaire le 3ème meilleur temps de l’histoire de cette course (1h 50’ 51 ) après le record établi par Raymond Fontaine l’année dernière (1h 47’08) et celui de Jean-Pierre Grondin (1h 50’ 29), 2ème en 2012 et « aspiré » par le maître Raymond

Le vainqueur devra attendre de longues minutes (près de 8 !) avant de voir arriver ses poursuivants, Guy-Noël LEBON et Jean-Louis ROBERT, qui franchissent la ligne d’arrivée dans un beau geste sportif et main dans la main, tous deux « contents d’être à cette place sur cette belle course juste derrière l’enfant du pays vraiment très fort et fiers de donner cette image de respect et d’amitié propre au trail »

Jean-Louis ROBERT, auteur d’un très bon début de saison (2ème à la Course Tangue, 3ème au Bassin Vital et vainqueur au Grand Bénare) « aime les arrivées au sommet mais j’ai failli abandonner car fatigué par la course de vélo courue récemment – Grand Prix du Port – mais comme j’étais donné favori (voir JIR de samedi), je n’avais pas le droit d’arrêter » et tous les observateurs présents sur la ligne d’arrivée ont entendu le message personnel du Saint-Joséphois qui est à la recherche d’un sponsor pour continuer dans le trail…

Eric LACROIX a essayé…

Comme en 2011, Eric Lacroix (Asics) était aux avant-postes au Bloc, juste derrière l’homme de tête déjà loin mais sur la longue montée (3000 marches ?) vers le gîte, le duo de poursuivants, Lebon et Robert, l’a repris pour le dépasser inexorablement ; au ravitaillement du Petit Matarum, Eric Lacroix et Jean-Louis Robert étaient à 3mn du leader, suivis de Guy-Noël Lebon et Julien Hoareau.
Eric Lacroix préservera la 4ème place en 2h 00’50, un peu déçu par son temps mais : « avec l’âge, c’est difficile de répondre à une accélération et de changer de rythme, surtout qu’après 45 ans, les années comptent doubles voire triples » …

Contrairement à beaucoup de coureurs absents ce dimanche et qui ont préféré se réserver pour la championnat de la Réunion de dimanche prochain (Course du Géranium), Eric Lacroix a choisi de participer car « j’ai peu couru depuis janvier et ces 2 compétitions rapprochées ont été programmées de longue date dans mon planning en vue des championnats de France du 2 Juin »

Puis, le souffle court, voire haletant, les coureurs en terminent de leur effort intense et les arrivées se succèdent sur le toit de l’île toujours dégagé et sous un chaud soleil et un ciel bleu à perte de vue !

Michel Jourdan