Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Jim Walmsley, le nouveau prodige Américain !

Jim Walmsley - Hoka Team

Jim Walmsley, 27 ans, un nom à retenir qui pourrait bien devenir le nouvel icône du trail running mondial, élu meilleur meilleur Ultra Runner 2016 aux Etats-Unis (par UltraRunning Magazine), il a aussi affolé les chronos – voir ses principaux résultats ICI.

Domicilié en Arizona, ancien footballeur, ce phénomène de l’Ultra Running s’est lancé dans son premier Ultra en 2014, après avoir quitté l’armée. Il a réalisé une saison 2016 incroyable, se positionnant directement à la seconde place du classement ITRA avec 931 points, à tout juste 2 points de Kilian Jornet.
=> Présentation et interview exclusive d’un athlète qui ne cache pas ses objectifs.

9 victoires / 5 records en 2016

Victoires et records Jim Walmsley 2016On retiendra surtout de lui en 2016, 9 victoires en 11 courses avec au passage 5 records, sur des épreuves mythiques en effaçant des tablettes des grands noms Américains de la discipline – voir tableau ci-contre.
Sur JFK 50 il améliore le record de Max King de 13’, sur le Lake Sonoma celui d’Alex Varner de 9’ mais c’est surtout le record du Grand Canyon Rim to Rim (R2R2R : 67 km / 3 600 m D+), qui restera son fait d’arme 2016 en 5h55’20, avec 26’ de mieux que le temps référence de Rob Krar de 2013 et 1h sur le précédent chrono de Dakota Jones en 2011.
Une cotation sur certaines courses dépassant les 950 points (du jamais vu) et sans une erreur de parcours sur la fin de la Western States au 90ème mile, (une course qu’il apprécie pour son ambiance, son histoire et qu’il veut gagner), c’est aussi le record qui aurait volé en éclat de près de 45’ avec, avant l’erreur, 1 heure d’avance sur le temps de passage de Kilian Jornet.

Digne successeur de Scott Jurek, Anton Krupicka… ?

S’il fait jouer ses qualités de vitesse et une manière de courir qui lui est spécifique, il est aussi un excellent descendeur, même dans des passages techniques comme a pu le constater Ludovic Pommeret, aussi très bon descendeur, lors d’une rencontre aux US, avec le nouveau membre du Team Hoka en novembre 2016, ajoutant avec le sourire « c’est un très bon descendeur, du lourd…rien à voir avec d’autres Américains avec qui j’ai pu courir ».
Il aime les choses simples, ne fait pas de régime alimentaire, mange sainement et équilibré, apprécie le bon vin et une bonne bière et aime courir la nuit sans frontale à la lueur de la lune.

Il est peut-être le nouveau prodige, un phénomène, celui que le monde du trail attend de l’autre côté de l’atlantique pour succéder aux grands noms comme Scott Jurek, Anton Kupricka ou encore Geoff Ross et Rob Krar.
Jim Walmsley incarne aussi le vent de renouveau qui souffle aux Etats Unis avec une génération de coureurs talentueux* qui pourraient partir à la conquête des grandes épreuves mondiales et défier les coureurs Européens sur leur terrain avec un éventuel duel que tout le monde attend avec Kilian Jornet.
Sera t-il en mesure d’écrire une nouvelle page de l’histoire de la discipline ?

L’UTMB® et la WS 100 en principaux objectifs 2017.

1/ Trails Endurance Mag : comment expliques tu ta progression et ton incroyable saison 2016 ?

Au cours de l’année 2015, j’ai décidé d’aller habiter à Flagstaff en Arizona pour essayer de m’entraîner le plus possible en Jim Walmsley - Hoka Team, le nouveau prodige du Trail runningmontagne et en altitude.
J’ai alors trouvé un job à temps partiel dans un magasin de vélo, pour payer les factures, et j’ai intégré la communauté du running ici.
Je peux maintenant faire de la course à pied ma priorité, et je peux m’entraîner plus et dans de meilleures conditions.
Avant 2016, je n’avais jamais couru plus de 160 km en 1 semaine.
Depuis 2016, je peux me consacrer à plein temps à la course à pied, j’ai dépassé plus de 20 fois les 160 km par semaine et même atteint une fois 225 km, uniquement sur chemins de montagne, et je me sentais de mieux en mieux au fur et à mesure ou j’augmentais le kilométrage.

2/ Trails Endurance Mag : quel est ton terrain d’entraînement ?

Je vis à seulement 2 heures de là ou j’ai grandi avec mes parents (Phoenix), je fais à la fois du volume mais surtout je profite des montagnes et du Grand Canyon pour travailler les ascensions et les descentes ou j’ai vraiment pu progresser, je fais environ 3 500 m de dénivelé par semaine.
Je suis très content que cela ait fonctionné, j’ai pu m’adapter à ce nouveau terrain d’entraînement, je suis moins stressé, tout cela est positif et important lorsque l’on pousse son corps ainsi.

3/ Trails Endurance Mag : ta façon de courir est originale, très aérienne, est-ce naturel ou l’as tu travaillé ? 

J’ai toujours couru comme cela, j’essaie d’avoir une longue foulée, très aérienne et la plus longue possible entre chaque pose de pied.
C’est une démarche naturelle pour moi et c’est comme cela que je cours le plus confortablement et le plus efficacement.

« j’aimerai être le 1er Américain à gagner l’UTMB® » : J. Walmsley

4/ Trails Endurance Mag  Quel sera son programme 2017 ? On t’attend en Europe sur des grandes courses Zegama ? Sierre ZInal ? Championnats du Monde de Trail en Italie ? UTMB® ?

J’aimerai bien faire Zegama et courir avec Kilian, mais cette année je vais me concentrer sur le calendrier que j’ai prévu pour 2017 et essayer de gagner quelques grandes courses sur la scène internationale.

LES 20 MEILLEURS TEMPS DE LA WESTERN STATESJe vais aller courir le Tarawera 100 en Février en Nouvelle Zélande, puis une course en Espagne en mars (Carrera Alto Sil 32K), le Gorge Waterfall 100 k aux Etats Unis en Avril, la Western States 100 en Juin (avec un objectif de 14h – le record actuel est de Timothy Olson en 14h46’), l’UTMB® en août à Chamonix et le North Face Endurance Challenge de San Francisco en décembre.

5/ Trails Endurance Mag : l’UTMB® sera ton objectif de l’année ?

Chaque course sera un objectif pour moi, avec en premier la Western States, mais je suis déjà très motivé d’avoir cette chance de venir courir l’UTMB® en France, et j’aimerai bien être le premier Américain à relever le challenge de remporter cette course.
Ce sera un nouveau défi pour moi, il y a un gros niveau et il y aura aussi de nouveaux paramètres à prendre en compte, mais je reste optimiste et excité par ce challenge.

*Une nouvelle génération de coureurs
Chez les hommes, on citera, Zach Miller, Hayden Hawks, Tim Tollefson, Ryan Ghelfi, Andy Wacker, David Laney, David Roche, Jared Hazen, Morgan Elliott, Cody Lind, Andrew Miller, Tayte Pollman ou encore Daniel Hadis

Et chez les dames, Megan Roche, Kimber Mattox, Ashley Erba, Larisa Dannis, Hillary Allen ou encore Daniela Moreno.

Par Fred Bousseau – Merci à D. Curdy pour les stats ITRA.

Jim Walmsley
Né le 17 janvier 1990 à Phoenix
Team Hoka One One (chaussures et textile), Nathan (hydratation), Drymax (chaussettes).
Habite à Flagstaff (Arizona – USA).Vainqueur de JFK 50 miles 2014, 2015 et 2016 (nouveau record), vainqueur du Lake Sonoma 50 2016 (nouveau record), Bandera 100 K 2016 (nouveau record), Franklin Mountains Trail 2016 (nouveau record)…

Jim Walmsley - Hoka Team, le nouveau phénomène du Trail running