Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Jonas Buud – « Impatient d’être sur la ligne de départ »

Swissalpine: Jonas Buud (SWE) gewinnt K78 des 28. Swissalpine in Davos

Le discret Suédois Jonas Buud avait créé  la surprise l’an dernier à l’UTMB en terminant 2e de l’épreuve derrière François d’Haene. Le parcours raccourci et « raboté » avait certes avantagé cet excellent coureur d’ultra, qui a terminé cette année 2e du marathon des Comrades. Reconnaissant être dans l’une des meilleures formes de sa carrière, le coureur du team Asics a hâte de se retrouver sur la ligne de départ de Chamonix pour en découdre avec les « vrais » trailers. Et pourquoi pas rêver de la victoire, et devenir encore un peu plus le porte drapeau de l’Ultra dans son pays…

Jonas, on t’a vu souvent en France cette année (Glazig, UTMB, Templiers). Pourquoi ce choix de course ?

Le Trail Glazig, en février, tombait parfaitement dans mon planing. J’étais encore en période d’entraînement hivernale, avec pas mal de neige en Suède, donc ça m’a donné la possibilité de courir dans ces mêmes conditions en Bretagne. Cela restera un très bon souvenir de course, on a été super bien accueillis par l’organisation. Quant à l’UTMB, c’est une course que tout le monde rêve de faire. Après ma 2e place l’an dernier sur un parcours raccourci, je me devais de revenir pour espérer faire la course dans son intégralité ! En ce qui concerne les Templiers, c’est une solution de repli pour moi après l’annulation des Mondiaux de 100km, prévus à l’origine à Durban le 26 octobre. Sauf si l’IAU trouve un nouveau site pour ces Mondiaux, je serai présent à Millau. Les Templiers, c’est une distance et un dénivelé parfaits pour moi, et la date correspond parfaitement à celle prévue initialement pour les Mondiaux, donc cela ne m’a pas fait changer grand chose dans ma préparation.

Tu sors d’une formidable première partie de saison 2013 !

C’est vraiment que tout a bien fonctionné jusque-là. J’ai gagné au Glazig, puis fait un bon semi-marathon à Madrid (1h10:18), une 2e place au Marathon des Comrades, sûrement la meilleure course de ma carrière jusqu’à présent. Sans oublier une 7e victoire consécutive sur le Swiss Alpine Marathon (78km), en juillet dernier. Ce denier résultat m’a prouvé que je pouvais encore être rapide sur terrain accidenté….

Pour l’heure, c’est l’UTMB qui se profile. Penses-tu pouvoir décrocher la victoire cette année ?

Je suis en phase terminale de préparation pour l’UTMB. En début de saison, j’ai focalisé mon entraînement sur les Comrades, et j’ai fait très peu de trail. Puis à partir de juin, je m’y suis mis. C’est passé par le Swiss alpine marathon notamment. L’UTMB reste l’objectif trail majeur de ma saison. Je viens de passer deux semaines à reconnaître le parcours ;  on verra bien si jeux me rapprocher de la victoire cette année. Ce qui est sûr, c’est que j’ai encore progressé cette année ; j’ai essayé de corriger mes faiblesses que j’avais déterminé après ma 2e place l’an passé. En tout cas, la confrontation avec la concurrence va être excitante ! Je suis très impatient d’être sur la ligne de départ !

Jonas Buud

Qu’en est-il de la situation du trail running en Suède ?

Le trail se développe pas mal depuis quelques années en Suède. La course principale, chez nous, c’est la Lidingöloppet. C’est une compétition de masse, mais qui n’est pas très technique. En ce moment, beaucoup d’organisateurs se mobilisent pour proposer des courses qui se rapprochent de celles que vous connaissez en France : des marathons de montagne, des ultras, ou des trails plus courts comme l’“Haglöfs Trail run”  ou les courses du circuit Salomon… Mais nous avons encore beaucoup à apprendre des grandes organisations européennes et aussi des autres sports très populaires chez nous comme la course d’orientation. L’avantage, c’est que nous avons avec les orienteurs le même « background », eux aussi courent en nature, en forêt.

En 2014, une nouvelle course va apparaître, tracée sur le parcours de la célèbre épreuve de ski de fond, la Vasaloppet… Peux tu nous en dire plus ?

En effet, le 23 août 2014, les organisateurs de la Vasaloppet font mettre en place l’“UltraVasan”. Une sorte de Vasaloppet du trail…. on annonce 90km, sur le parcours de la célèbre course de ski. Les 30 premiers kilomètres dans la nature sont vraiment exceptionnels, notamment. Le départ se fera à 4h30 du matin, et le soleil de minuit va donner un maximum d’énergie aux coureurs, et une lumière extraordinaire sur le parcours. L’ambition des organisateurs est de proposer une expérience scandinave globale à tous les participants. Pour moi, cette course sera l’un de mes principaux objectifs, ce sera une expérience spéciale de courir chez moi. Je pense que beaucoup d’Européens vont être séduits par cette course à l’accent nordique !

Recueilli par Luc Beurnaux – Photos Nadja Simmen, Torkel Skogman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>