Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Josiane Piccolet – une 5ème couronne sur le challenge

Dimanche 1 août, après l’étape du championnat du Canigou, Josiane Piccolet a définitivement décroché sa cinquième victoire consécutive au classement général du challenge national Salomon Endurance Mag.

Une victoire avec panache pour la Savoyarde, discrète et toujours souriante, que l’on surnomme dans son village "la Jeannie Longo du Trail" et qui a remporté trois des quatre étapes qu’elle a disputé.

Dimanche 8 août Josiane Piccolet va étrenner son titre sur le 23 kilomètres du trail Ubaye Salomon. Elle sera entourée de 600 trailers. Parmi eux Lisel Dissler, Isabelle Jaussaud, Laurence Goilot, Laurent Beuzeboc, Guillaume Le Normand, Ludovic Pommeret…

En 1994, Josiane Piccolet, découvre la course à pied, grâce à des copines, qui voulaient compléter leur équipe de relais féminin. Une première expérience agréable puisque peu de temps après elle gagne sa première course individuelle avant d’enchaîner plusieurs saisons sur route. En 2000, écoutant le conseil d’un collègue de travail de son mari, elle goûte aux trails. Depuis elle enchaîne les performances. « En début de saison, je me dis que je vais lever le pied, puis au fil des participations, la motivation revient et le plaisir est toujours présent. J’oublie que je suis vétéran deux et que mes adversaires pourraient être mes filles!  C’est vrai qu’à bientôt 54 ans, je me surprends au fil des trails et dois en surprendre d’autres ! Ayant commencé tardivement la compétition, je ne me sens pas trop usée physiquement et mentalement. Ma corpulence et mon rythme cardiaque me favorisent. Alors, pourquoi bouder mon plaisir ?»

Jean-Michel Faure Vincent, son team manager la considère comme une des grandes dames du trail « Ce petit bout de femme, aussi humble et silencieuse que performante, surprend, tous et surtout toutes, par son efficacité sur les courses et par son sens tactique. Sûrement pas la plus rapide, mais celle qui se connait le mieux et utilise d’une façon optimale son point fort : une vitesse constante du premier au dernier kilomètre. De quoi faire stresser l’ensemble des filles qui à chaque course, la regardent revenir sur elle, dépasser et disparaître tranquillement. Elle est comme cela Josiane, tout en douceur et en apparence facile.»

Le 23 kilomètres du trail Ubaye Salomon conserve son dénivelé positif de 100 mètres mais il est davantage progressif afin d’adapter cet itinéraire à un plus grand nombre de coureurs. Le 42 kilomètres est complètement remanié avec 2500 mètres de dénivelé positif et 40 % du parcours entre 2000 et 2682 mètres d’altitude. Au menu quatre cols de montagne et le chapeau de Gendarme, un sommet à 2682 mètres d’altitude.

Inscription encore possible le samedi après-midi et le dimanche avant 8 heures.

Contacts : www.trailubayesalomon.com

Robert Goin / Photo : David T (Trail du Bout du Monde)