Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

K Jornet & E Lecomte victorieux d’un GGR difficile et endeuillé

Le décor était planté depuis plusieurs jours, on annonçait 2 grands favoris Espagnols arbitré par un clan Français qui souhaitait avoir son mot à dire aussi bien chez les Hommes que chez les Dames.
Et en début de semaine, un cyclone tropical nommé Anaïs  allait jeter le trouble sur la course, mais il n’en sera rien, le cyclone va se désagréger et juste amener de la pluie histoire d’arroser un peu plus ce 20ème anniversaire qui rentrait déjà dans l’histoire avec un parcours de 170 km pour 10845m de D+, le plus difficile de l’histoire.
Une course difficile par élimination et malheureusement endeuillée.
Dès 20 heures jeudi soir, près de 2700 « fous » étaient lâchés à l’assaut de l’île mais surtout d’un défi contre soi même.
Des conditions de course difficile en raison de la météo sur le volcan, pluie, brouillard et froid (température autour de 4°C) mais aussi d’un départ très rapide sous l’impulsion d’un groupe cosntitué d’Iker Karrera, de Kilian Jornet, de Pascal Giguet, Michel Lanne et Freddy Thévenin avec en embuscade, Arnaud Lejeune, Pascal Blanc (+24min), Antoine Guillon, Mico Clain, Erik Clavery, Lionel Trivel, Sébastien Buffard, Christophe Lesaux, Frédéric Croquevielle….
Après une nuit difficile ou Kilian Jornet a failli abandonné, fatigué par son voyage en Malaysie, il luttait pour passer ce moment difficile et se retrouvait en tête avec son compatriote Iker Karrera, Michel Lanne était à environ 10min derrière.
Chez les dames, on assistait dès le début de course à une prise de pouvoir d’Emilie Lecomte qui maintenait à distance Karine Herry et Néréa Martinez sans que les écarts ne se creusent trop.
A Roche Plate, Iker Karrera s’arrêtait près de 45 minutes, laissant penser un moment qu’il allait jeter l’éponge mais après s’être restauré, il repartait sur les chapeaux de roues juste devant Antoine Guillon, Sébastien Buffard et Arnaud Lejeune.
On apprenait dans le même temps les abandons de Vincent Delebarre, Pascal Blanc, Freddy Thévenin (chute), Pascal Giguet et Michel Lanne, évacué sur Saint Denis pour des maux de ventre violents.
Des changements pour les podiums…
Après le Maïdo, la course allait prendre une autre physionomie, le mano à mano Karrera / Guillon tournait à l’avantage du Français déjà 2 fois seconds, une fois 3ème et 2 fois 4ème de cette course, le Basque s’arrêtant une nouvelle fois longuement à Sans Souci et raccrochait son dossard définitivement.
Il laissait alors la troisième place du podium à Arnaud Lejeune, auteur d’une saison exemplaire avec une victoire à Faverges (42km), aux Allobroges (58km), au Verdon (100km), aux Glières (51km) et une 8ème place à l’UTMB®
Sébastien Buffard, Lionel Trivel (tendinite) et l’Américain Joe Grant longtemps placés dans le Top 10 abandonneront à leur tour un peu plus tard.
Dans le même temps, Néréa Martinez longtemps troisième de la course à quelques minutes de Karine Herry prenait le rôle de dauphine d’une Emilie Lecomte très à l’aise dans son exercice et très fraiche, qui a mené sa course de façon très sereine comme son record du GR 20 en juin dernier (41h22min).
Karine Herry, contrainte à un long arrêt à Roche Plate pour se restaurer et recharger les batteries allait se reposer, repartir un peu plus tard et définitivement décrocher son dossard au Maïdo.
Kilian Jornet et Emy Lecomte l’emportent…
Au terme de 26h33min10s, Kilian Jornet(Salomon) remporte la 20ème édition du Grand Raid de la réunion devant Antoine Guillon (Lafuma) en 27h44min14s et Arnaud Lejeune (Hoka) en 29h39min.
Erik Clavery (Asics), pas au mieux en début de course, a géré son effort et a serré les dents pour conserver une magnifique place d’honneur en 30h06min devant un Christophe Le Saux (Hoka) revenu de loin dans ce TOP 5.
On retrouve ensuite, le premier Réunionnais Mico Clain en 6ème position devant le breton David Pasquio, de retour après ses blessures successives, Yannick Perrin et Erik Nirlo Georges.
Du côté féminin, Emilie Lecomte (Quechua) ira au bout de son aventure avec une 10ème place et peut-être la plus belle VICTOIRE de sa carrière au terme de 33h03min d’effort, après avoir connu un passage à vide à Possession.
Elle termine sa saison couronnée par un succès à l’Ultra de l’Ardéchois et le Record du GR20 en 41h22min.

Elle devance l’Espagnole Néréa Martinez Urruzola(Salomon) qui termine en 35h27min.
Une course très difficile par la technicité du terrain et les conditions météo, et on apprenait au petit matin le décès durant la nuit de vendredi à samedi d’un concurrent du GRR au niveau du col de la Fourche (km90) victime d’une chute de 30m.
Il s’agit de Thierry Delaprez, membre du club de Trail de Marseille et agé de 53 ans.
Un hommage sera rendu par les coureurs à ce concurrent alors que plusieurs centaines sont encore sur le parcours de ce GRR 2012, de Trail du Bourbon et de La Mascareigne.
Fred Bousseau – © photo archive
Photo Emilie et Kilian : © Quechua – Jérémy Bidon