Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Kilian Quest : Jornet fait tomber le record du GR 20

32 heures, 54 minutes et 24 secondes, tel est le nouveau record du GR 20 établi par l’Espagnol Kilian Jornet hier peu avant 13 heures. Soit environ 4 heures de moins que le précédent record établi par l’insulaire Pierre Santucci (36h53:04 en 2006), qui n’aura pas manqué d’encourager, beau joueur, la tentative de Jornet.

Le vainqueur de l’UTMB 2008 s’est lancé lundi matin à 4h00 de Calenzana, et visait une arrivée 35 heures plus tard à Conca, pour couvrir les 190 km de course et 12 500m de dénivelé positif.

Kilian et son équipe avaient choisi de « découper » le GR20 en 32 sections chronométrées, afin de veiller le plus souvent possible si l’athlète restait dans les temps du record.

L’objectif de Kilian était clair au déprt de son aventure : couvrir la plus grande partie du parcours de jour. Jornet est donc parti sur un rythme élevé dès le départ et arrivait au refuge de Tighettu avec deux heures d’avance sur ses estimations tablant sur un record en 35 heures. A Vizzavona, considéré comme la mi-parcours, son avance pointait à 4 heures, et la nuit n’était pas encore tombée. Ce qui voulait dire, notamment, qu’il allait pouvoir lever le pied durant la nuit. ’Espagnol allait devoir couvrir environ 70km durant la pénombre, qu’il redoutait, et pouvait éventuellement se permettre de s’accorder une petite mage d’erreur durant cette progression. Dans cette partie nocturne, Kilian recevait l’aide et l’accompagnement du catalan Juan Sola pendant près de 40km et pavenait à la passe Bavella. après avoir “perdur” environ une heure du fait d’une cadence ralentie volontairement et de quelques perturbations au niveau de l’estomac. “Je n’aurais jamais pu réussir cet exploit sans l’aide de tous ceux que j’ai croisés au bord du chemin” reconnaîtra le jeune Espagnol.

Le jour revenu, il était clair que le fameux record était à portée de main, et que Conca, site d’arrivée, ne pointait  plus qu’à 3 heures.de course Malgré le manqué de sommeil, une chaleur écrasante tout au long de son exploit, Kilian conservait son éternel sourire de gamin. “il a toujours pris le temps de remercier tous ceux qui l’encourageaient” racontera un randonneur croisé par là. Un sourire affiché lorsque, quelques heures après son exploit, il signera le certificat de record validé par les représentants de la FFME.

Voilà donc un premier record qui tombe dans cette « Kilian Quest »… A noter que Kilian avait dû renoncer à sa première tentative de record – celle du kilomètre vertical – un peu plus tôt dans la saison, victime d’une anémie qui l’avait laissé sans forces…

Photo : Monica Dalmasso