Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Kimbia Kenya – Dans l’enfer d’Hell’s Gate

L’étape de mardi s’est déroulée à Hell’s Gate, un parc national qui porte bien son nom de la « porte de l’enfer », avec son paysage aride, ses gorges asséchées, son sol et ses pics rocheux.
Le départ du 20km est donné à l’entrée du parc avec 10 km de bonnes montées, avant d’arriver à l’école Masai où se situe le ravitaillement à mi-parcours et le départ du 10km.  Les coureurs du 10 km ont droit à des chants pour les accueillir, puis après quelques photos, ils ont une haie d’honneur des enfants pour les accompagner dans leurs premières foulées. Plus tard, ces écoliers Masai très polis seront plus espiègles avec les coureurs, criant en voyant arriver les coureurs du 20km depuis la montagne et les accompagnant en courant, en leur tenant la main et même en les suivant après le ravitaillement dans la montée…
Le parcours de chacun des deux courses est exigeant, mais les paysages sont sublimes et la petite brise aide à faire passer l’effort. Les phacochères, antilopes, zèbres et autres buffles observent les coureurs, tout comme les touristes qui parcourent le parc à pied ou en vélo en se demandant bien ce qui se passe aujourd’hui.
Après un repas bien reconstituant et un peu de repos, nous retournons à Hell’s Gate National Park dans l’après-midi pour revoir les enfants de l’école d’Olongonot que nous avons rencontré le matin.
Les enfants sont en rang, le directeur adjoint nous fait un petit discours d’accueil. Puis l’on s’ébroue pour aller jouer au football avec les enfants, ravis de recevoir un kit de maillots de football de la part de Reine et Claude. Une ronde s’organise avec Manuela, Hélène, Sophie et Caroline qui apprennent aux enfants des chansons françaises. Pendant ce temps-là, Corinne, Samuel, Aude, Loïc, Valérie et Frédéric s’arme de pinceaux et de brosse pour peindre une salle de classe, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, avec les parents d’élèves venus participer, certaines femmes Masai venant travailler avec leur enfant qu’elle porte dans le dos. Reine, Dany et Claude peignent les toilettes offertes par l’organisation d’un « donated by Kimbia Kenya ».
Le temps passe vite et l’on remet les fournitures devant les enfants, avant un discours de Justo expliquant la démarche de Kimbia Kenya et de ses participants qui ont apporté des fournitures qu’ils ont eux-mêmes acheté ou collecté auprès de leurs proches.