Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

La GTA dans tous ses états

Décembre 2009, promenade des Anglais, Nice : Christian Estrosi, Maire de cette bonne ville mais aussi Ministre dans l’actuel gouvernement Sarkozy, inaugure une stèle indiquant la fin de la GTA. Autrement dit : ici se termine le sentier de la Grande Traversée des Alpes. S’il a une fin, ce chemin doit bien commencer quelque part… alors déplaçons-nous plein nord et avançons le calendrier.

15 août 2010, rives du Léman : Christian Estrosi, toujours Maire et Ministre dévoilera à St-Gingolph une plaque immortalisant le départ de cette GTA. Les autorités régionales et locales scelleront, en fin de matinée, sur le pont séparant les deux pays, une amitié franco-suisse jamais démentie. Les responsables de ces sentiers ainsi que des membres des Fédérations française et suisse assisteront également à l’événement. Chaque année, des milliers de randonneurs crapahutent sur ces sentiers qui séparent le lac Léman de la Méditerranée. Cet été, plus de cinquante coureuses et coureurs à pied vont également unir St-Gingolph à Nice par monts et par vaux.

Les coureurs décollent à la conquête des cols

A 11h30, les autorités politiques cèderont le pas aux coureurs qui s’élanceront pour parcourir les 620 km qui séparent les deux localités. Marianne Chapuisat, première femme au monde à avoir gravi un 8 000m en hiver, sera promue starter d’un jour. Une cinquantaine de cols pimenteront le menu de ces fondus du sentier. Parmi ces bipèdes engagés quelques cadors des courses de longues distances. Les Français Christophe Erceau et Benoît Laval (2è du championnat de France 2009) donneront la réplique aux Suisses Philipe Rossier (vainqueur de cette épreuve en 2004) et Emmanuel Vaudan (ancien membre de l’équipe suisse de ski-alpinisme et récent vainqueur de la course Aigle-Leysin). Sans oublier le Guyannais Christophe Le Saux, lauréat de nombreuses courses par étapes en Martinique et en Guadeloupe.

Les féminines ne sont pas oubliées dans ce périple de 14 jours. A leur tête, Cécile Nilsen, championne de France des 24 heures sur piste. Quelques vedettes de la discipline viendront courir une ou plusieurs étapes. Ainsi, le Népalais Dawa Sherpa (vainqueur du trail du Mt-Blanc et fondeur aux derniers JO de Vancouver) et Werner Schweizer (meilleur temps suisse sur ce trail) participeront à la 1ère étape : St-Gingolph-La Chapelle d’Abondance. Ce prologue (!) d’une vingtaine de kilomètres pour 2 000 mètres de dénivellation emmènera donc la caravane des bords du Léman pour gagner Novel puis le col et les chalets de Bise avant de franchir le Pas de la Bosse, deuxième difficulté de la journée, pour regagner l’arrivée à La Chapelle. Les premiers devraient boucler ce périple en moins de 3 heures. Cette épreuve, ouverte à tous, se décline également dans une version relais. Cinq teams dont une équipe de St-Gingolph en découdront sur le même parcours.

Chacun, coureur anonyme ou chevronné, n’a qu’un seul but : atteindre Nice après plus de 34 000 mètres de dénivelée positive ! Il est encore temps pour vous inscrire à l’une ou l’autre des étapes en surfant sur le site www.couriretdecouvrir.com ou en téléphonant au 025.481.12.70. Et n’oubliez pas : un jour de sentier c’est sept jours de santé…