Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

La Montagn’Hard, A. Hayetine sur ses terres

Rendez-vous compte, monter simplement au Prarion prend une bonne journée en randonnée normale.
Cela devient dingue de l’associer avec l’ascension du col de Tricot, de la combe d’Armancette ou du refuge de Tré la Tête. Et Imaginez encore qu’il faille l’associer avec une remontée du Mont Joly puis une remontée au col de la Fenêtre avec un tour sauvage dans le Beaufortin du côté de la Gittaz et de la Girotte avant de remonter sur la crête de l’Aiguille Croche et du Mont Joly…

C’est ça la Montagn’Hard…Dans un tel contexte pas étonnant qu’il n’y ait que 90 arrivants sur les 205 partants.
Il faut dire que les premières chaleurs d’été ont fait beaucoup de dégâts. Le beau temps a fait quand même du bien à toute l’équipe organisatrice et aux nombreux bénévoles parfois placés loin et seuls pendant de longues heures.
Seul du début à la fin, Alexandre Hayetine, le coureur local de Bionay fraichement sponsorisé par la commune de St Gervais a fait cavalier seul durant plus de 100 bornes. Il avouera tout de même avoir eu quelques mots de ventre dans la descente du Joly. Gérant son avance parfaitement, il gagne l’épreuve en 17h43 devant Thomas Dunkerbeck 18h25 et Etienne Zurfluh 18h58.
Il ne cache pas son objectif de fin août : la TDS.

Podium scratch femme 105 km
Sarah Daunizeau 24h20 / Geraldine Leroy 25h48 / Valérie Chatelain 25h48
Podium scratch homme 60 km
Aurélien Collet 7h47 / Matthieu Bourguignon 8h44 / Philippe Chaverot 9h25
Podium scratch femme 60 km
Caroline Chaverot 9h25 / Nathalie Le Flanchec / 10h41 Anne-France Julia 11h03
Podium scratch homme 37 km
Julien Coudert 4h56 / Pierre Prost-à-Petit 5h30 / Jean-Philippe Haack 5h34
Podium scratch femme 37 km
Laila Rougaibi 6h18 / Rachel Bontaz 6h34 / Florie Vigneron 6h47

Montagn'hard