Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

La Pastourelle – Court, nouveau roi d’Auvergne !

Avec plus de 3000 coureurs répartis sur une poignée d’épreuves au programme, le moins que l’on puisse dire c’est que la Pastourelle pour sa douzième édition a franchi une nouvelle étape. La rapprochant un peu plus encore des grandes épreuves nature françaises. Pour autant la quantité n’exclut pas la qualité puisqu’aussi bien en VTT qu’en trail, quelques stars de la discipline avaient décidé de faire le déplacement dans le petit village du Cantal.

Parlons chiffre pour commencer. Histoire de bien planter le décor. Salers est une petite commune perchée à près de 950 mètres d’altitude tout au bout d’une petite départementale à une quarantaine de kilomètres d’Aurillac. Y vivent à l’année quelques centaines d’âmes.  Les Puy Sancy et Puy Violent dominent les alentours. Nous sommes en plein coeur du parc régional des volcans d’Auvergne. La Pastourelle existe donc depuis douze ans maintenant. Et une armada de bénévoles, plus de 260 cette année encore, est prête à répondre à toutes les attentes des sportifs venus de toute la France, près de 80 départements représentés et une poignée de pays, Trois courses à pied étaient proposées, une en VTT, une randonnée à pied et deux en VTT. Toutes ces épreuves ont rassemblé donc plus de 3000 sportifs. 850 individuels pour le Trail de 32 kilomètres, une centaine d’équipes de deux pour le relais sur cette même distance, près de 130 féminines sur le petit parcours de 10,5 km de la Buronnière, première du nom, un peu plus de 500 vététistes avec près de 200 sur le grand tracé de 58 kilomètres et le reste sur le 39 ou le 27km en randonnée. A cela, il faut rajouter donc les 1350 randonneurs qui sont également partis sur le parcours de 32 kilomètres mais qui étaient sans doute beaucoup plus en fin de compte… Comme toujours à cette occasion. Le décor est splendide, parce que tout un village est mobilisé derrière l’événement, parce qu’aussi l’organisation est sans faille et que surtout l’ambiance est fantastique avec une pasta-party et une soirée de clôture grandioses.

Enfin pour clore ce chapitre de présentation, il faut aussi préciser simplement que la réussite du tout est certainement due aussi à une poignée d’hommes, à un lien qui les unit et à la force de l’amitié. Cela permet parfois de déplacer des montagnes. Mais ne nous y trompons pas, quelques traileurs de renoms, tout comme quelques vététistes reconnus, sont venus se frotter au parcours difficile de Salers. On se souvient encore des Beisseire, Trémouille qui ont inscrit leur nom au palmarès de la Pastourelle… La course n’est pas une compétition au rabais, loin s’en faut. Cette année les grandes «stars» du week-end ne seront autres que Dawa Sherpa pour la course à pied et Christophe Bassons pour le vélo. On ne s’attardera pas sur ces deux légendes vivantes de leur discipline. Chacun à leur manière auront marqué le sport français. Dawa finira encore quatrième et Christophe troisième de leur épreuve respective. 

Mais les hommes forts du moment sont donc à chercher ailleurs. En trail, les grandes nouveautés 2010 étaient la création d’une nouvelle épreuve exclusivement féminines, La Buronnière, disputée sur 10,5km et le parcours effectué sur le 32 km en sens inverse. Fanny Vintaer, la locale, n’aura aucune difficulté à se défaire des difficultés d’un parcours qu’elle connait comme sa poche. Elle met près de deux minutes trente à sa rivale du jour, Sandrine Lecourt, elle aussi senior. En relais masculin, sur le 32km, cette fois les gars de Caussade, Cédric Vaissières en tête, le récent vainqueur du marathon de Montauban, auront dû s’employer jusqu’au bout pour contenir le retour des garçons  de La Primaube…

Mais bien sûr le grand spectacle viendra une nouvelle fois du trail individuel. Car ne nous  trompons pas, Sylvain Court avec son chrono de 2h23’ met pratiquemment le même temps que les meilleurs relayeurs, qui ne sont pourtant pas, les  premiers venus… Sylvain va faire toute la course devant. Sans se poser de questions. Fatigué pourtant par une épreuve à Chanac, le Lozère Trail comptant pour le Trail Tour National où il pointe actuellement à la troisième place, mais retrouvant du «peps» au fil des kilomètres. Il laissera ses adversaires se disputer les places d’honneur. Et les gars de Bouliac vont une nouvelle fois réussir à tirer leur épingle du jeu. Jean-Bernard Fontaine, le Réunionnais qui ne cesse de progresser dans la discipline, réussit un beau petit exploit en gérant bien sa deuxième place et Francis Inglés, lui qui venait juste de remporter le semi des Baïnes dans le sable après sa victoire au marathon de Blaye, a bien failli se faire reprendre par Dawa Sherpa dans le dernier kilomètre, victime d’une succession de chutes sur des crampes de plus en plus douloureuses, mais finalement il gardera sa place sur la «boîte». C’est donc bien un triplé de Bouliac sur La Pastourelle 2010. Mario Mauro, le tenant du titre, pour sa première sortie après une longue période de blessure, finit cinquième, talonné de Frédéric Courrèges, également bouliacais… Irène Aubree n’a pas fait non plus dans le détail. En 2h55’’ elle a une nouvelle fois pu démontrer toutes ses qualités de grimpeuse. Christelle Gabriel est un peu plus loin. On retiendra pour conclure que deux gaillards ont réussi le petit exploit de finir les deux épreuves, VTT et trail… Il s’agit de Pascal Mouchage et Christophe Bassons. 3h30’ de vélo suivi de 3h30’ de course, en gros, cela fait une belle journée d’entraînement, non?

R.J

Voir les résultats dans la rubrique consacrée