Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Lavaredo Ultra trail 2013

Passe de 7 pour le NORTH FACE LAVAREDO ULTRA TRAIL avec une septième édition modifiée par les mauvaises conditions météorologiques jusque la veille du départ.

GALERIE PHOTOS COMPLÈTE SUR LA COURSE

Pour cause de météo capricieuse malgré l’été, c’est bien 25 à 30 centimètres de neige fraîche, à 2000 mètres d’altitude, qui ont contraint les organisateurs Cristina Murgia et Simone Borgioni à trouver un parcours de repli, n’empruntant pas les cols prévus à plus de 2000 m mais impraticables en l’état, sans visibilité et dans le brouillard.

C’est le sanglot dans la voix, que Simone a présenté lors du breefing prévu le vendredi soir, le nouveau parcours de 85 kms et 3000 m D+ et son nouvel horaire de départ pour le samedi matin 29 juin à 8 heures.

Du même coup ce sont des stratégies différentes de course et de matériel qui se sont offertes aux traileurs, la course devant initialement se dérouler de nuit pour les cinq premières heures, et sur 118 kms et 5740 m D+ totaux.

Une victoire Française chez les hommes

M. Wolfe, M.Foote, S. SpehlerA la surprise générale, c’est un jeune français qui se lançait pour la première fois sur cette distance, du haut de ses 25 ans, et de son expérience de coureur en montagne, qui remporte la course : Sébastien Spehler (Interview ICI), du Team ADIDAS (7h39min35 sec), dame le pion aux expérimentés coureurs américains de the NORTH FACE, dont Mike Wolfe (deuxième en  8h13min 47sec).

Ivan Géronazo du Team LAFUMA Italie complète ce podium international (8h14min15sec)

A noter que parti très prudemment derrière les deux américains du team NORTH FACE, Sébastien Spehler se retrouvait en tête de course vers le 50ème kilomètre, au hasard d’une erreur de parcours de ses prédécesseurs. Il creusait alors son avance, avant lui même d’être victime d’une inattention qui faillit lui coûter bien cher : parti sur un kilomètre, sur le balisage du Cortina Trail ( course parallèle de 46 kms ), il fût rattrapé in extrémis par l’organisateur !

Chez les féminines, là encore l’internationalisation de la course a fait “parler la poudre”, avec de multiples changements en tête de course, ou sur des stratégies “kamikaze” ( comme pour l’italienne Federica Boifava, deuxième en 9h54min56 sec ), ou plus régulières comme pour la canadienne victorieuse Cheryl Beatty (9h31min09sec), comme pour la troisième l’anglaise Lizzy Wraith (9h57min14sec).

K. Herry, S. Spehler, S. CussotKarine Herry du Team LAFUMA France longtemps 4ème se fait malheureusement dépassée à 10 km de l’arrivée, par la jeune et tonique australienne…( donnée parmi les potentielles gagnantes par l’organisatrice ).

Elle complète malgré tout ce beau quinté féminin international en 10h24min.Et termine une nouvelle fois cette saison, 1 ère vétérane, même si cette catégorie n’a pas été honoré en Italie.

Karine HERRY, en bonne Brestoise d’origine, sera marraine dimanche prochain, de la dixième édition du trail du bout du monde, épreuve majeure du calendrier breton.

François Faivre (Team Lafuma France), venu en Italie pour relancer sa préparation du futur UTMB®, (après un hiver marqué par son prenant travail d’encadrant au pôle France de ski de fond, et après l’annulation de la Maxirace Annecy ), devait malheureusement, fébrile, prendre la sage décision de ne pas courir dans ce contexte difficile.

L’autre Français, Emmanuel GAULT (Team Asics Trail), cité aussi parmi les potentiels gagnants, a dû abandonner après 40 kms de course, victime de douleurs à la cheville.

Sylvaine CUSSOT (Team Asics Trail) termine pour sa part 3ème du Cortina Trail.

RÉSULTATS FEMMES

1. Cheryl Beatty ( CANADA )

2. Federica Boifava ( ITALIE )

3. Lizzie Wraith ( UK )

4. Beth Cardelli ( AUSTRALIE )

5. Karine Herry ( FRANCE )

RÉSULTATS HOMMES

1.    Spehler Sebastien   ( FRANCE )

2.    Wolfe Mike   ( USA )

3.    Geronazzo Ivan  ( ITALIE )

4.    Trisconi Stefan  ( ITALIE )

5.    Foote Mike   ( USA )

© Bruno Tomozyk