Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Le ski alpinisme, une activité sportive et plaisir pour les trailers

Pendant l’hiver, beaucoup de traileurs (surtout les montagnards) profitent de la neige pour skier.
Ski de fond, ski alpin ou ski de randonnée sont en effet pratiqués par de nombreux coureurs pour leur entraînement foncier mais aussi en compétition.
En particulier, le ski de randonnée aussi appelé ski de montagne ou ski alpinisme, se révèle être une excellente préparation pour le trail estival. 
Les bénéfices sportifs
Tout d’abord, comme tous les sports d’endurance, il permet de développer les capacités aérobies (consommation d’oxygène), par une sollicitation importante du système cardio-vasculaire. Ceci d’autant plus que cette pratique se déroule en altitude, le plus souvent entre 1500 et 3000m. Les adaptations de l’organisme seront donc bénéfiques avec une pratique régulière du ski alpinisme.
Non seulement la masse musculaire mise en jeu est assez proche de celle utilisée lors de la marche ou course en montagne, mais aussi le dénivelé effectué est souvent très important. C’est donc une très bonne préparation pour les trails de montagne et le sky running. Les contractions musculaires concentriques des quadriceps et des mollets en montée ainsi qu’une partie de travail excentrique en descente se retrouvent dans le trail running. De plus, le poids du matériel renforcera encore d’avantage ce travail musculaire. 
Enfin, soulignons que le fait de glisser à ski est moins traumatisant que les chocs engendrés par la course à pied, cela peut donc permettre de soulager un peu l’organisme pendant une période de l’année. Avec un minimum de maîtrise de la descente en ski alpin, le ski alpinisme est très accessible techniquement et aussi praticable sur des parcours peu engagés, proches des domaines skiables.
Il ne faut pas oublier que cette activité permet d’effectuer un travail qualitatif, mais c’est également la possibilité de s’évader en montagne, de faire un sommet et surtout de se faire plaisir avec de beaux hors pistes à la descente….une notion de plaisir qu’il ne faut pas oublier. 
Notons pour terminer que la rudesse des conditions rencontrées en haute montagne (surtout en ce moment), vous renforcera autant physiquement que mentalement.
Ce sport est donc une préparation idéale pour le trail en montagne et inversement. C’est pourquoi on retrouve souvent les skieurs alpinistes en tête des courses à pied l’été.
Ainsi, beaucoup de coureurs pratiquent exclusivement le ski pendant 4 à 5 mois de l’année.
Certains le font à haut niveau comme Kilian Jornet, Mathéo Jacquemoud, Maxime Léger, Ludo Pommeret, Lionel Bonnel, Corinne Favre ou Laetitia Roux qui nous donne son point de vue à ce sujet : « le ski alpi est une préparation parfaite pour le trail, tout d’abord car ce sont deux disciplines relativement proches dans la gestuelle et la technique. Le ski alpinisme me permet de faire un gros volume car ce sport n’est pas traumatisant, que ce soit pour les muscles ou les articulations. Il permet également de travailler à des intensités plus élevées car il y a beaucoup de changements de rythme. Enfin, le poids aux pieds n’est pas négligeable ce qui permet de travailler la puissance. Tout comme en descente, où les cuisses sont aussi bien sollicitées! » 
Vous savez maintenant quoi faire pour varier votre entraînement et profiter des bénéfices apportés par la pratique du ski alpinisme.
Avant de sortir en montagne, renseignez vous des conditions de neige du secteur ou vous voulez vous engagez auprès des professionnels ou de locaux…..inutile de prendre des risques !
Par Thierry Galindo – Entraîneur Equipe Jeune Ski Alpinisme FFME
www.sport-outdoor.com