Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Les 2 Alpes Raidlight Trail – Une épreuve hors norme

Cette fameuse station est très prisée des vététistes et des skieurs (été comme hiver) mais ce 04 juillet, près de 300 « sky runners » s’y sont réunis pour la manche Alpine du Raidlight Trail Trophy organisée conjointement par les associations SMAG et Golden Boys.

Sous une météo clémente, les fondus de montagne et d’altitude ont pu s’en donner à c?ur joie sur le Maratour des Glaciers avec ce magnifique parcours de 42 km et 3000 m de D+ qui décidément avait du caractère.

Paradoxalement, le départ se fait en descente puisque les concurrents rejoignent Cuculet à l’altitude de 1200 mètres avant de se lancer dans une longue, très longue ascension… Cela débute par des sentiers monotraces techniques qui serpentent dans la forêt jusqu’à ce que, peu à peu, la végétation s’estompe pour laisser place à un cheminement très sauvage entre prairies, ruisseaux et autres rampes très minéral, avant le bouquet final teinté de blanc sur ce splendide et imposant glacier. Le point culminant du parcours (le dôme de Puy Salié) à + de 3400 mètres fut long à se dessiner pour certains mais la vue sur les sommets alentours comme le Râteau, La Meije, Les Ecrins,  Les Rouies  ou encore La Muzelle vint récompenser tout les concurrents de leur efforts.

Et ce n’est pas fini, la longue redescente sur la station des 2 Alpes puis la jolie petite  boucle « assassine » sur le versant opposé aura permis aux plus vaillant de faire la différence?

De toute les couleurs donc, et à ce petit jeu, c’est l’impressionnant Patrick Bringer qui rafle la mise en ayant pris les commandes de la course dès le pied de la première ascension et n’ayant de cesse d’accentuer son avance pour conclure dans un temps canon de 4h54 min avec une vingtaine de minutes d’avance sur son jeune et prometteur « disciple » Nicolas Martin et près de 30 minutes sur Valery Chaix.

Chez les dames, la "bataille" tourne à l’avantage d’Alice Lauga devant Anne Valéro excellente 2e pour son baptême de l’altitude et une concurrente qui connait bien les hauteurs : Nigma Sherpa, venue tout droit du Népal et de l’Himalaya.

Sur le Chibani, un parcours plus raisonnable de 25 km ne dépassant pas les 2200 mètres d’altitude mais néanmoins « costaud » était proposé, Alexis Traub écrase la concurrence en 2 h28 minutes chez les hommes tandis que Mélanie Bernard termine 1ère féminine.

Voilà pour cette drôle d’épreuve qui  certes sort un peu de l’ordinaire mais qui prend date dans le paysage du Trail Français, comme un retour aux sources, à la montagne.

RDV à l’année prochaine et/ou le 18 septembre prochain pour le Pilat Night Raidlight Trail, ultime épreuve du challenge Raidlight Trail Trophy !