Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Les Français engagés à la WS 100

Western States 2015 - Julien Chorier, Tom Lorblanchet et Francois Dhaene

Samedi 27 juin 2015 à 5 heures, horaire local, 5 français s’élanceront à la conquête d’une performance sur la Western States 100-Mile Endurance Run.
François D’Haene, Tom Lorblanchet, Julien Chorier, Manu Gault et Cyril Cointre seront au départ du plus ancien et plus prestigieux 100 miles au monde.
Tracé en Californie entre Squaw Valley et Aubrun le parcours est long de 161,256 km, cette 8ème manche de l’Ultra Trail World Tour 2015 cumule un dénivelé positif de 5 486 m et négatif de 7 010 m, avec une difficulté importante la chaleur.

Impressions d’avant course de ces protagonistes.

=> Que représente pour vous la Western States Endurance 100 ?

TOM LORBLANCHET : « La WS 100 représente clairement un monument de la course de trail dans le monde.
C’est le genre d’évènement au sens le plus large avec une ambiance, une atmosphère très particulière.
Je me souviens encore de rêver être au départ lorsque je me suis lancé dans la discipline.
Je ne fais bien entendu pas abstraction de la course et samedi avec le dossard et mes 4 épingles, je serai en mode compétiteur mais la Western est pour moi bien au delà d’une simple course de trail ».

JULIEN CHORIER : « Il s’agit d’une des courses les plus mythique de l’ultra trail. Dès mes débuts cette course m’a fait rêver par son histoire.
Une première édition qui date de 1974 quand Ordy Ainsleigh en 1974 et en 23h47′, décide de parcourir la distance à pied plutôt qu’à cheval, alors qu’à l’époque les 100 miles se faisaient à cheval lors du Western States Trail Ride.
Mais il s’agit également d’un énorme défi pour moi un peu à l’opposé de mes courses habituelles à fort dénivelés puisque le profil est plutôt descendant ».

FRANÇOIS D’HAENE : « c’est une course importante et historique que je suis depuis quelques années. Après avoir réalisé plusieurs autres grandes courses les années précédentes j’ai eu envie de venir me tester sur un format différent pour m’aventurer vers autre chose, découvrir un nouveau parcours, une nouvelle façon de courir très rapide et de nouveaux coureurs. »

CYRIL COINTRE : « c’est la doyenne des courses d’Ultra Endurance et une opportunité peut être unique de découvrir le Trail made in USA…
Avec un parcours roulant (a mon goût) et des températures pouvant atteindre des sommets, ça va pas être une mince affaire ».

EMMANUEL GAULT : « Une légende et une réputation de pionnière dans le monde de l’ultra trail, personnellement un rêve de venir courir en terre américaine avec un tel environnement et un tel plateau, un parfum d’American Dream, de poussières de Canyon, baskets au pied! »

=> Quelles sont vos premières sensations et impressions en arrivant sur place ?

TOM LORBLANCHET : « j’étais à Auburn jusqu’à Mercredi, je prends réellement conscience de l’engouement autour de la course. Je comprends mieux le fait qu’elle ait pu inspirer la création d’une course comme les Templiers tant les similitudes de terrain y sont grandes.
Il fait très chaud et ce sera à coup sûr un des paramètres capital Samedi. Les derniers jours sont donc consacrés à évacuer encore un peu le voyage et le « jet lag » mais aussi et surtout apprivoiser cette chaleur étouffante lorsque l’on arrive en bas dans les différents canyons ».

Western States 2015 - Cyril Cointre

Cyril Cointre

JULIEN CHORIER : « dimanche j’ai reconnu la première montée. Globalement sans difficultés, une large piste qui part de 1 900m pour arriver à 2 650 m. La plus grosse ascension. L’altitude se fait bien ressentir. Il faudra que je sois vigilant et ne parte pas trop vite…
Lundi , avec François et Thomas, on a pu reconnaitre la partie de Rucky Chucky (mile 78) à Highway 49 (mile 93). Pour commencer, traversée de rivière. Pas de souci pour sécher ensuite. La grosse difficulté et la chaleur. Il faudra essayer de garder une bonne allure malgré les km déjà courus ».

FRANÇOIS D’HAENE : « mes première impressions sont identiques à celle de ma reco en mai sauf qu’il fait plus chaud mais on nous avait bien prévenu!!!!
Il y aura beaucoup de facteurs à prendre en compte et c’est une façon particulière de courir qu’il va falloir adopter. On ne marche presque pas là bas, l’effort est bien différent que sur d’autres ultras
« .

CYRIL COINTRE : « Nous y sommes avec ma femme depuis une dizaine de jours pendant lesquels nous avons exploré entre autre le très sauvage Yosemite Park et le splendide lac Tahoe (escalade, rando-trail…) ».

EMMANUEL GAULT : « La sensation d’être en terre d’accueil!
J’aime la mentalité américaine, simple enthousiaste et sans barrières; Les américains sont d’un super accueil..; Si on ajoute les paysages à couper le souffle, les big trucks et les longues barbes, on a le dépaysement en plus…
Bref que du bon pour l’instant, reste à ce que les jambes répondent bien pour que le week-end soit réussi! »

Par Fred Bousseau – © Photos : C. Malardé – Fred Bousseau – Damien Rosso

Western States 100 reconnaissance Francois D'Haene photo Damien Rosso www.droz-photo.com

Western States 100 reconnaissance François D’Haene – © D. Rosso