Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Libyan Challenge – Chaigneau/Lenormand, duo gagnant

Seb CHAIGNEAU et Guillaume LENORMAND, le duo gagnant du Libyan Challenge 2009.
Pour ceux qui connaissent ces deux garçons, on aurait pu difficilement envisager un autre scénario que celui-ci !

Ces deux copains ont bravé plus de 200 kms dans les méandres de l’Akakus l’un des plus beaux désert Saharien au Sud est de la Libye. GPS à la main pour s’orienter, ils franchissent la ligne  en moins de 30 heures : 29h54min46s exactement pour 206 kms au compteur !
Nous avons pu les joindre et avons à chaud leur premiers mots.

C’est une troisième victoire pour Seb Chaigneau, est-ce la plus belle ???
Elle a le goût de la fin, je dis ça à chaud bien sur car ça fait seulement 2 minutes que je viens de franchir la ligne et  comme je l’avais dis après ma première participation, je ne me lancerai pas à nouveau le défi »
Avec Guigui on s’est retrouvé dans les premiers kms juste après la descente du col  pour ne pas se lâcher jusqu’à l’arrivée. On a réussit à se maintenir à un train hyper régulier, on a un peu jardiné avec le tracé par moment mais sans trop de perte de temps. J’espérais avoir la caisse pour pouvoir faire découvrir à Guillaume ce superbe parcours et ça l’a fait. En plus j’ai tourné bien plus vite que l’an dernier avec, il me semble, une moins bonne préparation, ça rassure !
Tu as connu un gros coup dur au PC8 ?
J’ai fais une sorte de malaise vagale. Pour moi, un  matin sans café, c’est pas jouable ! Sans rire j’ai bu un café du coca ça m’a fait un bien fou pour repartir sur les derniers kms. Je craignais cette dernière partie vraiment dure dans les dunes en pleine chaleur mais on les a vraiment bien gérées et je me suis refait une santé petit à petit.
Guillaume, cette première expérience dans le désert on peut dire très concluante !
Oui on en est sorti vivant !!! Non mais je tiens à préciser que c’est vraiment un truc de fou au niveau physique et surtout mental !!! C’est un truc de barbare cette course. Il faut vraiment un mental d’acier !
Avec Seb, on s’est vraiment bien complété, on s’est remonté le moral. On a couru presque tout le long en gérant intelligemment notre progression, en partant surtout très prudemment. On voulait passer la nuit sereinement et après lâcher les chevaux si notre physique nous le permettait.
Quelle image à chaud tu retiens de cette aventure ?
C’est grandiose, le levé de soleil dans la descente du plateau ce matin c’était féérique, ça remet vraiment la pêche. C’est un endroit exceptionnel j’ai eu l’impression de traverser un décors de cinéma long de 200kms ! Parcourir un site classé au patrimoine de l’Unesco, sur une course d’ultra, ça n’est pas tous les week- end ! Quelque part on en ressort vraiment grandi mentalement.
C’est une super belle expérience dans le sable pour moi. De là à en refaire, je ne sais pas car ça demande une très grosse préparation si l’on souhaite pointer dans la tête de classement. C’est trop de contraintes pour moi !