Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Liz Hawker embarquée dans un défi multisport dans l’Himalaya

De mi-septembre à fin octobre 2009, The North Face apportera son soutien à quatre de ses athlètes
mondiaux, et les accompagnera dans la réalisation de leur rêve : l’organisation d’une expédition multidisciplines
ambitieuse dans les montaignes tibétaines de l’Himalaya. Cette expédition comportera quatre
disciplines : alpinisme en haute montagne, descente à snowboard en haute montagne, course d’endurance
et pratique du mountain bike. Les athlètes Simone Moro, Emilio Previtali, Hervé Barmasse et Lizzy
Hawker travailleront main dans la main, dans un véritable esprit d’équipe, afin de se soutenir et de
parvenir ensemble à accomplir leurs rêves.

Après une phase d’acclimatation dans la Vallée du Khumbu, au Népal, la première phase de l’expédition
correspondra à l’ascension du Cho Oyu, à la frontière entre le Tibet et le Népal. Le Cho Oyu s’élève à
8201m. Il s’agit du sixième plus haut sommet de la planète. Simone Moro et Hervé Barmasse tenteront une
ascension de style alpin, en empruntant un nouvel itinéraire sur le difficile versant nord-ouest, tandis
qu’Emilio Previtali et Lizzy Hawker chercheront à gagner le sommet par l’itinéraire traditionnel, qui
explore le flanc nord de la montagne. L’itinéraire « normal » permettant d’atteindre le sommet du Cho
Oyu, dont le sommet fut rejoint pour la première fois en 1954, constitue, d’un point de vue technique, l’un
des parcours les plus simples parmi les sommets de plus de huit mille mètres d’altitude. Cependant,
l’hostilité propre à de telles altitudes constitue un défi qui ne doit pas être pris à la légère. Quant aux
territoires vierges du versant sud-ouest, sur lesquels Simone et Hervé espèrent pouvoir établir un nouvel
itinéraire, ils offrent, en termes d’alpinisme de haute montagne, un des plus grands défis qui soient.
Lors de la seconde phase de l’expédition, Emilio tentera de descendre le Cho Oyu en snowboard, en
empruntant si faire se peut une trajectoire rectiligne et pure, encore jamais empruntée. Le choix définitif
de cette trajectoire dépendra évidemment de la neige et des conditions météorologiques, ainsi que de la
condition physique d’Emilio et de ses coéquipiers.

La troisième phase de cette expédition verra les athlètes retourner vers Katmandou en mettant à profit
leur propre « énergie » – Simone Moro et Lizzy Hawker s’y rendront en courant, tandis qu’Emilio Previtali
et Hervé Barmasse pédaleront sur leur mountain bike. Le fait de relier à pied ou à vélo le Camp de Base
du Cho Oyu à Katmandou constitue déjà un parcours extrêmement ambitieux : il s’agit en effet de
parcourir quelques 450 km de cols tibétains afin de rejoindre le Pont de l’Amitié, à la frontière népalotibétaine,
avant de descendre la vallée de Katmandou. Pourtant, après l’ascension du Cho Oyu, dont le
sommet culmine à plus de 8 000 mètres d’altitude, le voyage retour vers la plaine promet d’être un
véritable test d’endurance, tant d’un point de vue mental que physique.

Pour suivre la progression : www.thenorthface.com/trilogyexpedition