Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

L’Origole – Hamelinck remporte le Grand Trail

La 7ème édition de l’Origole s’est déroulée les 8 et 9 décembre 2012 au Perray en Yvelines. Plus de 500 coureurs venus des quatre coins de la France et du monde (Belgique, Canada, Allemagne, Portugal…) ont participé sur une des deux distances (80km ou 30km) proposées par l’association Alternat’ure 3R qui organise cette course, unique dans les Yvelines, depuis 2005.
À chaque édition, les participant(e)s empruntent les chemins de traverse, allées forestières et sentiers (assez gras à cette époque de l’année) du massif forestier de Rambouillet, traversant les rigoles et passant à proximité des nombreux étangs de la région (étangs de Hollande, étang du Perray, du Gruyer, du Coupe-Gorge…) et des richesses architecturales héritées du passé de cette dernière (Château des Mesnuls – 18e siècle, Pavillon de Pourras – 19e siècle – Abbaye des Vaux de Cernay – 12e siècle…).
L’épreuve reine de l’Origole, un Grand Trail de plus de 80km avec 2000m de dénivelé positif divisé en 3 boucles, a été remportée cette année par le coureur belge Wouter Hamelinck, au palmarès hallucinant (vainqueur éco trail de Paris 2008, vainqueur Transsaharienne 2009, 2e de l’himal race 2010…) et qui participait là à sa 3e édition de l’Origole. Surnommé « le petit yéti » en raison de son aptitude à résister au froid et d’une barbe bien fournie, il a parcouru les 80km de l’Origole en short et t-shirt avec des températures allant jusqu’à -5°C ! Wouter Hamelinck s’est imposé en vrai grand seigneur du trail en un peu plus de 8h34’ devançant les deuxième (Stéphane Le Duc) et troisième (Fabrice Arene) de la course de près de 30 minutes !
Sur le Petit Trail de plus de 30km et 800m de dénivelé positif, c’est l’espoir Antoine de Stael, à peine 21 ans, qui en 2h 52 a devancé tous ses aînés !
D’édition en édition, les chiffres de l’Origole s’affolent : toujours plus de demandes (inscriptions closes 1 mois avant la course, plus de 400 coureurs refusés), plus de kilomètres, plus de boue… Mais au final la technicité du parcours et le verdict du chronomètre sont les véritables maîtres de la course et sont toujours aussi impitoyables.
Cette édition 2012 n’a pas échappé à la règle puisque le Grand Trail n’a vu que 43,5% de finishers franchir la ligne d’arrivée dans le temps imparti, troisième moyenne la plus faibles depuis que l’Origole existe (2005 : 47,7%, 2006 : 53,2%, 2007 : 36,6%, 2008 : 54,4%, 2009 : 40,8%, 2010 : 54,7%).
La nuit, le froid et la boue, ingrédients de base de cette course, complétés par une accumulation de montées et descentes très raides et glissantes, courtes mais usantes à force, ont eu raison de près de 60% des participants dont la plupart s’est jurée de revenir à la prochaine édition pour boucler jusqu’à la fin, ce « parcours de fêlés fait par des fêlés pour des fêlés » peut on souvent entendre à l’arrivée de chaque édition.
Cette course hivernale, qui n’a lieu que tous les 2 ans, est aujourd’hui une des plus difficiles d’Ile de France, mais aussi une des plus appréciées des coureurs. Ces derniers saluant majoritairement la qualité de l’organisation, avec un important travail de traçage / balisage effectué en amont de la course et sa convivialité, avec le sourire des nombreux bénévoles mobilisés toute la nuit en pleine forêt ou bien au PC course situé dans le gymnase du Perray en Yvelines. Dans tous les cas c’est une ambiance familiale et chaleureuse qui réunit à chaque fois des centaines de passionné(e)s du trail.
L’Origole s’est, au fil des années, forgée un nom et une réputation solide dans le milieu du trail et qui voit de plus en plus de coureurs de régions et pays différents, converger vers le Perray en Yvelines le temps d’une nuit où ils pourront, à travers la course, découvrir une partie des Yvelines et de magnifiques paysages, comme sur quelques passages de la troisième boucle du Grand Trail, dominant l’Abbaye des Vaux de Cernay (classée monument historique) au lever du soleil.
Cette reconnaissance s’est aussi traduite pour cette édition 2012 par l’obtention du label « Développement durable, le Sport s’engage » délivré par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), preuve de la volonté d’Alternat’ure 3R d’inscrire l’Origole dans le plus grand respect des espaces et de la faune de la forêt de Rambouillet, hautement protégée.
Pour finir, l’Origole est depuis sa première édition en 2005, organisée dans le cadre du Téléthon et aussi en soutien de l’association Capt’ain Courage (association venant en aide aux handicapés et à leur famille). La 7ème édition aura permis de reverser 1 767,10 euros à l’AFM et 500 euros à Capt’ain Courage.