Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Ultra Fiord 2017

Du 5 au 8 avril se déroulera la 3ème édition de l’Ultra Fjord, un 100 miles dans le Sud Ouest de la Patagonie, côté chilien donc, une région déchiquetée par ses milliers de kilomètres de fjords.

En 2016, 24 nationalités représentant les six continents étaient présentes. Le créateur de la course, Stjepan Pavicic est aussi le fondateur du Raid Multisport la Patagonian Expedition Race. Il est très soutenu par la Province, appelée Province du dernier Espoir, ainsi que par le Parc National Torres del Paine.

Un écosystème unique et une nature quasiment vierge dans un décor mêlant un incroyable réseau de fjords sinuant au pied de pics enneigés couverts de glaciers. Voilà ce qui attend les 150 privilégiés, élus pour ce 100 miles unique au monde.

Trois autres courses seront également au programme : un 50 km, un 100 km et un 70km gagné en 2015 par un Xavier Thévenard plus qu’élogieux. Voici un extrait de ce qu’il écrira alors sur sa page Facebook :

« Ce n’est pas dans mes habitudes de faire un compte rendu de course. Mais pour celui-ci, je tiens à partager cette expérience. Car c’est vraiment un trail à part. Difficile de décrire des émotions des sensations car nous vivons tous des moments différents sur les trails.[ ….] Paysages époustouflant : imaginez-vous dans vos têtes, votre endroit favori, qui vous fait rêvez, sans un bruit artificiel, sans un signe de la civilisation à des kilomètres à la ronde. 

– Sauvage : pour tous ceux qui ont lu ou vu « into the wild » pensez à la même immensité sauvage de l’Alaska, seulement vous pouvez enlever la piste stampede, puis le Magic bus. Pour les Jurassiens, imaginez le secteur du Mont tendre, (col du Mollendruz, col de la Givrine) sans un chemin, sans une route, sans une cabane, sans un muret, sur des kilomètres et des kilomètres carrés. 

– Super Technique : additionnez le terrain corse + le terrain réunionnais ajoutez-y un peu de difficulté, puis enlevez-y les chemins.

– Humide : un bain de boue tous les 2 min, passage de rivières jusqu’au cou, traversée de glacier en faisant attention aux crevasses, courir dans les tourbières. 

– Une faune et Flore extraordinaire : des vaches sauvages, impossible de placer un nom sur une plante ou un arbre, rien ne ressemble à ce qu’on connait de chez nous. Des couleurs à couper le souffle.

– Chaleureux (des gens accueillants, souriants, enthousiastes, ou le coup de main n’est pas une contrainte) » (Avril 2015, page Facebook de Xavier)

Le dénivelé positif du 100 miles est de 5790 m, avec de nombreux passages au niveau de la mer pour un sommet à 1250 m. A ces latitudes, il peut y faire froid, même si avril correspond à notre automne. Les concurrents auront donc certainement la chance d’entrer dans un monde protégé et secret. Le vainqueur 2015, l’américain Jeff Browning a décrit sa course comme une impression de voyage sur les traces du Seigneurs des anneaux.

Un reportage complet figurera prochainement dans Trails Endurance Mag à l’issue de cette nouvelle édition.

 Hervé le Gac – Photos Eduardo Hernandez, et pour Waal, Walter Alvial.