Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

L’UT4M 2015 est lancé !

reco UT4M

Près de 250 personnes se sont données rendez-vous sur les hauteurs de Grenoble, à la Bastille, le soir du 19 mars dernier, pour lancer la troisième édition de l’Ut4M.

Lancée par Eric Piolle, Maire de Grenoble et Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole, un peu plus tôt dans l’après-midi, l’évènement «L’ Ut4M sous les étoiles » a débuté par une conférence sur les nouveautés de l’édition Ut4M 2015 : la course s’élancera, pour la première fois, depuis le Palais des Sports dans ce lieu emblématique des JO de 1968 et les finishers traverseront le centre ville historique de Grenoble pour les derniers mètres de leur périple, après avoir parcouru une grande partie du territoire métropolitain, et tutoyé les sommets des 4 massifs entourant la capitale des Alpes.

En plus des 5 parcours existants, 3 nouveautés seront proposées : l’Ut4M 160 km en duo, l’Ut4M 40 km Solo dans le Vercors, et l’Ut4M Kilomètre Vertical (une montée de 3 km et 1000 m de dénivelé positif).

Les parrains de l’édition 2015 de l’Ut4M, Julien Chorier et Frédéric Desplanches, ont témoigné du théâtre exceptionnel où se passe la course et de la magie qui s’y produit. L’Ut4M offre au public et aux coureurs un cadre unique, une arène naturelle résultat de l’évolution géologique, un colisée que ces gladiateurs des temps modernes parcourront par les sommets, tribunes éphémères d’un week-end, du 20 au 23 août prochain.

Ils ont tous deux été ensuite rejoints par Sébastien Chaigneau et Xavier Thévenard, pour partager leurs conseils sur la course de nuit avec les 130 coureurs chanceux qui avaient été sélectionnés pour cette soirée.
Ils sont revenus sur l’importance de la préparation, de la gestion technique (foulée, matériel) et physiologique de ce moment si particulier qu’est la course sous les étoiles. Il n’est pas utile, selon eux, néanmoins, d’inscrire à son programme d’entrainement de longues sorties de nuit. La gestion de l’éclairage est clé: Petzl, partenaire de l’Ut4M, a ainsi expliqué l’intérêt d’avoir un matériel performant et évolutif en regard du dénivelé et de la luminosité.

Enfin, l’aube sur les chemins de Belledonne pour certains, ou ceux de Chartreuse pour les plus rapides, est à coup sûr le moment le plus critique de la course de nuit à l’Ut4M, lorsque la vigilance faiblit et la fatigue s’installe. C’est le moment où « on passe à la caisse », comme le précise Sebastien Chaigneau. Sébastien Accarier a ainsi rappelé que, dans de nombreux points de ravitaillement au-delà des deux bases vie prévues à cet effet, l’organisation mettait à disposition des lits pour permettre aux coureurs de prendre quelques instants de repos plus efficaces que l’inconfort d’une nuit à la belle étoile… avant de repartir en course.

Les coureurs ont ensuite mis en pratique ces conseils précieux en reconnaissant une partie du parcours Ut4M de nuit. Le départ aux flambeaux de cette première reconnaissance restera sans doute longtemps dans les esprits. Courir sous les étoiles avec quelques stars du trail au dessus de Grenoble illuminée fut un moment magique : en témoignent les photos magnifiques en pièce jointe et la vidéo à télécharger (voir le lien ci-dessous).

Les coureurs ont pu profiter de ce moment unique pour échanger sur l’expérience des têtes d’affiche de cette sortie nocturne, mais aussi avec Rémy Marcel, Coach officiel de l’Ut4M, Céline Lafaye et Nicolas Martin. La Bastille s’est muée en fin de soirée en refuge de haute montagne, avec au menu de la soupe maison, de la charcuterie et des fromages locaux.

A revivre en vidéo ici : http://dai.ly/x2kiwmq

Photo : Benoit Audigé