Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Lyon Urban Trail – Goiset et Giraud à l’honneur

Quelques 300 concurrents individuels ont inauguré ce matin dès 8h00 le Lyon Urban Trail, dans sa version version 2009. Sous un ciel grisâtre et menaçant mais une température idéale pour courir, les concurrents du 42km (1600mD+) se sont joints à la quarantaine d’équipes relais (4X10km)  pour lancer cette édition 2009 et inaugure r quelques nouveautés. D’abord un site de départ splendide : la place des Terreaux, nichée entre la belle façade de l’hôtel de ville et le palais des Beaux arts. Ensuite un tracé modifié par rapport à 2008, avec notamment un passage par Sainte Foy les Lyon, plein Sud de la ville, après avoir précédemment emprunté La Croix Rousse et ses gargouilles, Fourvière et ses montées de marche interminables, (6000 au total du parcours),  avant une remontée par les quais de Saône puis par le Nord de la ville, avant de redescendre sur la Presqu’île, traverser la cour de l’hôtel de ville et franchir la ligne d’arrivée.

En l’absence du tenant du titre Julien Rancon, qui s’économisait à une semaine des Championnats de France de montagne, le plus rapide des concurrents aura été le Nîmois Benoît  Goiset,qui symbolise le parfait mariage entre trail nature et trail urbain. Marathonien jusqu’à fin avril, le Lyonnais d’adoption se met au trail en période estivale. Un compromis parfait, donc, pour réussir sur ce trail urbain. L’organisateur de l’Hivernatrail du côté de Nîmes aura mis 3h09 environ pour parcourir la distance, devançant Marc Picout (3h15) et Olivier Alfano (3h19).
Côté féminin, une "vraie" adepte de la course nature, Maud Giraud, complète sa collection de victoire 2009 en s’imposant en 3h38, avec plus d’un quart d’heure sur Martine Volay.

Le 23km aura pour sa part attiré la foule des grands jours, avec un gros millier de participants. S’élançant une heure plus tard que leurs camarades du 42km, ils auront vite été étirés par les rugueuses pentes lyonnaises. Julien Ferrel, du club de Décines Meyzieu, l’emporte avec une grosse minute d’avance sur Sébastien Couval (1h40:50  contre 1h41:54) , et le Plagnard Sébastien Fayolle (1h42 :00), tandis que Caroline Freslon- Bette l’emporte tranquillement chez les féminines.

Résultats complets ici : www.sportcommunication.com/CHRONO/LUT/