Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Marathon du Mont-Blanc, les solutions envisagées

Cette année le Marathon du Mont-Blanc inaugure une nouvelle course : le 80Km du Mont-Blanc. Avec un profil d’ultra (6 000m D+) et un point culminant à 2 643m (col de la Terrasse), la neige accumulée ce printemps risque de rendre certains passages très délicats.
=> Photo ci-dessus prise cette semaine à une altitude de 2000 m dans la vallée de Chamonix.
Afin d’assurer le bon déroulement de la course l’organisation a prévu des variantes au parcours initial permettant de contourner ces endroits trop enneigés pour une sécurité optimale des coureurs.

Les zones délicates
3 zones ont été identifiés et présentent des cumuls très important avec parfois près de 3 mètres de neige, ce sont les secteurs Bellachat -Brévent, qui n’est pas franchissable à pied actuellement,  Le vallon de Tré les Eaux (au dessus de Vallorcine) et Le Signal au dessus de la mer de glace.
Les autres secteurs sont praticables même si des névés seront encore bien présents fin juin.

Ces zones étant également techniques avec la présence de nombreux rochers, les organisateurs ne veulent pas faire prendre de risque aux coureurs et attendent une dizaine jours pour évaluer la fonte du manteau neigeux et les solutions définitives de repli.
Il y a les risques d’accident liés au terrain mais aussi à la stabilité et à la portance de la neige, si les premiers peuvent franchir certains secteurs avec une neige dure, en cas de beau temps, la majorité du peloton pourrait alors s’enfoncer et passer beaucoup de temps à « brasser » dans la neige.

Un parcours B sur le 80 km
Compte tenu de ces éléments certains secteurs seront vraisemblablement « shuntés », mais le parcours B fera bien 80km pour 6000m de D+ sans que la variante ne se fasse en vallée comme certains pouvaient le craindre.

Tout est mis en œuvre pour que la course conserve son côté très montagneux, les secteurs qui pourraient être évités auront des variantes en altitude, dans les même zones mais sur des versants praticables présentant un enneigement mois important.

La décision finale devrait être validée le 20 juin prochain, par l’organisation et les autorités, une situation exceptionnelle qui ne permet pas les repérages terrain pour les coureurs.

Sur le cross et Marathon
Quant aux autres courses l’organisation n’est pas inquiète concernant l’état d’enneigement des chemins.

Pour le 10km du Mont-Blanc et le KMV du Mont-Blanc les parcours sont totalement praticables.

Au Cross et au Marathon du Mont-Blanc, les névés encore présents sur la traversée Flégère-Panpraz vont rapidement disparaître, et au sommet de l’aiguillette des Posettes, la neige restante à l’heure actuelle permet de penser que d’ici fin juin les coureurs du Marathon pourront emprunter cette portion du tracé sans problèmes.

Nous vous tiendrons informé dans les prochains jours.

© Fred Bousseau – Seb Talotti

Mont Blanc le 6 juin 2013