Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Marathon du Mont-Blanc : l’internationalisation en course…

Sur la route,  l’internationalisation du peloton marathon est depuis longtemps un élément de communication. Sur les chemins, ce n’est pas nouveau lorsque le Marathon a pour particule le Mont-Blanc. Alors que sur la route, cette « internationalisation » est surtout Africaine – et plus précisément Ethiopienne et Kenyane,  sur les chemins, elle est mondiale. Notamment, dans la Vallée du Trail – LIRE LA PREVIEW ICI

PHOTOS MARATHON DU MONT-BLANC 2015

Sept nationalités dans le Top 10 messieurs (Suisse, Espagne, Etats-Unis, Colombie, Norvège, France, Belgique) et autant chez les dames (Italie, Espagne, France, Canada, Italie, Danemark, Grande-Bretagne) ; le Marathon du Mont-Blanc, entre Chamonix (1033 m) et Planpraz (2090 m), ce n’est pas seulement 41,9 km, +2725 et -1668 m). C’est un évènement planétaire. Au même titre que le 80 km et le Kilomètre vertical, qui ont eu lieu, vendredi.

Photos Marathon du Mont-Blanc-YMQ10

Départ Marathon du Mont-Blanc 2015

Sur l’épreuve éponyme, qui cristallise les quatre autres épreuves du programme mont-blanais, le Suisse Marc Lauenstein a fait valoir son intelligence de course pour devancer l’Espagnol Aritz Egea Caceres, l’Américain Max King, le Colombien Saul Antonio Padua Rodriguez et le Norgévien Thorbjorn Thorsen Ludvigsen. Le premier Français Cédric Fleureton, se classant 6e à 25 minutes du vainqueur. Victorieux en 3 h 48’35, Marc Lauenstein s’est adapté aux conditions de course. « J’avais prévu de partir vite, explique le Suisse. Mais finalement, d’autres ont fait le boulot à ma place… »

Photos Marathon du Mont-Blanc 2015

Marc Lauenstein vainqueur en 3h48’35 »

Une allure de tête de course, presque de sénateur pour Marc. « Dès le début, j’ai eu de bonnes sensations. Mais ce marathon débute à Vallorcine (km 17, +590 m). C’est à ce moment-là que tu sais si tu peux faire quelque chose… » Deuxième à Vallorcine, Marc s’est retrouvé troisième au Col des Posettes (km 21,7, +1306 m), avant de prendre la tête au Tour (km 27,6, +1554 m). Si à Tré le Champ (km 30,6, +1609 m), il était repassé à la troisième place, au passage à La Flégère (km 36,8, + 2399 m), il était en tête et ne l’a plus quitté…

En zone mixte, Marc a ainsi résumé sa course. « C’est un moment fort, car il m’a fallu quelques mois pour revenir à mon meilleur niveau. Comme je n’ai plus les capacités pour être en forme toute l’année, je choisis l’été. A chaque fois que j’arrive à être de nouveau au zénith, au jour J, c’est aussi un moment magique. Comme à Sierre-Zinal en 2013 (victoire en 2 h 32’14, ndlr). Aujourd’hui, dans ce cadre magnifique, qui donne envie à chaque fois de revenir, j’ai toujours eu de bonnes sensations. Maintenant, mon prochain objectif, c’est Sierre-Zinal… » Au programme : 31 km (+2200, -800 m).

Chez les dames,  Sierre-Zinal, l’Italienne Elisa Desco connait bien, puisqu’elle s’est imposée en 2013. Le Marathon du Mont-Blanc, aussi. Victorieuse en 2014, la championne du monde en titre du Sky-Marathon fut d’abord accompagnée par l’Espagnole Oihana Kortazar, jusqu’à Vallorcine (km 17, +590 m). Ensuite, la Transalpine a creusé l’écart : + 1’ au Posettes (km 21,7), +2’ au Tour (km 27,6) , +3’ à Tré le Champ (km 30,6) et + 7’ à La Flégère (km 36,8). Pour finir en 4 h 35’10, avec plus de 10 minutes d’avance…  La Française Céline Lafaye est montée sur le podium (3e en 4 h 53’12). « Derrière ces deux grandes championnes, je savais que je ne pouvais courir que pour la troisième place. Je suis donc satisfaite. »

Elisa Desco s'impose en 4h35'10

Elisa Desco s’impose en 4h35’10

Une victoire sans souci pour l’Italienne, même si elle a reconnu ne pas avoir eu « de bonnes sensations ». Et d’ajouter : « Mais pour le mental, c’est bien. » Un  mental qu’Elisa s’est forgée sur la route. « J’ai fait du marathon (2 h 36 en 2008) et du semi (1 h 12), donc je suis rapide sur le plat. Mais j’aime aussi courir en montée et en montagne, car les paysages sont magnifiques. Maintenant, je préfère courir en montagne. J’ai eu des problèmes aux pieds, car la route est traumatisante… » Pour la suite de la saison, Elisa va rester sur le circuit Sky-running et elle sera au départ du Dolomites SkyRace à Canazei en Italie. Une nouvelle occasion de courir à l’international !

Résultats Marathon du Mont-Blanc 2015

80km du Mont-Blanc 2015, le KV et le Cross du Mont-Blanc ICI

compte rendu, réactions, photos et résultats

Retour complet sur le marathon du Mont-Blanc 2014 ICI

Bruno POIRIER – ©Yves Marie Quemener