Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Marathon du Mont-Blanc 2016 : favoris, parcours et météo

Marathon du Mont-Blanc

Les mauvaises conditions météorologiques printanières (froid, absence de l’anticyclone) et l’enneigement exceptionnel pour la saison n’ont pas favorisé la fonte des neige sur le terrain au dessus de 2000 m d’altitude.

Au regard de ces différents paramètres, les organisateurs du Marathon du Mont Blanc, 3ème manche du Salomon over the Mountain Running Challenge 2016, ont apporté des modifications au parcours du 80 km du Mont-Blanc mais aussi aux arrivées du KV, Marathon et 23 km en raison de travaux à Planpraz.

UNE COURSE A SUIVRE EN DIRECT ICI

La météo des prochains jours revient au beau et chaud (enfin) avec un risque d’orages pour samedi et dimanche et donc une possibilité de décaler l’arrivée du Marathon dans Chamonix (comme en 2014), si les orages sont confirmés pour dimanche (l’organisation en informera samedi).
INFOS MÉTÉO CHAMONIX

Du côté des favoris, le calendrier international très riche ce WE, le Lavaredo en Italie, la Western States 100 aux US pour le compte de l’Ultra Trail World Tour (UTWT) et Livigno en Italie (KV et Sky marathon) pour les Skyrunning World Series ont bien épuré le plateau.

RETOUR SUR MARATHON DU MONT-BLANC 2015 ICI

3 changements de parcours sur le 80 KM

Après plusieurs visites sur le terrain de la commission de sécurité, de nombreux névés persistent entre 1 900 m et 2 200 m et des sentiers ont été dégradés par la météo capricieuse de ce printemps.

Il est convenu que les parcours du 10 km, KM Vertical, 23 km et 42 km sont maintenus.

Quant au 80 km du Mont-Blanc, avec ses 6000 mètres de dénivelé et son parcours empruntant des passages en altitude, la commission sécurité a dores et déjà pris des premières décisions de sécurité.

1 / Le col de la Terrasse (2 648 m) est enneigé quasiment depuis Loriaz (2 020 m). Pour des considérations 80 km du Mont-Blanc - Col de La Terrasseéthiques, la commission de sécurité ne souhaite pas sécuriser ce secteur à grand renfort de centaines de mètres de filets de protection et de pose de main courante qui transformeraient la montagne en « stade ». Le respect de l’environnement reste une des valeurs fortes de nos courses.
Il est donc décider de ne pas franchir ce col et d’atteindre le barrage d’Emosson (1 920 m) en redescendant de Loriaz en direction de Vallorcine puis de remonter au col du Passet.

2/ L’accès à la tête de l’Arolette (2 333 m) n’est pas possible à cause d’un très long névé déversant. Peu avant l’alpage de Catogne les trailers prendront sur la droite en direction du sommet du téléski du Plan des Reines.

3/ Sur la fin du parcours l’accès au refuge du plan de l’Aiguille (2 233 m) est jugé trop dangereux du fait de nombreux névés déversants, d’autant plus que de nombreux coureurs réalisent cette section de nuit.
Il est donc prévu que les coureurs descendront sur Chamonix en passant directement par les alpages de Blaitière.

Le parcours ainsi modifié, du fait des conditions d’enneigement important, propose au total un kilométrage d’environ 81 km pour 6 000 m de dénivelé positif.

Arrivées communes pour le KMV, 23 km et le 42 km

La neige et les travaux du nouveau télésiège de la Parsa contraignent l’organisation à déplacer l’arrivée du 23 km et du 42 km sur le plateau de Planpraz au sommet du nouveau funiculaire. L’arrivée sera commune avec celle du Kilomètre Vertical qui sera aussi déplacée au même endroit. Pour conserver les 1 000 m de dénivelé positif, un géomètre a mesuré l’arrivée à 2 052 m. Le KMV aura donc un départ « fictif » place du Triangle de l’Amitié et le chronométrage sera lancé au croisement des jardins de Fujiyoshida et de la route de la Mollard à 1 052 m !

Les favoris sur le 80 km, le Marathon, le 23 km et le KV.

=> Sur le 80 km :
Aurélien Collet
, qui vient juste de boucler la MaXi-Race à la deuxième place, est l’un des favoris.
80 km du Mont-Blanc - Seb ChaigneauSébastien Chaigneau 10ème en 2015 et 6ème de la XL Race du lac d’Annecy a préparé ce rendez vous.
Diego Pazos, 3ème de La Transgrancanaria 2016 et 4ème de la XL Race pourrait bien jouer le podium.
Jordi Gamito, 10ème Transgrancanaria et 9ème de l’ultra TrailAustralia 2016, aime les parcours longs.
On citera aussi es Français Guillaume Beauxis, Roland Claverie, Rémi Berchet (5ème de la MaXi Race 2016), Ugo Ferrari, Matthias Mouchart, Lionel Poletti ou encore le chamoniard Sacha Devillaz, 4ème de la CCC 2015 qui évolue dans son jardin,pourraient intégrer le Top 5.

Chez les dames, la Française Caroline Chaverot semble intouchable, sauf incident et si elle a bien encaissé ses 2 derniers WE de repérages en Espagne et au Portugal des prochains mondiaux devrait pouvoir s’imposer.
La concurrence sera a observer du côté de la Chinoise Dong LI, l’Italienne Sonia Locatelli, l’Anglaise Helen Green, la Suissesse Helen Blatter et Mailys Drevon.

=> Sur le 42 km :
Et si la victoire revenait à un Français ?
Le premier nommé est Cédric Fleureton, l’ancien double vice Champion d’Europe de Triathlon, 6ème en 2015,

MARATHON DU MONT BLANC 2015

C. Fleureton & N. Bouvier Gaz (2015)

champion de France de course 2016, il a minutieusement préparé cet objectif.
Mais aussi Xavier Thévenard, qui prépare la Hard Rock 100, vient de prendre la 3ème de La Transjutrail et vient au Marathon pour travailler sa vitesse.
Le Triathlète Tony Moulai, ancien Triathlète lui uassi Vice Champion d’Europe, il pourrait bien attaquer la montée des Posettes dans le groupe de tête, il s’est imposé au Lozère Trail et a énormément progressé.
Mais aussi côté Français, Vincent Viet (vainqueur de la XL Race 2016), Mika Paséro (forfait – blessé), Greg Vollet, Bertrand Brochot, Sylvain Camus, François Holzerny, Renaud Jaillardon, Yoan Stuck, Matthieu Brignon et le basque Bernat Marmissolle.

Côté étrangers, l’Américain Max King (3ème en 2015) pourrait inscrire son au palmarès, le Chinois Longfei Yan a le potentiel pur intégrer le Top 5, mais aussi le Norvégien Eirik Haugsnes, le Belge Etienne Van Gasse (9ème en 2015) et le jeune Suisse Rémi Bonnet qui abordera son premier 42 km après sa fin de saison 2015 époustouflante en trail.

Chez les dames, l’Américaine Megan Kimbell devrait être forfait pour aller sur l’épreuve de Skyrunning Italienne, la Suédoise Ida Nilsson, lauréate de La Transvulcania 2016 fera parler ses qualités athlétiques pour essayer de décrocher un second joli succès.
A suivre Amandine Ferrato qui réalise une belle saison 2016, Stéphanie Duc qui revient sur des formats plus courts et Elisa Bollonjeon.
Mais aussi la Sud Africaine Landie Greyling, Hiske Weismann des Pays Bas et l’Australienne Emma Rilen.

=> Sur le 23 km :
Robbie Simpson
, second de Neirivue – Le Moléson la semaine passé fait figure de favori, Thibault Baronian Marathon du Mont-Blancpourrait accrocher un nouveau succès en 2016 mais aussi Sébastien Fayolle, Laurent Vicente, Xavier Moulin, Bertrand Hamoumraoui, Gregory Gex, Paul Mathou (vainqueur en espoir en 2015) et les jeunes Gédéon Pochat et Robin Juillaguet, champion de France espoirs de course en montagne 2016.

Chez les dames la Norvégienne Yngvild Kaspersen renouveler sa victoire de 2015, mais elle devra faire face à Céline Lafaye, 3ème du Marathon en 2015,

=> Sur le KV :
Chez les hommes on suivra, Rémi Bonnet, les Américains Max King et Andy Wacker, le Norvégien Erik Haugnes, l’éternel Jonathan Wyatt et les Français Greg Vollet et Adrien Michaud.

Chez les dames, la victoire pourrait se jouer entre Célia Chiron, Jessica Pardin, la Russe Ekaterina Mityaeva et la Norvégienne Hilde Aders.

Par Fred Bousseau – texte et photos

Marathon du Mont-Blanc 2016