Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Maxi Race 2017 – F. D’Haene, C. Chaverot, S. Spehler et P. Tramoni lauréats.

Maxi race 2017 - François D'Haene

Cette 7ème édition de la MaXi Race aura tenu son rang d’épreuve majeure du calendrier national, tant au niveau de l’intérêt grandissant pour cette manifestation (7 500 concurrents), que pour le spectacle offert dans cet écrin entre lac et montagne, que par le niveau des coureurs engagés et les lauréats 2017 de cette édition disputée sous une très forte chaleur.
Voir la preview des favoris ICI et l’historique de la course

Le King s’appelle bien François D’Haene

Sur la nouvelle course, la XL Race (110 km / 6 300 m D+), les 2 favoris n’ont pas failli aux pronostics, François D’Haene a tranquillement passé la première partie de course dans la nuit avec Max King, Cédric Célarié et Pascal Giguet avant de s’échapper au lever du jour pour ne jamais être inquiété, 7’ au km 65, puis 12’ au km 85 c’est avec presque 40’ d’avance qu’il s’impose et inscrit son nom au palmarès.
Maxi Race 2017 - Fred Bousseau - François D'HAene« J’étais moins bien qu’à Madère, j’avais pas les mêmes sensations, il faisait très chaud sur la seconde partie, j’ai craint à un moment de faire une déshydratation, il a fallu gérer pour ne pas trop boire non plus ».
François D’Haene a maitrisé et contrôlé la course, une gestion parfaite et l’expérience l’ont conduit à ce succès, une fois de plus il montre qu’il est bien le roi de la discipline sur ces distances.
Max King est arrivé très exténué, mettant près de 20 minutes à retrouver ses esprits « je suis très content de cette seconde place, c’était très dur il faisait très chaud sur la fin de course ».
Maxi Race 2017 - Fred Bousseau
Cédric Célarié, ancien cycliste professionnel termine 3ème, aujourd’hui chef de chantier, il s’est mis au trail depuis 3 ans « je fais cela pour mon plaisir, j’ai pas toujours le temps de m’entraîner, je ne me fixe pas d’objectifs, je suis très content d’être sur le podium aux côtés de ces 2 champions ».
Chez les dames, Caroline Chaverot, de retour à la compétition a dominé la course sans laisser de chances à ses adversaires, s’approchant même à un moment du podium scratch, « je suis contente, ça s’est bien passé, il y a 4 jours je n’étais pas encore certaine d’être au départ. Je sens qu’il me manque encore de l’Endurance en vue de la Hard Rock aux Etats Unis en Juillet. »
Andréa Huser arrive 1h10 plus tard et Francesca Canepa 2 h après et très contente de sa place, un classement qui aura été le même tout au long de la journée.

« Je me suis allongé 5’ dans le chemin avant Menthon » : S. Spehler

=> Sur la Maxi Race (83 km / 5 200 mD+), Sébastien Spehler a fini par conjurer le sort « tourner la page et écrire un nouveau chapitre » comme il le décrivait sur la ligne d’arrivée. « j’avais besoin de franchir cette ligne d’arrivée et gagner c’est une grande satisfaction », lui qui l’avait emporté en 2015 avant de connaître un drame en 2015 lors des Championnats du Monde et un nouvel abandon en 2016.

En effet, il revenait sur ces faits, «en 2015, ma grand-mère est décédée à Bluffy alors qu’elle était venue m’encourager au bord du chemin, (NDLR, il avait lui même abandonné quelques centaines de mètres avant ce drame victime d’un léger malaise), et l’an passé il avait abandonné à Menthon n’arrivant pas à surmonter ce douloureux souvenir « c’était très difficile émotionnellement l’an passé » !

Maxi Race 2017 - Fred BousseauUne course loin d’être gagnée, même s’il s’échappe du groupe de leader dès le km 6 dans la montée du Semnoz, il passera ensuite à Doussard en moins de 4h avec 7min d’avance sur l’Espagnol Eugeni Gil qui abandonnera après le Chalet de l’Aulp et plus de 12min sur Michel Lanne.
Avant Menthon St-Bernard, son point noir, il va connaître un passage à vide, « je me suis allongé au moins 5’ dans le chemin, je me rendais même pas compte que j’étais sur les cailloux. Le téléphone étant dans le matos obligatoire, j’ai appelé ma copine et elle m’a bien reboosté ».

Au passage à Menthon St Bernard, Michel Lanne croise même le leader à la sortie du ravitaillement, l’écart est descendu à 3’, « on s’est regardé » ajoute M. Lanne sur la ligne d’arrivée, « c’était à celui qui craquerait le premier, mais finalement Seb était le plus fort physiquement et mentalement, je suis content pour lui ».
Maxi Race 2017 - Fred Bousseau
Le fondeur Aurélien Patoz, termine 3ème à 30min du vainqueur, une place quile satisfait après sa victoire aux Forts de Besançon 15 jours plus tôt.

Chez les dames, la Réunionnaise Perrine Tramoni franchit la ligne d’arrivée avec on bébé âgé de 1 an, affichant un large sourire, un émerveillement dans son regard et une joie communicative.
« Je n’en reviens pas, je suis très heureuse, ma force c’est lui », en embrassant sa jeune progéniture, « j’habite la Réunion, je suis habituée à la chaleur et ça a été un atout pour moi, c’était magnifique ».
Lisa Borzani termine seconde d’une course « plus difficile que le MIUT un mois plus tôt en raison de la chaleur », suivie de Katie Kaars Sijpesteijn.

La révélation Elie Besson-Pithon sur le Marathon

Sur la Marathon Race (42 km / 2800 m D+), disputée le dimanche, le plateau annonçait une belle bataille, au passage après Menthon Saint Bernard et avant la dernière difficulté (Mont Baron / Mont Veyrier) à 12 km de l’rrivée, 10 garçons se tiennent en moins de 9 minutes.
Maxi Race 2017 - Fred BousseauLa chaleur étouffante, 32° à l’arrivée, peut encore faire des dégâts, Clément Molliet mène la course jusqu’au sommet du Veyrier, à moins de 3km de l’arrivée, il se fait rejoindre par le jeune Elie Besson-Pithon (19 ans), qui reprend 10′ en l’espace de 10 kilomètres, et qui bascule en tête dans la descente.
C. Molliet ne peut suivre le rythme, victime de débuts de crampes, il s’accroche alors à cette seconde place, mais à 1500 m de l’arrivée, le jeune et fougueux Ardéchois est contraint de ralentir « j’avais les jambes qui tétanisaient et ensuite je n’arrivais plus à relancer sur le plat du dernier kilomètre ».
Clément Molliet reprend in extremis les commandes et s’impose en un peu plus de 4h devant Elie Besson-Pithon, suivi de Robin Cattet, puis Gédéon Pochat (2ème espoir) et Alex Pellicier.
Chez les dames, Cécile Clet l’emporte 50’ après le vainqueur hommes, Christelle Bassereau prend la seconde place 20’ après, dépassant dans les 500 derniers mètres Julie Galland qui n’arrivait plus à garder de vitesse pour rallier l’arrivée, mais satisfaite de ce podium.

PHOTOS MAXI RACE 2017 ICI

Hommes
1 : Francois D’Haene (FRA) en 12h55’00 »
2 : Max King (USA) en 13h34’49 »
3 : Cedric Célarier (FRA) en 13h51’46 »
Femmes
1 : Caroline Chaverot (FRA) en 15h08’59 »
2 : Andréa Huser (SUI) en 16h19’52 »
3 : Francesca Canépa (ITA) en 17h04’38 »

Maxi Race 2017 - Fred Bousseau• Résultats Maxi Race – ICI

Hommes
1 : Sébastien Spehler (FRA) en 8h47’47 »
2 : Michel Lanne (FRA) en 8h56’44 »
3 : Aurélien Patoz (FRA) en 9h18’19 »
Femmes
1 : Perinne Tramoni (FRA) en 10h50’32 »
2 : Lisa Borzani (ITA) en 11h05’39 »
3 : Katie Kaars Sijpesteijn (GBR) en 11h59’13 »

• Résultats Marathon Race – ICI

Hommes
1: Clément Molliet en 4h02’27 »
2: Elie Besson-Pithon en 4h04’40 » (1er espoir)
3: Robin Cattet en 4h06’15 »
Femmes
1: Cécile Clet en 4h58’23 »
2: Christelle Bassereau en 5h19’37 »
3: Julie Galland en 5h20’03 »

VIDEO DE LA MAXIRACE 2017

Par Fred Bousseau – ©photos et film Fred Bousseau (réalisé et monté à l’Iphone)