Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

MDS 2012 : 3ème succès pour L. Klein, C. Le Saux 6ème

Le 27e Sultan Marathon Des Sables s’est achevé aujourd’hui par une 6e étape de 15,5km dans le cadre majestueux des dunes de Merzouga. Figées depuis la veille, les positions de leaders hommes et femmes n’ont pas bougé lors de ce final.
La Champenoise Laurence Klein (22ème au scratch) remporte son troisième MDS, après ceux de 2007 et 2011. Elle devance la Marocaine Meryem Khalid qui pour sa première participation sur l’épreuve s’offre même deux victoires d’étape dont la dernière au pied des dunes de Merzouga. Une autre tricolore, la Nordiste Karine Baillet, spécialiste des raids multisports (victoire sur le Raid Gauloise et vice-championne du monde de raids) complète le podium pour sa première participation.
Chez les hommes, le Jordanien Salameh Al Aqra, 41 ans, remporte enfin une course qu’il convoitait depuis plusieurs années. Quatre fois sur le podium lors des quatre dernières éditions, il succède au palmarès à son grand rival marocain Rachid El Morabity, contraint à l’abandon sur blessure sur la grande étape de 81,5km, alors qu’il avait écrasé les premières étapes. Il met fin à 15 ans de domination marocaine. Derrière, Mohamad Ahansal, quatre fois vainqueur, voit l’épreuve lui échapper une seconde année de rang. Le podium est complété par le Marocain Aziz Al Akad, qui grâce à sa victoire dans la dernière étape, arrache la troisième place à Carlos Alberto Gomes De Sa.
Christophe Le Saux termine 6ème à 2h03min, Jean Sébastien Braun 10ème à 2h46min, Marco Olmo s’adjuge une nouvelle fois une place dans le TOP 15 à 4h01min du vainqueur.
Réactions
Laurence Klein – 1ère femme : « Je suis heureuse d’en finir. J’ai vécu des jours difficiles. Plus encore avec la blessure de mon compagnon Damien hier à la veille de l’arrivée. Les années passent, j’ai 43 ans et je dois maintenant lutter contre les plus jeunes. Cette édition a été très dure. On a vu beaucoup de bons coureurs habitués aux courses d’endurance se casser en tête de course. Mais le MDS c’est aussi du partage. Et une fois encore, ce fut le cas."
Karine Baillet – 3e femme : " Cette épreuve est extraordinaire. J’étais là pour l’association Digest Science. Je trouve que le MDS est tout simplement magique. Je reviendrais peut-être un jour.
Christophe Le Saux – 1er français : " C’est une très belle course sportive. Mais je retiens surtout le partage et la communion entre coureurs. C’est la plus belle chose avec les encouragements reçus toute la semaine."