Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

MDS 2012 : L. Klein intouchable, S. Al Aqra malgré lui.

Rien ne laissait présager un tel rebondissement.
A un kilomètre de l’arrivée de l’étape longue hier soir, le Jordanien Salameh Al Aqra devançait le Marocain Rachid El Morrabity alors leader au classement général de quelques minutes.
Soudain, ce dernier ressentit une violente douleur à la cuisse gauche. Forcé à utiliser sa fusée de détresse, il était très vite pris en charge par les médecins de la course pour être examiné à la clinique du bivouac. L’échographie a révélé une lésion musculaire importante au quadriceps. Il devra être hospitalisé dans les prochains jours.
Ce coup du sort profite par conséquent à Salameh Al Aqra.
Avec 21’38’’ d’avance sur Mohamad Ahansal, la voie du succès semble toute tracée, sauf pépin physique.
Le podium est pour l’instant complété par le Portugais Carlos Alberto Gomes de Sa à 1h27’05.
Les Français(es) bien placé(e)s
Christophe Le Saux, quatrième de l’étape marathon se repositionne à la 6e place du général à 1h43’32’’ quant-à Jean Sébastien Braun il occupe une excellente 10ème place.
Chez les femmes, si Laurence Klein confirme sa suprématie sur l’épreuve, en remportant son quatrième succès et une 19ème place au classement général, la surprise vient de la Française Karine Baillet.
Dans une forme ascendante depuis quelques jours, elle a pu prendre le dessus sur la Marocaine Meryem Khali lors de cette étape au cours de laquelle le vent n’a eu de cesse de souffler, la devançant devance donc 18’49’’.
Place ce vendredi à l’étape marathon de 42,2km, la dernière occasion pour Ahansal, à la veille de l’arrivée, de priver Al Aqra de sa première couronne sur le MARATHON DES SABLES.

Réaction de Sylvain Bazin :
"J’ai donc bouclé, sans difficultés ou presque, la longue étape de ce MDS, me contentant de marcher pratiquement de bout en bout, d’un bon pas, sur ces 81,4 kms qui alternaient dunes, longues traversées, pistes et ergs. Quelques jolis passages, notamment des dunes peuplées de chameaux noirs, émaillaient cette étape qui m’a paru moins ennuyeuse que les précédentes, malgré quelques longues lignes droites tout de même.
J’ai mis 13h30 pile pour marcher cette longue étape, ce qui m’amène d’ailleurs à la 150e place, preuve de l’état de fatigue générale du peloton. Les CP étaient souvent les bienvenus, ils marquaient des pauses et des respirations dans cette longue marche.
La nuit m’a cueilli à une vingtaine de kilomètre de l’arrivée, et elle m’a incité à discuter avec deux compagnons de route, Jean-michel puis Antoine, l’obscurité déliant sans doute les langues. En effet, en dehors de ces instants et d’autres échanges avec des amis ou des coureurs qui me connaissent, l’ambiance générale est assez studieuse, les coureurs semblent accomplir un peu l’effort de leur vie. Et c’est vrai aussi que j’étais un peu dans ma bulle aussi sur cette longue étape, qui m’a semblé bien plus agréable que les trois premières"

Classement général
1. Salameh Al Aqra : 15h29’45’’
2. Mohamad Ahansal à 21’38’’
3. Carlos Alberto Gomes de Sa à 1h27’05’’
6. Christophe Le Saux à 1h43’32"
10. Jean Sébastien Braun à 2h06’27"
13. Marco Olmo à 3h18’15"
15. Damien Vierdet à 3h47’10"

FEMMES
1. Laurence Klein : 20h02’19’’
2. Karine Baillet à 1h36’43
3. Meryem Khali à 1h55’35’’