Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Mondiaux de trail / Femmes – N. Mauclair telle l’éclair…

Le titre mondial féminin est resté possession de l’équipe de France. Si Maud Gobert n’a pu conserver son titre mondial décroché il y a 2 ans au Connemara, c’est son équipière de l’équipe de France Nathalie Mauclair qui l’a emporté, menant comme à son habitude la course de bout en bout. Le triomphe français féminin est complété par la seconde place de l’expérimentée Aurélia Truel, et le titre mondial par équipes grâce à Stéphanie Duc, 3e Française.

Photos des Championnats du Monde de Trail 2013

mondial_trail_conwy (11 sur 45)

Après seulement 4 ans d’expérience en trail, Nathalie Mauclair, ancienne VTTiste et toujours raideuse, a décroché la victoire la plus significative de sa jeune carrière en course à pied. L’élève de Dominique Chauvelier n’aura pas pu se résoudre à rester dans l’ombre, et aura opté pour sa stratégie préférée en cette journée ensoleillée : partir devant, et essayer de tenir jusqu’au terme de l’épreuve. « Je sais que c’est toujours une tactique risquée, mais je ne sais pas faire autrement » en sourit Nathalie.  » J’ai l’impression de louper quelque chose si je n’agis pas comme ça en course. On me dit souvent d’apprendre à être tactique, mais je n’y parviens pas » poursuit l’infirmière sarthoise.

N. Mauclair décroche le titre mondial 2013 après M. Gobert en 2011

« Mais c’est vrai que dans le premier tour, je n’étais quand même pas très rassurée. Je ne savais pas trop si je devais continuer, attendre, temporiser. Mais au bout de deux heures de course, j’ai su que les jambes étaient là ; psychologiquement, je me suis libérée, et sur la fin de course, j’ai pu voir des choses que je n’avais pas vu dans les premiers tours, j’ai pu un peu profiter de l’environnement, de l’ambiance, c’était formidable ! » explique Nathalie, qui n’en croyait toujours pas ses yeux. « C’est magique. J’en ai pleuré sur la ligne. C’est une énorme récompense après tous les sacrifices que je fais, vis à vis de mes enfants notamment. Parfois je culpabilise de ne pas les voir assez souvent… » explique, presque gênée, Nathalie. « Je rêvais d’un Top 10, et de faire 3e Française. Au final, je gagne avec une bonne avance, c’est incroyable. J’ai une grosse pensée pour Fiona Porte et Laurence Klein qui n’ont pas pu être avec nous aujourd’hui, et également pour Maud Gobert qui m’a donné de précieux conseils sur la façon d’aborder ce genre de course ».

truel

Derrière elle, Aurélia Truel complète le succès français au féminin. « C’était un parcours un peu vicieux. Je savais qu’il ne fallait pas que je parte à 15km/h, même si c’était tentant au début. Car on risquait de ne pas s’en remettre « explique la coureuse parisienne. « J’ai donc fait les deux premiers tours en dedans, essayé de gérer au mieux mon effort, mais j’ai quand même eu des crampes dans le dernier tour. » Heureusement pour Aurélia, les nombreux ravitaillements intermédiaires l’aideront à s’hydrater et à soulager ses douleurs. Son expérience du long, sa capacité à bien descendre l’auront aussi protégé du retour de ses adversaires britanniques et italiennes, restées à l’affût du podium, avec Maria Parigi et Joanna Zakrewski, finalement arrivées à ses talons. « Mon but est rapidement devenu de jouer la gagne par équipe, et de ne pas tenter de rattraper Nathalie devant. J’aurais pu me réveiller plus tôt et essayer de revenir. Mais c’était trop risqué. J’ai donc joué le jeu de l’équipe ». Bien lui en pris, puisque grâce à cette 2e place et celle de Stéphanie Duc, l’équipe de France féminine conserve son titre mondial par équipes.

mondial_trail_conwy (13 sur 45)

LES CHAMPIONNATS DU MONDE DE TRAIL 2013

Accédez ici à la galerie photo de la course

Luc Beurnaux – Photos JM Mouchet