Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Montagn’hard, une 5ème édition le 6 juillet 2013

La « Montagn’hard » est une épreuve hors norme se déroulant en balcon du massif du mont Blanc à Saint Nicolas de Véroce, petit village haut-savoyard situé à 1180m d’altitude. La course est considérée comme difficile et très esthétique.

De la « pureté du geste » et du coté « sauvage » parlent ses afficionados ! Elle emprunte les plus beaux sentiers des pays du Mont Blanc et du Val Montjoie notamment la fabuleuse crête qui relie le Mont Joly à l’Aiguille Croche.

Dès le début, les organisateurs souhaitaient rester fidèle à une certaine philosophie. L’esprit de la course s’est construit autour de l’authenticité et la sympathie des personnes du village et de l’association ainsi que de l’amour de la nature et de la course à pied en montagne. Outre son parcours splendide, l’objectif principal de la « Montagn’hard » est d’être proche des gens et surtout rester conviviale. Ces valeurs n’ont pas changé en 4 années et font la fierté de toute l’équipe de bénévoles.

En 2009 puis en 2010 lors de violents orages, l’organisation fit le choix d’interrompre l’épreuve et de la faire redémarrer à la grande satisfaction des participants. Consciente du milieu dans lequel se déroule la course, l’organisation tient à sensibiliser autant sur le respect de l’environnement (la course traverse la Réserve Naturelle des Contamines-Montjoie) que sur les dangers de la montagne.

Authenticité et pastoralisme au programme

Les rhododendrons, les myrtilles, les forêts, les sentiers, les torrents, la vue sur le Mont Blanc, les chamois, les bouquetins, les troupeaux de moutons et les vaches, 3 sommets à franchir, des lacs étincelants, les gens du pays… Tout est magnifique et à respecter. Pourtant quand les éléments se déchaînent, l’émerveillement doit laisser place à l’intelligence et à la sécurité, que l’on porte ou non un dossard. Souvent des choses simples comme s’habiller, boire, manger ou faire demi-tour deviennent compliquées sur un ultra-trail.
Savoir rester humble et concentré durant la course est un gage de réussite, une préparation longue et sérieuse est vivement conseillée !

Il existe trois parcours : la Montagn’Hard 37 (3200m d+), la Montagn’Hard 60 (5000m d+) et la Montagn’Hard 100 (8200m d+). L’organisation propose dès la fonte des neiges au printemps 2013 plusieurs stages de reconnaissance et d’entraînement. Le nombre de coureurs est limité à 600 dont 200 sur le 100 km. Les coureurs du 100 peuvent bifurquer sur le 60.

L’édition 2013 se tiendra les 6 et 7 juillet. Il faudra faire attention aux inscriptions, l’édition 2012 ayant fait pour la première fois le plein d’inscrits, les quotas risquent d’être atteints vite cette année. Encore une fois, la convivialité sera au rendez-vous avec bière offerte à l’arrivée, apéritif géant le samedi soir et repas d’après-course le dimanche midi. A noter cette année une nouveauté, les trois courses bénéficient de 2 tarifs, un remboursable sans justificatif (jusqu’à une semaine du départ), l’autre non-remboursable.

Les vainqueurs
2012
100 km Cointre Cyril 18:28:56 et Thibault Stéphanie 31:07:06 (85 coureurs classés)
60 km Trivel Lionel 7 :38 :58 et Julia Anne-France 10:07:04 (179 coureurs classés)
37 km Chaigneau Sébastien 4:05:36 et Benedicto Juliette 5:21:19 (180 coureurs classés)

2011
110 km Jouband Frederic 17:13:11 et Chatelain Valérie 23:45:50 (67 coureurs classés)
60 km Prost-A-Petit Pierre 8:24:08 et Villette Nathalie 11:11:02 (130 coureurs classés)
37 km Martin David 4:31:01 et Roy Stéphanie 5:31:01 (126 coureurs classés)

2010
120 km Pommeret Ludovic 20:14:41 et Gruffaz Corine 31:21:24 (47 coureurs classés)
60 km Barthes Serge 7:55:21 et Lagadic Stéphanie 12:39:54 (78 coureurs classés)
37 km Guimet Alain 4:53:00 et Foulet Lauriane 5:50:15 (129 coureurs classés)

2009
113 km Antoine Guillon 20:04:15 et Virginie Duterme 33:19:37 (82 coureurs classés)
37 km Nicolas Mermoud 4:29:49 et Jessica Mercier 5:46:28 (101 coureurs classés)

Infos : ICI