Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Nain grand vainqueur de l’Ultra du Verdon

Grand moment d’émotion samedi soir à 20H43 précises lorsque les deux premiers coureurs du 100 km, Sébastien Nain (N°5) et Christophe Le Saux (N°97) ont franchi, main dans la main, la ligne d’arrivée à Aiguines. Une performance d’autant plus spectaculaire que le vainqueur Sébastien Nain a pulvérisé le temps historique de cette course avec 45 minutes d’avance sur le précédant record soit tout juste 15H pour
réaliser les 102 km de cet Ultra Trail
Au temps cumulé, le guyanais Christophe Le Saux a, pour sa part, réalisé ce parcours en 15H43, suivi de Philippe Bonidan (N°90) qui a franchi la ligne d’arrivée à 21H50 soit 1H17 plus tard…
Le plus impressionnant sans doute était d’observer la “fraîcheur” de ces candidats après ces 15 heures minimum d’efforts intenses et de conditions extrêmes. Du haut, du très haut niveau, et une grande dose d’admiration dans les rangs de l’organisation et des spectateurs…
Si l’aventure victorieuse a pris fin dans la soirée pour une vingtaine de candidats, tous les autres ont passé, tout ou partie de la nuit dans les canyons et les cols du Parc régional naturel du Verdon, en passant par la cime du grand Margès, le point culminant du parcours. Les arrivées du 100 kms se sont ainsi échelonnées durant toute la journée de ce Dimanche, certains candidats ayant croisé à 08H30 les 103 coureurs qui prenaient le départ du 35km. Le tout dernier candidat du 100 kms, Cristian Chiurlea (N°116) est arrivé à 13H51 après 32H51 de course, tandis qu’on recensait au total une cinquantaine d’abandons.
La nuit fût aussi particulièrement difficile et laborieuse pour toute les équipes bénévoles de l’organisation, contraintes d’intervenir à de très nombreuses reprises sur le parcours pour remettre des coureurs égarés sur le bon chemin, en raison d’un débalisage sauvage fait dans la zone d’Aiguines .

Ce mati, soleil radieux, peu de vent, grand ciel bleu… la météo avait résolument choisi d’offrir aux candidats du 35 km ses conditions les plus favorables en ce dimanche de Fête des Mères. A 08H30 précises, les 103 participants de cette course ont donc pris le départ à un rythme effréné. Cette version plus courte était
toute aussi éprouvante et technique avec un dénivelé de 2 104 mètres variant de + 1 044 m à – 1 029 m. Le tracé a conduit les participants d’abord au point de la Petite Forêt, puis au col d’Illoire avant de rejoindre Aiguines. Le premier a avoir franchi la ligne d’arrivée est le varois Mathias Creté  à 12H20 après avoir effectué son parcours en très précisément 3H50:51’. Une belle avance de 9 minutes sur le second arrivant, Alexandre Palix (Dossard N°71), suivi de Stéphane Blanchier.

Reportage complet dans le prochain Endurance Mag

Résultats complets à venir.