Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

O. Perez Lopez ajoute le Grand Raid Occitan à sa collection

Originaire de Vailhan, lieu de départ de la « 6666 Occitane », Antoine Guillon (41 ans), et son épouse Anne, sont les initiateurs de ce Raid, créé en 2010, avec leur association « Team 6666 Occitane ». Une affaire de famille, car les enfants du couple, Stélio (14 ans) et Adèle (16 ans), sont également impliqués dans l’organisation de cette épreuve qui propose donc 6666m de dénivelé pour les 118km, et 7777m pour le Grand Raid Occitan.
Une nouveauté cette année, qui se dispute sur 148km, au départ du lac du Salagou… A partir de Vailhan, les deux parcours sont identiques, pour rejoindre l’arrivée située à Roquebrune dans la vallée de l’Orb, après une magnifique traversée du massif du Caroux, dont le sommet de la table d’orientation culmine à 1100m. Une affaire de famille avec deux nuits sans sommeil, comme pour certains participants d’ailleurs qui sont engagés sur le Grand Raid.
Le premier d’entre eux, Oscar Pérez Lopez a réalisé un énorme écart pour remporter le Grand raid occitan en 21h06, loin devant Jean-Claude Mathieu (24h19), Sylvain Ratia (25h16) et Lucas Papi (26h37). Cet Espagnol de 39 ans, originaire de la province de Huesca, avait déjà inscrit son nom au palmarès de la première édition de la 6666 Occitane où il s’était imposé en 15h33’.
Parti cette fois sur les 148km du Grand Raid Occitan, il a toujours mené la course, et possédait déjà environ deux heures d’avance sur les autres concurrents à Olargues (118e km). A Olargues, en fait, il ne sera pas le premier coureur à passer, car devancé de cinq petites minutes par le leader de la 6666 Occitane, l’Ariégeois Sébastien Buffard, parti vendredi à minuit de Vailhan, tandis que les participants du 148km étaient partis du Salagou 6 heures plus tôt. « J’ai souffert de la chaleur, surtout hier soir, car l’atmosphère était étouffante au cirque de Mourèze. Je vais maintenant gérer mon effort jusqu’à l’arrivée à Roquebrune », disait-il tandis qu’il se ravitaillait longuement.
Sur la 6666 Occitane, la victoire est revenue à Sébastien Buffard (14h29), devant Renaud Rouanet (15h17) et Prosper Randriasoulaga (16h55)… A seulement 30 ans, le vainqueur ariégeois (Saint-Girons) a fait preuve d’une belle maitrise. Il affichait encore une fraîcheur physique étonnante lors du passage à Olargues (88e km) alors qu’il caracolait en tête et avait repris le leader du Grand Raid, passé à Vailhan 2 heures avant son départ effectif.
Renaud Rouanet, l’enfant du pays, termine deuxième. Il habite maintenant à La Chapelle en Vercors, dans la Drôme, mais il est natif de St Vincent d’Olargues (!), un petit village tout proche. Il y avait des supporters venus l’encourager, sur les terres de ses premiers footings. Depuis, son palmarès est assez éloquent : 2e du Mercantour en 2007, 2e de la CCC en 2008 et 4e de La TDS (Traces de Savoie) en 2009…