Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

OCC – Pinsach se joue de Court

OCC 2015 - podium hommes

Pour sa deuxième édition, l’épreuve Orsières-Champex-Chamonix a vu le triomphe du Catalan Marc Pinsach Rubirola, qui aura joué au chat et à la souris avec Sylvain Court durant les 53km et 3300m D+ du parcours – (Preview des favoris course par course ICI).

PHOTOS OCC 2015

3e de cette épreuve en 2014, le skieur alpiniste catalan, champion du monde espoirs de cette discipline il y a quelques années, aura appris de ses erreurs de l’an passé pour s’imposer en 5h21:38, avec 1’45 d’avance sur le Champion du monde de trail 2015, Sylvain Court. « Cette fois-ci, je suis parti très très prudemment, pour conserver de l’énergie pour la fin de course » racontera le jeune homme de 26 ans, originaire de Cassa de la Selva (Costa Brava). Attentif également sur la gestion de son ravitaillement, Pinsach s’est retrouvé en tête en compagnie de Sylvain Court dans la première montée du parcours, en direction de Champex, au kilomètre 7. « J’ai pu constater alors que Sylvain était beaucoup plus à l’aise que moi sur les parties de replat, mais que je montais peut-être mieux que lui ». Les deux hommes resteront ensemble jusqu’à Trient (km 24). Dans la longue montée vers Catogne, Pinsach haussait le rythme et décramponnait Sylvain Court, toujours en embuscade, autour des 2 minutes. « Je savais que l’autre moment clé se situerait après le Col des Montets » analysait Pinsach après course. « J’avais de super jambes à ce moment-là, tout comme à La Flégère. »

IMG_3994

Toujours sous la menace de Court, excellent descendeur, Pinsach devait désormais préserver son petit matelas de 5 minutes dans la descente  vers Chamonix. « Je n’étais pas rassuré, connaissant les qualités de Sylvain en descente. Mais je me disais qu’avec 5 minutes, cela devrait être suffisant si j’arrivais à contrôler un peu ma course. » Sur la finish line, Marc Pinsach avait finalement conservé 2 minutes d’avance pour triompher sur cette édition, après une victoire sur le marathon de l’Ultra Andorra cette année. « Gagner ici, c’est au-dessus de tout. Parce qu’on profite de la médiatisation de l’événement. Cela dépasse même le cadre du trail. C’est un peu comme une victoire d’étape sur le Tour de France cycliste » image l’athlète du team Dynafit, qui ne connaissait pas plus que ça son adversaire du jour. « C’est vrai que quelques jours avant l’épreuve, j’ai tapé le nom de Sylvain Court dans Google. Et j’ai vu son palmarès s’afficher… je me suis dit que c’était cuit… Il est champion du monde de trail, et a battu Alberto Hernando, ce dont je suis incapable » se remémore Pinsach.

Sauf que l’Ibérique n’est sans doute pas tombé sur le meilleur Sylvain Court de la saison. En pleine préparation pour les Templiers, le champion du monde s’est attaché ces derniers temps à travailler sa vitesse, plutôt que le dénivelé. « J’ai fait par exemple une séance de 41km au seuil, sur du plat, dernièrement, alors forcément, faire aujourd’hui des montées de plus d’une heure, c’était un peu compliqué pour moi » sourit Sylvain. « Mais le but, c’était de m’imprégner de l’ambiance de l’événement, découvrir un parcours montagneux, et aussi subir un peu une course pour laquelle je n’avais pas vraiment fait d’entraînement spécifique. C’était aussi un moyen de me jauger, au sein d’un peloton d’une grande densité. J’ai pris un gros coup de chaud à La Flégère, et je n’ai pas pu revenir sur Marc Pinsach, qui était trop fort aujourd’hui. Mais je suis très satisfait de cette deuxième place », poursuit le champion du monde 2015. « C’était une façon de prendre mes marques cette année, car je compte bien revenir à Chamonix à l’avenir. J’avoue, l’UTMB me fait rêver… » conclut Sylvain Court.

Au prix d’un finish épique et ultra-serré, Germain Grangier arrache la dernière marche du podium. Habitué aux distances plus courtes, ce dernier avouera avoir serré les dents sur le fin du parcours, tiraillé par des crampes dans les derniers kilomètres, pour résister aux menaçants Romuald De Paepe (4e) et Roberto Sancho (5e).

Chez les filles, la course fut encore plus serrée avec les trois premières filles en 50 secondes. Celia Chiron l’emporte en 6h41:53, devant Cécile Lefebvre (6h42:19) et Caroline Benoît (6h42:43).

RÉSULTATS OCC 2015

IMG_7692

RETOUR COMPLET : TDSCCCUTMB

COMPTE RENDU – GALERIES PHOTOS – RÉACTIONS – CLASSEMENTS

Luc Beurnaux