Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Portrait : Serge Barthès discret mais talentueux

Serge Barthès, Pernes les Fontaines, unanimement apprécié pour son talent, modestie et gentillesse, est engagé dimanche 7 août autour de Barcelonnette sur le trail Ubaye Salomon.
Il n’aborde pas ce rendez-vous dans des conditions optimales. Il ressent encore une gène suite à une pubalgie l’automne dernier et souffre également d’une capsulite de la troisième métatarse. «  Mon objectif en Ubaye sera de terminer cette course d’un gros dénivelé montagnard et de donner le meilleur de moi-même même si je sais que je vais courir dans la douleur. »
Une vingtaine de victoires en trail et un nombre très important de podiums égrènent la carrière sportive de Serge Barthès, team Altecsport, mais ne changent rien à son calendrier. « Comme à mes débuts le choix de mes trails dépend de mes sensations. Je ne programme pas mes rendez-vous à l’avance, ce qui me pose des difficultés côté inscription et de ce fait, je ne participe pas à certaines courses. »
Serge Barthès deux fois vice-champion de France vétéran en 2008 et 2009, garde parmi ses résultats préférés des victoires au 100 km du Ventoux et grand raid du Gigondas, une autre au trail du Galibier, Terra Modena, Guillestrois, trolls en Norvège, Beaumes de Venise, 45 km du Ventoux, raid Celtique en Irlande et une cinquième place aux Templiers.
Agé de 52 ans, il a débuté le trail en 2000 après sa formation d’accompagnateur en montagne Depuis 2004 il s’inscrit régulièrement à des cyclosportives. Courir, pédaler, sont deux de ses passions. L’été le vélo sur route entre les trails améliore sa force musculaire, l’hiver le VTT lui permet de régénérer ses forces. « Vélo et trail offrent le plaisir de l’effort à la montée et la possibilité d’un peu récupérer à la descente. Le VTT se rapproche du trail et ouvre à un bon vététiste l’accès à des secteurs naturels sauvages et techniques. Le trail reste mon sport de prédilection et de compétition. J’effectue quelques cyclosportives dans la saison uniquement pour me mesurer et me situer par rapport aux autres cyclistes. Vélo de route et VTT facilitent mes récupérations et m’offrent des sorties agréables en groupe avec mon club. Quand on est fort en montée en trail ou à vélo c’est là que l’on fait la différence. Un petit bémol en trail : dans les descentes très techniques un très fort descendeur compensera son manque de puissance en montée. Le mental est déterminant comme pour n’importe qu’elle pratique sportive. Il faut qu’il soit présent et prenne le relais dans les moments de baisse de régime ou de lassitude. L’expérience montre que le corps humain s’adapte à de nombreuses situations même si on le pousse dans ses derniers retranchements. »
Le Ventoux est le terrain de jeu préféré de Serge Barthès. « Située tout près de mon domicile, cette montagne mythique fait parler d’elle en vélo grâce au Tour de France ou au critérium du Dauphiné Libéré. Plus récemment elle est également devenue un haut lieu du trail. Partir de Bédoin ou de Malaucène, à pied ou à vélo et atteindre son sommet relève de l’exploit pour les milliers de personne qui la gravissent chaque année. »
Crédit photos team Altecsport.
Infos : www.trailubayesalomon.com