Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Quand Martial Collomb sort de l’anonymat

Martial Collomb - Népal 2013

Concourue le 17 novembre dernier à Vétraz-Monthoux, dans l’agglomération annemassienne, s’invitant à la fois sur l’asphalte et chez Dame nature, la 30ème Course de la Colline a vu l’épreuve reine, longue de 11,7km, tomber dans l’escarcelle de Martial Collomb.
En réalité, il s’agit de son premier succès dans l’Hexagone et le troisième en comptabilisant les deux glanés en Suisse : le 35km du Trail de la Vallée de Joux, le 20 mai 2012, et le 49km du Trail du Barlatay, le 17 août 2013, ex aequo avec cet Helvète de renom qu’est David Janin, du Team Planet Endurance. 
Si cette victoire à la Colline peut, de prime abord, apparaître comme une surprise, elle ne l’est pas vraiment lorsqu’on compulse le pedigree de cet athlète, à la fois réservé et talentueux.
Haut-Savoyard pur jus, cet ingénieur informaticien qui demeure à Douvaine et bosse à Genève a grandi dans la commune de Neuvecelle, à proximité d’Evian-les-Bains où il a vu le jour le 2 avril 1985.

Eclectisme
Le 14 juin 2009, ce garçon d’1m76 pour 62kg chausse pour la première fois ses baskets à l’occasion de l’Assaut des Mémises, course de montagne de 9,2km pour 640m de dénivelée positive disputée dans son Bas-Chablais natal. Pointant à 11’ du lauréat

Martial Collomb sort de l'ombre

Martial Collomb

Benoît Thiéry, il se classera 21ème en 59’00. 
Martial va s’adonner essentiellement à la course nature, s’enflammant d’abord pour le trail, et ce quel que soit le format, du light à l’ultra. La course de montagne ne lui est pas non plus étrangère où pour rien au monde il ne manquerait l’échéance de Sierre-Zinal qu’il honore sans relâche à compter de 2010.
Néanmoins, il ne s’interdit pas de cavaler sur le bitume, à l’image du Tour du Canton de Genève 2013 (13ème), de son unique marathon (3h26’09 au Lac d’Annecy 2010) ou encore de ses trois 10km (marque référence en 36’26 à Thonon-les-Bains 2011). Des chronos qui, au passage, seraient tout autre si l’envie lui titillait de s’aligner de nouveau sur ces distances référentielles. « Pourquoi pas sur le très roulant 10 Kil’ de Cluses, le 13 avril prochain ? », s’interroge-t-il à l’heure actuelle. 
De même, on l’observe sur des manifestations où s’entremêlent route et nature, à l’instar de la Capeçone 2012 (4ème), puis dernièrement de la Course des Hermones (10ème) et donc celle de la Colline (victorieux).
Dépourvu de toute structure, le Chablaisien est simplement sponsorisé par Smartwool. De toute façon, quel que soit son niveau, aussi brillant soit-il, il n’a nullement l’intention de rallier à l’avenir un team digne de ce nom ou un club FFA, pas davantage de se placer sous la tutelle d’un coach. En effet, il assimile la course nature à un pur loisir, et non pas à une véritable ambition. Le fait de ne trouver aucune de ses prouesses sur sa page « Facebook », alors qu’il les accumule, ne fait que confirmer ce détachement. Ce qui ne l’empêche pourtant pas de faire feu de tout bois aux entraînements puis en épinglant le dossard, multipliant d’ailleurs les rendez-vous.

Changement de braquet
C’est dès 2011 qu’il va progresser de manière spectaculaire et continue. Cette année-là, il se montre ainsi à son avantage sur toute une série de compétitions dont la disparité saute aux yeux :
- Le 29km du Trail des Glaisins : 32ème en 3h04’49 (contre 105ème en 3h38’46 en 2010).
- Le 51km du Nivolet-Revard : 24ème en 5h19’01 (contre 351ème en 7h14’41 en 2010, alors long de 49km).
- Le 15km du Trail des Allobroges : 3ème avant d’être disqualifié en raison d’une erreur de parcours.
- La Course de la Dent d’Oche : 8ème en 59’03 (contre 20ème en 1h06’15 en 2010).
- Sierre Zinal : 95ème en 3h25’02 (contre 252ème en 3h53’21 en 2010).
Parallèlement, il découvre l’ultra sur l’Annécime New Maxi Race (33ème), récidivant trois mois plus tard sur la CCC (78ème).
Aujourd’hui, s’il préfère les aventures au long cours, il excelle avant tout sur le trail courte distance comme en témoignent ses remarquables prestations : en 2012, 13ème au Môle ; victorieux à la Vallée de Joux en Suisse ; 6ème à Sommand. Et cette saison, 5ème au Malpassant ; 3ème aux Crêtes à Bellevaux (coiffant sur le fil cet éminent spécialiste qu’est Sylvère Pruvost, relégué en 4ème position à 43’’) ; 2ème à Samoëns puis aux Brasses (à 46’’ du réputé triathlète Manuel Giordano-Rueda) ; 9ème à Montagnole. 
Sur le format compris entre 42 et 80km, ses perfs sont loin de passer inaperçues, ses divers résultats l’attestant amplement : l’an passé, 14ème aux Allobroges ; 9ème à Faverges ; 24ème à la 6000D ; 18ème à la Grande Casse ; 71ème à la Grande Course des Templiers. En 2013, 5ème aux Paccots ; 9ème au Vélan ; 1er ex aequo au Barlatay, autant de trails ayant lieu dans la Confédération Helvétique.

Martial Collomb - jeune talent du TrailSierre-Zinal, course de montagne par excellence, sera du même tonneau, le Douvainois s’appropriant le 11 août dernier la 63ème place en 3h21’24. Une terrible chute à 2km du but, le blessant légèrement à l’épaule, brisera cependant ses rêves d’améliorer sensiblement son chrono 2012 porté à 3h17’31 (75ème).

A vrai dire, il n’y a que le km vertical où il évolue un ton légèrement en-dessous, son meilleur temps à Manigod s’élevant l’an dernier à 45’51 sur la 3ème manche, soit à plus de 10’ du record établi en 35’26 par Kilian Jornet Burgada sur la seconde étape.

Quant à l’ultra, il achèvera la TDS, cuvée 2012, au 26ème rang avant de terminer cette saison 13ème sur le 83 bornes de la TransGranCanaria puis 2ème sur le Trail des 3 Vallées, épopée chère à Dacchiri Dawa Sherpa et Patrick Michel, qui sillonne l’Himalaya Népalais en 13 jours sur quelques 353km. Une contrée dont il est tombé amoureux, motif pour lequel il y retournera en janvier-février prochains.

Le Skyrunning dans le viseur
Ensuite, il sera temps pour lui d’entamer son calendrier 2014 par le Trail du Ventoux (16 mars), manche inaugurale de l’inédit Salomon Skyrunner France Series, créé sous l’impulsion de Jean-Michel Faure-Vincent, jamais avare d’idées. Un circuit de haute volée que Martial compte bien défier puisqu’il a l’intention de cocher deux autres épreuves, nécessaires pour figurer dans le haut du classement final : l’Ice Trail Tarentaise (13 juillet) et le Serre Che Trail Salomon (14 septembre).

Autre évènement prestigieux de Skyrunning qu’il honorera, le 80km du Mont-Blanc (27 juin) qui servira de Championnat du Monde dans la catégorie ultra. Comme une évidence, Sierre-Zinal (10 août) sera également au menu, et ce pour la cinquième fois consécutive. Rarissime pour un Français ! Sans oublier la TDS (28 août) qu’il aura la chance d’arpenter en compagnie de Xavier Thévenard.

Mais quelle année en perspective ! Un vrai programme de Titan qu’il veut appliquer sans états d’âme sans pour autant se prendre au sérieux. Une nuance de taille qui résume bien tout le personnage !

François Vanlaton – © photos M. Pourret & Mathilde

Martial Collomb au trail des 3 vallées 2013