Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Saintélyon le parcours de la 60ème, qui affiche complet

Le départ de la Saintélyon

La Saintélyon affiche complet pour fêter son 60ème anniversaire, un départ de Saint-Etienne à minuit pour rejoindre Lyon vers 5h30 du matin pour les premiers, une doyenne qui se porte très bien, avec un parcours renouvelé à 40%
Le 8 octobre, deux mois pile avant le départ (8 décembre), l’ensemble des formules solos ou relais affichent complets.
13 950 dossards sont attribués, pour cette 60èmeédition.

=> 6500 dossards pour la saintélyon, la course mythique
Saint Etienne – Lyon, 75 km 1800 m d+ / 2100 m d-

=> 2500 dossards pour la saintexpress
Sainte Catherine – Lyon / 45 km 950 m d+ /1500 m d-

=> 1500 dossards pour la saintésprint
Soucieu en Jarrest – Lyon, 21 km 300 m d+ et 500 m d-

=> La saintélyon relais
1050 équipes au total (250 équipes de 2 coureurs / 250 équipes de 3 coureurs et 550 équipes de 4 coureurs)

Du jamais vu ! Et un record !
En 2012, la clôture des inscriptions avait été réalisée fin novembre avec 12 000 dossards et une course en moins. Cette année, l’organisation compte pratiquement 2 mois d’avance pour la clôture des inscriptions et inaugure une nouvelle course, avec 1500 dossards en plus.

Dernière possibilité
Pour courir, courez solidaire : intégrez l’équipe d’une association partenaire ! Avec le challenge alvarum, chacun peut soutenir l’une des deux associations suivantes : médecins sans frontières ou le centre Léon Bérard.

Le parcours dévoilé et renouvelé à 40%

4 portions, 4 épisodes avec de nombreuses nouveautés
Pour les 60 ans de cette course mythique est dévoilé. Renouvelé à 40% par
Rapport l’ancien, Alain Sousy, le “traceur” officiel, désireux de faire plusieurs clins d’oeil à l’histoire de la doyenne, s’est employé à faire revivre différentes portions de chemins empruntés occasionnellement, au cours des années, par la Saintélyon.
=>
+ long : 75 km
=> + nature : 56% de chemins
=> + dur : le dénivelé positif augmente de 300 m avec un final sur Lyon plus “direct”

1/ Les nouveautés sur le secteur Saint Christo – Sainte Catherine
Les 16 premiers kilomètres resteront quasiment identiques au parcours de 2012. C’est après saint Christo que les coureurs plongeront dans l’inconnu : avec une modification à 75 %, les organisateurs ont souhaité passer au plus près du parcours original des premières éditions pour rejoindre sainte catherine. Les coureurs emprunteront, entre autres, la descente de plein pot, qu’il ne faudra surtout pas descendre trop vite si l’on veut aller loin…

2/ Les nouveautés sur le secteur Sainte Catherine – Chaussan
Cette portion, principalement composée de chemins, s’allonge pour cette édition anniversaire de 2,3 km et gagne 100 m de dénivelé positif et négatif. Un crochet presque inédit (un seul passage en 1973) par saint-andré la côte avant de redescendre sur le ravitaillement de chaussan/saint genoux permettra de découvrir la descente du bois des marches. Ensuite, c’est le mythique bois d’arfeuille dans le sens de la montée. Une belle façon de fêter le 40e anniversaire de ce tronçon technique emprunté pour la première fois en 1973 !

Le parcours de la Saintélyon 2013

Le parcours de la Saintélyon 2013

3/ Les nouveautés sur le secteur de Chaussan / Saint genoux à Soucieu en Jarrest
Cette longue portion au profil majoritairement descendant vers le point de ravitaillement de Soucieu en Jarrest est rallongée d’1 km et gagne 50 m de d+. Inaugurées et plébiscitées en 2012, les portions du bois de la gorge et du bois de la dame seront conservées et s’enrichissent d’un passage inédit dans le lieu dit du bois Bouchat et le lieu dit du mauvais pas.

4/ Les nouveautés sur le secteur de Soucieu en Jarrest à Beaunant
Déjà 55 km au compteur à soucieu. Il restera 20 km à effectuer soit 3 km de moins que la parcours habituel.
Au chapitre des nouveautés : un fait exceptionnel cette année, les organisateurs proposent de traverser le fameux Garon par une nouvelle passerelle : la passerelle du Chabran, là aussi pour coller au plus près au parcours des premières éditions. Les coureurs emprunteront une descente en lacets pour y accéder, avec une vue imprenable sur le cordon lumineux qui vous précède. La remontée est moins raide qu’auparavant mais pas si simple à négocier, elle amène vers le goudron et la lumière à l’entrée de Chaponost. La suite est plus connue jusqu’à Beaunant. Ce dernier ravitaillement est situé à … 5 km de l’arrivée. 5 de moins que d’habitude. Capito ? Et oui c’est ça la grosse et « bonne » surprise. Fini les longs kilomètres km en balcon à

Sainte Foy et le retour interminable par les quais de Saône (certes magnifiques, mais les coureurs sont généralement peu disposés à apprécier pleinement !)

Le parcours coupe au plus court après la traditionnelle montée des acqueducs, vers le boulevard du baron du marais, pour ensuite emprunter la tranquille et longue descente du chemin des verziaires. Le chemin du grapillon via la rue de navarre emmène vers l’ultime difficulté, la descente du grapillon, mise en lumière pour l’occasion, commence par une belle pente et se termine par 180 marches avec une belle vue sur le futur et futuriste musée des confluences. Il restera 2 ponts à traverser (hélas pas le pont raymond barre cette année – retard de travaux oblige) sans faire l’aller-retour de la pointe de la confluence, encombrée par le chantier du musée. Le dernier km est le même connu par tous !

© Gilles Rebuson

La saintélyon 2012, la doyenne fête ses 60 ans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>