Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Solukhumbu Trail – La découverte de la très haute altitude

"L’étape de samedi s’élance vers 9H00 sous un grand soleil. L’étape commence par une petite montée qui permet de passer un ancien verrou glaciaire juste au-dessus de Thamé. Au débouché de la crête, nous découvrons un très grand et magnifique stupa et surtout la vue sur cette magnifique vallée de Thamé ouverte vers le Lang Pa La  (5700m) vers le Tibet. Malheureusement, le col a été fermé par les Chinois et nous ne rencontrerons pas de caravanes tibétaines. Le sentier franchit ensuite plusieurs anciens verrous glaciaires qui à chaque fois donnent accès à une nouvelle plaine jonchée de murets de pierre et de cabanes de montagne. Après avoir passé un dernier pont afin de traverser cette rivière toujours aussi impressionnante, le sentier remonte les 300 derniers D+ et débouche sur le replat de Lungden, au pied du Renjo.

Au départ de Lungden, Patrick Danz accompagné de Christian Danz sont redescendus à Namche, où devant une gastro-entérite rebelle la prudence l’a emporté, à quelques heures d’affronter la très haute altitude du Renjo La (5300).

Encore une fois nous sommes partis sous un grand soleil, les marcheurs deux heures avant les coureurs. Une montée d’abord raide le long d’une ancienne moraine donne accès à une plaine glacière avec une vraie plage en sable à l’altitude du Mont Blanc… On repart ensuite pour un passage rude et technique qui nous emmène au bord d’un lac en partie gelé et on termine par une série d’escaliers vertigineux construits à près de 5000 m d’altitude. On débouche finalement au Renjo La et on prend une grande "claque" face à ce paysage magique ; marcheurs, coureurs, staff népalais s’embrassent et se félicitent conquis par l’énergie du site qui nous rappelle notre position dans l’univers. Tous les coureurs et marcheurs partis sont passés. Toutefois cette première étape de très haute altitude a énormément fatigué Thierry Barbarit qui est arrivé bien fatigué. De même Lucien Boeuf qui avait réussi à passer le col avec l’aide et le dévouement du staff (près de 4 membres) a beaucoup souffert de la très haute altitude. Redescendus à une altitude acceptable (4800m) nos deux compagnons ont récupéré. Toutefois ils ne feront pas les prochaines étapes de très haute altitude et redescendrons tranquillement afin de bien récupérer à Periche depuis Drahgnag. Thierry pourra ainsi faire les deux dernières étapes.

Dragnag justement où nous sommes tous ce soir. Les marcheurs ont rejoint ce bel endroit en partant directement depuis Gokyo. Les coureurs sont montés en marche de liaison à proximité du lac Ngozumba ancien camp de base du Cho Oyu. Tous ont traversé le glacier du même nom, impressionnant par sa taille et ces lacs glaciers. Nous avons ensuite flâné au soleil, prenant un repos bien mérité.

Demain départ pour Cho La (5400m) deuxième étape de très haute altitude, sauf pour Thierry et Lucien qui vont très bien et ont choisi après avis de l’équipe médicale, la prudence. Un chapeau justement à nos deux médecins qui hier ont assuré en cumulé près de 15H au dessus de 5000m d’altitude"

Pascal Zellner