Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Stéphane Ricard Champion du Monde de course en raquettes

Stephane Ricard - Champion du Monde de Raquettes a neige

Stéphane Ricard s’est imposé ce samedi 6 février dans les Dolomites à l’occasion des Championnats du Monde de course en raquettes à neige (WSSF), à l’issu d’un parcours de 9,2 km pour 100m de D+ parcouru en 32’49’’.
Un second titre après celui de 2014 conquis en Suède et les années paires semblant lui réussir il avait aussi terminé 3ème en 2012 au Canada – retour son son titre en 2014 ICI

Depuis 5 saisons, il intègre cette pratique dans sa préparation hivernale et en est devenu l’ambassadeur et le représentant au niveau de la FFME….une discipline qui l’a séduit.
Stéphane Ricard revient sur ce succès pour Trails Endurance Mag.

« un truc de fou » : Stéphane Ricard

Comment s’est passée la course ?
En fait il n’y avait pas beaucoup de neige dans cette région des Dolomites, l’organisation a beaucoup travaillé pour amener de la Stéphane Ricard, Champion du Monde 2016neige et réaliser un parcours de 9,2km sur une « langue » de 4 mètres de large.
Il ne faisait pas très chaud et dans beaucoup d’endroits la neige était gelée.
La raquette à neige est un truc de fou en Italie, l’événement rassemble près de 4 000 concurrents et à l’arrivée c’est une ambiance incroyable digne de grandes courses en France.

C’est vrai que j’avais préparé spécifiquement ce rendez vous avec de bonnes séances de foncier en montagne et des séances spécifiques type cross et 10km sur piste.

C’est parti très vite (le 1er kilomètre en 3’45’’), puis on s’est retrouvé à 3 avant la mi-course avec l’italien Felippe Barizza et l’espagnol Rober Ruiz.
Dans la bosse au km 4, j’ai fourni mon effort et pris le risque de prendre quelques longueurs d’avance, je suis passé en haut avec 20’’ d’avance, mais ensuite ils sont revenus à 10’’ en collaborant dans leur effort.
J’ai réussi à relancer pour conserver mon avance dans les derniers hectomètres et m’imposer pour la seconde fois.

Avais tu la pression ?
J’étais bien préparé et ce samedi j’avais de bonnes jambes.
J’avais vraiment envie de réussir et au regard de l’investissement que j’avais consacré à ma préparation ces dernières semaines, alors, oui j’avais un peu la pression.
Même si c’est une « petite discipline », ça me tenait vraiment à cœur, de réussir et de donner le meilleur de moi même sur ces 9,2km.
J’ai aussi beaucoup travaillé mentalement ces derniers mois, je me sens beaucoup mieux qu’en 2015, qui n’a pas été une très bonne année pour moi.
J’ai l’impression d’être sur les bases de 2013, l’année commence très bien.

Quelle saveur à ce second titre ?
C’est toujours bien de gagner la bonne course le bon jour.
La raquette à neige est une discipline qui me plait et ou je prends du plaisir l’hiver, j’en suis devenu l’ambassadeur et c’est une satisfaction d’avoir retrouvé la forme, je suis vraiment heureux d’avoir réussi cet objectif.
Je vais maintenant me reposer quelques jours, même si j’irai la semaine prochaine au Trail Ubaye Salomon, à l’invitation de Robert Goin.

Par Fred Bousseau